« Logement : le Conseil d'Analyse Economique veut importer la crise des subprimes ! | Accueil | Le prix Nobel d'économie à Paul Krugman: excellente nouvelle ! »

lundi 13 octobre 2008

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

gnarf

Est-ce qu'ils parlent d'une hypotheque sur un autre bien deja acquis, mise en garantie d'un emprunt pour une deuxieme acquisition?

Non parce que la depuis le debut je cherche une raison, car je n'arrive pas a croire qu'ils puissent etre aussi c..
C'est pas possible quand-meme que ce soit la copie conforme du systeme foireux. Y'a forcement une difference.

gnarf

Au final, le credit hypothecaire n'est qu'une astuce profitant uniquement aux banques et n'a donc pas lieu d'exister du tout?

vincent

Non, ils parlent bien du bien acquis.

deuxième commentaire: pas d'exagération. Il y a des cadres d'emplois de l'hypothèque qui sont parfaitement justifiés, sinon, il n'y aurait pas eu besoin de l'inventer.

Si vous avez une maison, et que vous voulez monter une boite, le banquier peut vous apporter un crédit en contrepartie d'une hypothèque sur la maison: à chacun de mesurer son risque.

De même, certains prêts immo sont pris avec une hypothèque (en France au moins, bcp de prêts sont sans hypothèque: ça fait fuir le bon dossier !). Mais le banquier ne se sert de l'hypothèque que comme d'une assurance, il ne doit prêter qu'en fonction des capacités du prêteur à générer des revenus permettant de rembourser.

Sinon, ça s'apparente à du predatory lending... Et c'est ce que le CAE veut promouvoir.

ST

Trop honoré d'être repris dans votre post. Une bien modeste contribution au regard de la qualité et quantité régulière de votre travail sur ce blog. Et oui, je suis de sexe masculin , aussi votre formule convenait (trop peu de lectrices, commentatrices, blogueuses libérales ceci dit ... non ? que vos lectrices me démentent, je n'en serais qu'agréablement surpris).

ST.

gnarf

Il faudrait donc utiliser deux termes differents, puisqu'il y a pret hypothecaire classique, et de l'autre cote ce "montage" digne d'un casino (C'est du quitte ou double...la banque propose a l'emprunteur une maison 2 fois plus grande...pour gagner il faut parier que l'immobilier grimpe pendant X annees. Si l'on perd la banque ramasse tout).

Jesrad

"Pour le moment, et malgré l'affaire Dexia, les banques françaises, bien que leur situation soit aussi tendues que celle de toutes les banques dans le monde, semblent plutôt moins fragilisées que celles de nos principaux voisins. Le risque de défaillance semble bien circonscrit, du moins sur les établissements majeurs."

Je ne partage pas votre optimisme... L'effondrement en cours des prix immobiliers pourrait rallumer l'incendie très vite. Si je ne me trompe pas, les banques se sont lancées dans l'assurance assez massivement, et donc aussi dans l'assurance de crédits immobiliers, non ? Leur position, et donc leur solvabilité en cas de gros pépin, devrait être très fragile à ce niveau-là ?

Voilà ce que je crois qu'il va se passer sur les prochains mois: une baisse d'activité généralisée + baisse de la consommation, entraînant une réduction des revenus (essentiellement par le chômage, hélas), d'où à la fois une augmentation imprévue (et non-provisionnée !) des dépenses de l'état ainsi qu'une augmentation des cas de sur-endettement et de faillites personnelles. Ensuite ce sont les assureurs et bancassurances qui vont prendre alors même que leur situation demeure fragile, et finalement l'état va se retrouver "à poil" en 2009 avec une tendance marquée à la hausse du déficit et personne aux commandes pour suggérer autre chose que "relance ! relance ! relance !" en ajoutant de l'huile sur le feu. Les promesses de garantie des banques ne pourront pas être tenues, donc tous les choix économiques qui auront été faits en se basant dessus couleront au passage, aggravant cette "relance de la crise".

J'espère très fort me tromper.

Robert Marchenoir

Ce blog est vraiment en train de devenir l'une des sources d'information, de pédagogie et d'analyse économiques les plus remarquables en France.

S'il y avait un copié-collé de ces textes dans les rubriques économiques des grands médias, peut-être ces derniers se porteraient-ils un peu mieux...

michel

@ Jesrad
Impossible en ce moment de faire de la prévision économique. Nous sommes dans une situation qui échappe à tous les modèles connus. Une certitude cependant : une dépression économique accusée et de plusieurs années, et qui sera plus douloureusement ressentie que celle de 1929-39 parce qu'en ce temps là l'agriculture restait une activité stable et importante, donc stabilisatrice, dans le PNB, ce qui n'est plus le cas aujourd'hui. Deuxième prévision très plausible, une inflation née des flux monétaires artificiels que les banques centrales transfusent à l'économie (à la monnaie créée par les instituts d'émission s'ajoutera l'argent qui finira bien par ressortir des coffres où les pariculiers le planquent, ce qui créera une circulation monétaire excessive) .

Mais le plus imprévisible reste l'agitation sociale et l'ordre public. Déjà, les comportements des agents économiques ne sont plus très rationnels, mais si la chienlit s'y ajoute ...!

Jesrad

"mpossible en ce moment de faire de la prévision économique. Nous sommes dans une situation qui échappe à tous les modèles connus."

Si si, l'analyse praxéologique de l'école de Vienne est toujours applicable. Par exemple, elle indique que la hausse d'aujourd'hui correspond à l'arrivée des miyiards dans les banques d'affaires et les fonds d'investissement. Elle prévoit aussi que d'ici peu, ces mêmes miyiards vont se diffuser dans les entreprises et commerces qui, puisqu'ils se retenaient jusque là par manque de financement, vont se mettre à acheter tous en même temps, donc les prix vont (ré)augmenter et donc que nous allons rapidement voir le début d'une longue période d'inflation...

Isabelle

A ST :
Si si, il y a également des femmes adeptes du libéralisme, j'en témoigne. Je ne suis néanmoins qu'une "apprentie" qui s'appuie sur les explications de Vincent pour approfondir ses connaissances dans les domaines économique et financier dans un but d'enrichissement personnel et professionnel. J'ai apprécié votre commentaire (retranscrit par Vincent) : les choses semblent si claires quand elles sont documentées et expliquées sans souci idéologique. Merci infiniment !

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Tout savoir sur le Foreclosure Gate

Ob'lib' 2.0

  • |  RSS | | http://www.wikio.fr

    Partager cette page | Mon profil Facebook | mon fil twitter

Mon fil Twitter

distinctions

  • Wikio - Top des blogs | Wikio - Top des blogs - Politique