« M6 enquête sur le logement précaire | Accueil | Brèves dominicales »

vendredi 27 mars 2009

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Blanc Cassis

Je suis le blog de Jean Martin depuis plus de deux ans. Il est remarquable par les sources d'informations que seul, Laurent Cabrol, a essayé de reprendre dans son livre sur le climat.
L'esprit critique n'existe plus et on le voit tous les jours sur les plateaux de télé ou de radios à propos de la crise financière qui provient des requins de la Finance et des Grands patrons qui se goinfrent....
Diffuser du sensationnel, de l'émotionnel négatif touche 11 personnes alors que du positif n'en intéresse que 3 ou 4 !
Les politiques, l'ont bien compris avec les media, et passent leur temps à surfer ou a gérer le catastrophisme faute de proposer des solutions au troupeau qui bêle en se dirigeant aveuglément dans le gouffre

Galuel

Il est en effet possible que le CO2 soit une conséquence et pas une cause.

TOUTEFOIS. Ca ne remet nullement en cause un principe de précaution élémentaire, qui consiste à éviter toutes les causes possibles d'aggravation de la crise écologique globale (pas que climatique).

Quand on sera plus sûr des causes et des conséquences il sera temps d'en prendre acte, dans une terre en bon état.

damien

"un principe de précaution élémentaire": ne pas utiliser le feu, ça brûle...

Respecter son environnement, ce n'est pas du principe de précaution, c'est du bon sens...

Franck

Par contre, il n'a pas l'air urgent de prendre des précautions avant de dilapider des milliards en prétendant contrer des effets dont il apparaît de plus en plus qu'ils ont été analysés n'importe comment...

«Les gaz à effet de serre ne sont pas l'alpha et l'oméga du climat sur Terre. Et l'idée que l'homme pourrait stabiliser un système aussi complexe par des décisions simples n'a guère de sens.» Charles Muller.

lolik11

Le doute fait enfin son chemin ; le GIEC va-t-il une nouvelle fois balayer son contradicteur comme vendu aux pétroliers ? Les lobbies écologistes vont devoir reprendre l'offensive, je crains un nouveau Grenelle !

Chris

Bonjour, Une info importante:De nouvelles analyses à ultra-haute résolution de carottes de glace du Groenland révèlent que le climat a basculé extrêmement brutalement, en quelques années, à la fin de la dernière période glaciaire voici environ 10 000 ans. C'est ce que montre l’équipe internationale qui a analysé les carottes du forage profond NorthGRIP, à laquelle les paléoclimatologues français du Laboratoire des sciences du climat et de l’environnement (CEA – CNRS – Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines) ont participé. Les chercheurs ont mis en évidence que ces brusques changements climatiques sont liés à des modifications radicales de la circulation atmosphérique. Ces résultats sont publiés le 19 juin 2008 dans Science et Science Express.

Cordialement

michel

Il faut saluer le travail remarquable des savants tels que Gerlich et Tseutschner, Lindzen, Svensmark, Royce, Miszcolski et bien d'autres qui, dans des conditions difficiles, privés de crédits, insultés, ont voulu faire de la vraie science et non pas aller à la bonne soupe des fonds généreusement distribués pour prouver le réchauffement climatique. Grâce à eux, une théorie cohérente du climat se profile. Elle aurait du être achevée il y a dix ans, si les média, les politiques et l'ONU n'avait pas combattu leurs efforts avec acharnement.

Cette théorie pourrait bien être la suivante :

L'effet de serre résulte essentiellement de la vapeur d'eau. La contribution du CO2 est minime, celle du méthane et d'autres gaz tout à fait négligeable. La vapeur d'eau provient essentiellement des océans, un peu de la végétation, très peu des cours d'eau et des lacs. La vapeur d'eau se transforme partiellement en nuages qui agissent comme un parasol, et limitent l'échauffement au niveau du sol et la mer. La formation des nuages est facilitée par le bombardement de rayons cosmiques de la planète (Svensmark). Or l'intensité de ce bombardement varie avec l'activité solaire qui crée un champ magnétique plus ou moins important, et qui dévie ces rayons cosmiques.

Gerlich et Tscheuchner, à juste titre, observent que le système climatique terrestre n'a pu demeurer stable, à quelques fluctuations près, que s'il obéissait aux lois de la thermodynamique, et particulièrement à la deuxième loi, et ont conclu que l'effet de serre était forcément limité. Dès lors, ce ne peut être que l'activité solaire, renforcé par Le rayonnement cosmique, qui commande les températures. Les observations de Lindzen et Royce leur donnent raison : l'augmentation du taux de CO2 dans l'atmosphère est compensée par la diminution de l'humidité relative. Dès lors, l'effet de serre est maintenu juste au dessous d'un niveau maximum.

Toutes ces avancées scientifiques, les mathématiciens, informaticiens et ordinateurs sont incapables de les modéliser. C'est pourquoi il faut ranger les super-modèles qui alimentent les élucubrations du GIEC au rayon des boules de cristal qui servaient autrefois aux augures à prédire l'avenir.

Oui, mais...Tout un énorme business s'est créé autour du réchauffement climatique, n'est-ce pas Monsieur Albert Gore ? La peur du réchauffement climatique est la bienvenue pour les gouvernants qui pourront trouver des ressources financières formidables en taxant le carbone (tout ce que vous consommez a nécessité de l'énergie et sera donc taxable). Cette peur est pain bénit pour tous ceux que la démocratie gêne : pour sauver la planète, on peut transgresser les règles démocratiques. Et d'aucun de préconiser un gouvernement mondial. L'ONU ? pourquoi pas, même si ses dirigeants se sont discrédités dans d'énormes scandales tels que ceux de l'affaire pétrole contre nourriture qui a coûté son poste à Koffie Annan et à ses plus proches collaborateurs.

Autrefois, les dictatures s'imposaient par la force, en fusillant, en emprisonnant, en créant des camps de concentration, en remplissant les asiles psychiatriques.

Ces techniques ne sont plus utilisables par les gouvernants d'aujourd'hui, mais ils ont découvert les ressources illimitées de la manipulation. Mentez, et répandez vos mensonges par tous les médias que vous dominez ou que vous stipendiez...Et les peuples s'inclineront.

Voila la réalité du réchauffement climatique ... et de bien d'autres fables chères à nos gouvernants.

Axel

Bonjour,
je suis très heureux d'avoir lu cet article car il y a longtemps que je suis un adepte du "Réchauffement Climatique Politique et Économique" Il est en effet aisé pour nos hommes politiques de se mettre encore un peu plus d'argent dans les poches et d'aider leurs amis industriels à se gaver en pondant des lois sur une soi-disant menace globale.
L'eau occupe une surface de plus de 70% de la planète, les pays où l'industrialisation est très forte n'occupent guère que 30% des 30% restant. Cela donne environ 10% du total de la surface du globe d'où l'homme est supposé modifier le climat. De plus de nombreuses personnes s'accordent à dire que chaque 100 000 ans la terre subit une aire glacière d'environ 90 000 ans et que nous serions au bout de notre aire tempérée. D'où un possible retour vers le froid en lieu et place de ce réchauffement global. Si je suis convaincu que nous devons tout faire pour préserver la terre et ses réserves, je suis contre la propagande éhontée au sujet du réchauffement climatique.
Il faut aussi penser sous un autre point de vue, les dinosaures ont disparus sans aide humaine, il y a 10 000 ans la forêt amazonienne était une savane, les mammouths ont disparus avant l'aire industrielle et l'homme est amené à disparaître un jour ...
Mais la planète se passera très bien de ses interventions néfastes au nom du sacrosaint argent et du pouvoir intemporel.

michel

correction:dans mon énumération de savants, lire Roy Spencer, et non pas Royce.

Daniel

Une autre vérité qui dérange . Une nouvelle recherche suggère que le niveau
de CO2 de l'atmosphère était beaucoup plus élevé pendant la période chaude
médiévale qu'aujourd'hui.

180 ans d'analyse chimique du CO2 atmosphérique , publié dans la
prestigieuse revue "énergie et environnement" par le Dr Ernst-Georg Beck.


Ces données montrent également que les niveaux de CO2 ont été beaucoup plus élevé que
celui d'aujourd'hui en 1940 et 1827
Voir la courbe

http://denialdepot.blogspot.com/2009/04/co2-levels-may-have-been-over-2000ppm.html

180 Years of atmospheric CO2 Gas Analysis by Chemical Methods, published in
the prestigous Journal "Energy and Environment" by Dr Ernst-Georg Beck.

http://www.biokurs.de/treibhaus/180CO2_supp.htm

Les niveaux de CO2 ont à peu près la même valeur aujourd’hui.que pendant la période pré-industrielle
Comment et pourquoi nous dit-on l’inverse ?


CO2 is not causing warming or climate change. It is not a toxic substance or a pollutant


http://canadafreepress.com/index.php/article/6855

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Tout savoir sur le Foreclosure Gate

Ob'lib' 2.0

  • |  RSS | | http://www.wikio.fr

    Partager cette page | Mon profil Facebook | mon fil twitter

Mon fil Twitter

distinctions

  • Wikio - Top des blogs | Wikio - Top des blogs - Politique