« Art contemporain : vos enfants ont de l'or dans les mains | Accueil | La reprise ? Quelle reprise ? »

lundi 24 août 2009

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

bibi33

Ca me donne envie d'en faire 8, plus je ne peux pas parce que sinon sinon il faut que je change de table et couper un arbre c'est mal.

ST

@bibi33 : "sauvez un arbre : mangez un castor !"

Robert Marchenoir

Sans compter qu'on commence déjà à nous bassiner avec les futurs et prétendus "réfugiés climatiques" qui sont bien entendu "inévitables" et qu'il "va bien falloir accueillir", "que vous le vouliez ou non".

Il y a peut-être eu, quelque part, une démonstration scientifique de cette prévision étayée sur des arguments rationnels et réfutables.

C'est jusque que pour ma part, je n'en ai jamais vu la queue d'une. Juste l'affirmation péremptoire de cette pseudo-évidence : "les migrations climatiques".

Encore une arnaque de plus pour nous faire gober l'immigration de masse. On voit bien au détriment exclusif de quelle population porte la revendication eugéniste : les Blancs occidentaux.

Les immigrés musulmans et africains seront encouragés, eux, à conserver leur taux de natalité explosif, qui donne les beaux articles du Figaro où l'on se félicite de la natalité "française".

Et où le directeur de l'INED se demande gravement à quoi l'on doit la merveilleuse exception française de la natalité maintenue, par rapport au reste de l'Europe : aux maternelles, à la liberté des moeurs qui admet les enfants hors mariage, ou aux grossesses des femmes de plus de 40 ans ?

Difficile de se foutre plus ouvertement de la gueule du monde, quand il suffit à n'importe qui d'ouvrir les yeux dans la rue pour voir des Noires enceintes traînant trois, quatre, cinq enfants en bas âge derrière elles -- et aucune Blanche, bien entendu.

Mais "tous ces gens-là sont plus français que vous et moi", c'est bien connu.

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2009/08/24/01016-20090824ARTFIG00298-encore-une-bonne-annee-pour-la-natalite-francaise-.php

ST

Ah Robert, vous vous élevez à juste titre contre les affirmations péremptoires et réclamez fort à propos des demonstrations scientifiques plutôt que des déclarations gratuites et non prouvées : vous avez parfaitement raison. Aussi vous admettrez que votre digression de fin de commentaire sur l'importance de la contribution des populations immigrées à la natalité française, basé sur le décompte au doigt mouillé des poupons dans les landeaux du square d'en face parait un peu courte en terme de démonstration. Si vous avez des statistiques à nous apporter je suis preneur car c'est un point sur lequel je me suis à plusieurs reprise penché sans justement trouver de données convaincantes attestant d'une part substantielle de nos naissances dues aux populations immigrées (suffisamment substantiel pour entrainer un basculement à terme des origines ethniques et culturelles de la population française).

J'ajouterai deux choses :

Il apparait très nettement qu'une large part des pays mulsulmans dans le monde ont très largement entamé leur transition démographique, et pour certain l'ont déjà achevée (la tunisie ou l'algérie ont des taux de fécondités inférieurs à la France et en deça du seuil de reproduction). Donnez encore quelques dizaines d'années à la planète, et on verra se multiplier les cris d'alarme sur la baisse inéluctable et impossible à enrayer de la population mondiale.

Vous indiquez enfin que les eugénistes en veulent aux populations blanches occidentales : il me semble plutôt qu'ils dénient massivement aux pays sous développés et à leurs populations le droit de poursuivre un développement à l'image du notre. Leurs thèses anti-réchauffement si elles étaient appliquées à la lettre conduiraient surtout à la disparation massives de populations dans les pays sous développés.

Domi

Lors d'un café liberté avec Jean-Paul Gourevitch, il nous avait expliqué que le taux de fécondité des françaises non issues de l'immigration était de 1,7 (contre plus de deux pour la moyenne nationale). Pour les immigrés d'afrique noire le chiffre était de 4 à 5 (de mémoire).

Pour plus de renseignements lire le livre de Jean-paul Gourevitch "les africains de France" qui contient de nombreux chiffres et statistiques.

L'impression visuelle de Robert Marchenoir est donc assez juste et vu du quartier périphérique de Paris où j'habite même si je ne jette pas sur le phénomène le même regard agacé que lui.

Enfin, l'eugénisme vert ne fait pas de distinction de races.

miniTAX

Exposé très bien documenté, bravo et merci.
Seulement, le titre accrocheur est exagéré, il ne s'agit pas d'eugénisme mais de malthusianisme, teinté de racisme, tout simplement.

gnarf

Desole pour le point Godwin, mais ce type est un Nazi. Y'avait peu de choses en plus que ca dans le programme initial des Nazis.

Il parle d'indesirables sociaux a steriliser de force...c'est ce qui a ouvert la boite de pandore chez les Nazis...indesirables sociaux, libres a ceux qui voudront mettre la main a la pate de designer qui ils sont.

michel

Mein Kampf: "Espace Vital, lebensraum". Nouvel Ordre Mondial: "ressources naturelles".
Main Kampf: "trop de juifs". Nouvel ordre mondial: "trop d'hommes"!

“The common enemy of humanity is man. In searching for a new enemy to unite us, we came up with the idea that pollution, the threat of global warming, water shortages, famine and the like would fit the bill. All these dangers are caused by human intervention, and it is only through changed attitudes and behavior that they can be overcome. The real enemy then, is humanity itself."

tiré de "The First Global Revolution", édition 1993, Club de Rome, Sir Alexander King, Président et Bertrand Schneider, Secrétaire Général.

Geoffrey

J'ai eu droit à de la propagande green limite eugéniste en plein cours de business school (Telecom Ecole de Management, ex-INT Management, année M1, cours de Fabrice Flipo).

Ce qui est très laid, c'est qu'on nous a présenté ça comme un savoir, voire une science, et non comme un point de vue. Et si on ne recrachait pas tout en partiels, on ne validait pas la matière. Simple.

Déjà, le cours était basé sur le Petit Livre Bleu, euh pardon, "Développement Durable", de Fabrice Flipo. L'école lui en a d'ailleurs acheté une bonne centaine (cette même école qui galère à boucler son budget...).

Le livre est dispo ici:
http://www.amazon.fr/d%C3%A9veloppement-durable-Fabrice-Flipo/dp/2749507138/ref=sr_1_1?ie=UTF8&s=books&qid=1251371974&sr=8-1

Les premières séances de cours étaient de l'écologie soft, mais pas moins fausse: courbe en crosse de Hockey, écosystèmes qui vont tous disparaitre, réserves d'hydrocarbures qui arrivent à terme (avec des dates de pénurie uniquement calculées sur la base de la consommation actuelle).
Bref, déjà pas mal de bêtises proférées, et les prémisses du raisonnement à venir.

On nous dit alors qu'il faut moins consommer, et au détour de deux phrases que les politiques de maîtrise de la natalité sont une solution.

Je vous laisse googliser le bonhomme pour vous faire une idée de ses points de vue...

michel

@ Geoffrey
Lorsque vous avez affaire à de tels conférenciers, l'attitude efficace consiste à vous lever et quitter ostensiblement la salle. Cela suffit généralement pour que ceux qui pensent comme vous emboitent le pas, ce qui, forcément, déstabilise le conférencier et met mal à l'aise l'assistance qui reste sur place. Nous ne devons pas accepter de tels discours, et nous devons le montrer.

Quand aux partiels, rusez ! racontez ce que le correcteur veut entendre. Une fois votre diplôme acquis, vous serez mieux armé pour défendre la vérité.

vincent

@ Geoffrey: Je l'ai googlé... Flipor le flippant...

c'est incroyable que des tenants de tels discours puissent vous bourrer le mou avec des trucs pareils, et accessoirement gagner leur vie au frais du contribuable avec des "recherches" d'un niveau pareil. Encore que tous ses papiers aboutissent à des "erreur 404", il a honte, sans doute...

Surtout dans une école de management: mais qu'est-ce que ça vient foutre là ?

petite question: quelle était la réaction de la salle par rapport au discours de Flipor le dénatalitor ?

@ Michel: perso, je reste dans la salle et je commence à argumenter avec le mec pour bien lui faire sentir que je le prends pour une merde. Mais je n'ai pas d'unité de valeur à valider, moi, donc ce genre de leçon est très facile à donner.

Etienne

Les théories des réchauffistes conduisent à tout limiter : Nicolas Hulot proposait que tout le monde (sauf lui) habite dans des grandes barres d'immeubles plutôt que des maisons individuelles pour plus d'efficacité énergétique; il y a un consensus général pour favoriser les transports publics par rapport aux transports individuels pour les mêmes raisons; on peut trouver une multitude d'autres idées : rationner la nourriture, interdire la viande (à cause des pets de vaches), obliger les gens à éteindre les lumières à 21h, etc...

En fait, le mieux ça serait qu'il n'y ait pas d'êtres humains pour laisser notre planète enfin tranquille. Ou mieux encore, qu'il n'y ait pas de planète, comme ça il n'y aurait pas de problème du tout!

maman-inquiète

Je travaille depuis 5 ans sur la veille environnementale et si au début je pouvais avoir des doutes, la responsabilité humaine dans la concentration des gaz à effet de serre (pas seulement le CO2 d'ailleurs!), source de réchauffement climatique, ne fait quasiment plus de doute... Les quelques articles que vous relayez très bien proviennet le plus souvent de scientifiques financés par des compagnies pétrolières telles qu'EXXON (qui fait un puisant lobbying en coulisse pour présenter le réchauffement comme une "thèse" parmi d'autres afin de préserver son business...). Compte tenu de l'inertie du phénomène et du caratère vraiment dramatique des conséquences il parait indispensable de limiter nos émissions. Et tout en sachant que même si on stoppait totalment nos émissions la température continuerait à augmenter pendant quelques années en raison des gaz déjà émis depuis 1850 (certains restent dans l'atmosphère plusieurs centaines d'années).
Evidemment, il n'y a pire aveugle que celui qui ne veut pas voir. Or comme il s'agit là d'un problème mondial qui ne peut en aucun cas être résolu par de seules actions individuelles non concertées ni régulées (= l'idéal libéral), je comprends que cela soit difficile à accepter. La force de l'intérêt est plus grande que celle de la logique et de la vérité.
C'est un peu comme le problème de l'épuisement des océans en ressources hallieutiques : si on espère que chaque pécheur restreindra de lui-même ses prises afin de permettre aux poissons de ce renouveller, tous créveront bientôt de faim et pourront stopper leur activité, faute de nouveaux poissons à pécher ! Heureusement que certaines espèces sont protégées au niveau international que des quotas de pêche sont imposés, que les Etats tentent de les faire respecter...

maman-inquiète

Je ne suis pas du genre "faites ce que je dis ne faites pas ce que je fais!". Moi qui souhaitais plus jeune une "grande famille" (min 3 enfants idéalement 4), j'hésite désormais à avoir des enfants compte tenu de la gravité des menaces qui pèsent sur l'Humanité d'ici 20 ou 30 ans (épuisement ou raréfaction et forte hausse des prix des ressources pétrolières, hallieutiques, de l'eau potable, baisse des rendements agricoles, hausse des tempêtes et inondations, etc) si nous ne prenons pas collectivement conscience de l'impact de nos mode de vie et modèle de production sur l'environnement et ne les modifions pas en conséquence...
Qqs pistes : acheter local, devenir végétarien (ou limiter la viande), isoler nos logements, développer l'artisanat, la réparation et la location de biens plutôt que la mise au rebut, les énergies renouvelables et le nucléaire, etc.
Comme ne le dit pas mon pseudo, j'ai 31 ans mais pas (encore ?) d'enfant. J'aimerais bien (1 ou 2 max) mais vos commentaires ne m'incitent pas vraiment à l'optimisme... J'attends de voir ce qui sortira de la Conférence de Copenhague fin 2009, et j'aviserai...

bibi33

@maman-inquiète.

Si vous ameniez des arguments contradictoire plutôt que de vous jeter dans l'anathème, ça ferait progresser le débat!

PS : Nous ne nous réfugierons pas derrière l'argument les articles que vous citer proviennent de scientifiques payés par l'Etat!

michel

@ maman-inquiète

Vous avez raison de vous inquiéter, Maman ! Pas tellement parce qu'il fera plus chaud dans cent ans,- ce serait tellement plus agréable de bénéficier de 2 ou 3 degrés de plus-, mais plutôt pour la dictature en route et que des gens crédules comme vous refusent de voir venir. Retenez bien mon commentaire. Si dans dix ans, vous et vos enfants vivez sous un régime totalitaire, vous vous souviendrez amèrement de notre échange et de votre aveuglement. Et les jeunes jugeront sévèrement notre génération d'autruches.

Lisez-vous l'anglais, Maman ? si oui, allez sur les journaux on-line et les blogs en anglais. En France, il est trop tard: l'information est strictement encadrée: changement climatique = Mein Kampf.

Et puis, pour vous redonner le moral, allez donc immédiatement dans les bras de celui qui vous attend, prenez beaucoup de plaisir, et n'hésitez surtout pas à faire un enfant. N'attendez pas Copenhague, il n'en sortira rien. Les Chinois et les Indiens ne sont pas aussi crédules que nous, européens. Vous verrez, faire l'amour n'empêchera pas la Terre de tourner autour du soleil, et vous serez tellement comblée !

vincent

@ Michel: ah non alors, faire l'amour augmente la cadence respiratoire, et dégage du CO2. halte au sexe débridé ! Sauvez la planète, arrêtez la quéquette !

@ Maman Inquiète: ah, EXXON...

Pure foutaise. Aux USA, EXXON a financé pour environ 26 millions de dollars de travaux de sceptiques au début de la décennie. Mais les modélisateurs fous qui nous prédisent l'apocalypse climatique reçoivent plus de 2 milliards (pas millions, hein) PAR AN de l'état.

Et puis je suppose que l'académie des sciences du japon est financée par le lobby pétrolier japonais ? Le lobby du charbon japonais peut être ? Et les scientifiques israéliens qui critiquent le RCA, vendus aux lobbys pétroliers arabes ?

je persifle, c'est mal. Pardon. Plus sérieux:

Je vous conseille la lecture (en anglais) de ce charmant rapport sur "l'argent du RCA" :

http://scienceandpublicpolicy.org/originals/climate_money.html

Vous faites par ailleurs l'amalgame classique suivant:
"la responsabilité humaine dans la concentration des gaz à effet de serre (pas seulement le CO2 d'ailleurs!), source de réchauffement climatique,(...) ne fait aucun doute "

Certes, il parait probable que nos rejets carbonés soient à l'origine de la hausse du CO2, encore que le relâchement des océans puisse également jouer un certain rôle, mais passons.

Mais le problème est que les gaz à effet de serre sont une source tout à fait mineure de réchauffement climatique. Je vous invite, si vous le pouvez, à chercher le papier de MM. Gerlische et Tscheuschner sur google (j'en ai parlé). Bon, c'est un peu ardu, mais vous faites de la "veille environnementale", donc c'est votre boulot, non ?

Lisez leur démo, qui n'a à ce jour reçu aucune réfutation valide, et vient d'être publiée dans une très prestigieuse revue peer reviewwed de Physique Chimie, après plus d'un an (!) d'examen. Et après, revenez me dire si vous croyez que le CO2 "et les autres GES" sont une source majeure de réchauffement.

Enfin, sur le temps de rémanence des GES dans l'atmosphère, là aussi, une littérature scientifique abondante dément votre affirmation certes courante dans les milieux réchauffistes (voir le site pensée unique" de jean martin, en lien dans la colonne de droite de ce blog).

Pour les ressources halieutiques, je vous suggère de vous renseigner sur les marchés de permis de pêche transférables mis en oeuvre dans la baltique et dans les eaux territoriales islandaises. Passionnant... Mais je reconnais que sur des bassins de pêche océaniques, c'est difficile à mettre en oeuvre. Parce que on ne peut pas mettre de droit de propriété sur les poissons, ceux ci sont menacés de surpêche. Par contre, comme on peut facilement mettre un droit de propriété sur une vache, il n'y a pas pénurie de vaches.

J'ai réponse à TOUT - Et ce soir j'ai une humeur de chien mal nourri, donc je sais, je suis désagréable, sec, casssant, tout le contraire du gentil ob'lib' habituel. Sans rancune, quand même.


vincent

@ maman inquiète: je n'avais pas lu votre deuxième post. MORT DE RIRE.

Pas le temps de répondre à ce tissu d'inepties (complaisamment relayé par nombre de médias, certes, mais inepties tout de même).

ceci dit, ce blog a déjà abordé la plupart des sujets évoqués: baisse des ressources pétrolières ? Rechercher "vers le pétrole infini". Entre la transformation du Charbon par Fischer Troppsch et les avancées dans les bio-fuels de troisième génération à base d'algues, je pense qu'on est tranquille pour trois générations au moins. Mais on s'en fiche, parce que les progrès dans le stockage de l'électricité seront tels que les véhicules électriques, dans 10 à 40 ans (je ne me mouille pas trop sur le timing), seront enfin viables, et très supérieurs à nos moteurs à explosion actuels, dont je reconnais qu'ils font un peu XXème siècle.

Baisse des rendements agricoles: vous rigolez ? lisez "l'écologiste sceptique" de bjorn Lomborg, un écolo intelligent. Si, si, je vous jure.

J'ajoute que si l'agriculture des pays en developpement n'était pas aussi étatisée en général, le potentiel de progression serait stratosphérique.

Acheter local: oui, moi aussi j'achète local: j'achète toujours mes voitures japonaises chez le concessionnaire du coin. Subaru, il n'y a que ça de vrai (même pas vrai. Mais mon scénic aurait été construit en espagne. Quelle horrrreur !!). Plus sérieux, j'ai abondamment traité du protectionnisme ici, de quoi nous enfoncer dans la misère la plus noire.

Tiens, vous n'avez rien dit sur l'étalement urbain. Vous dormiez, sans doute ? Ah mais j'en ai aussi déjà parlé. (utilisez le moteur de recherche)

Je sais pas ce que j'ai ce soir, j'ai envie de basher. faut que j'aille me manger une bonne viande, tiens, c'est mon régime végétarien qui me tape sur les nerfs.

Au fait, certains chercheurs travaillent à... faire pousser la viande sur des supports végétaux. POUAH QUELLE HORREUR, direz vous ? Non, il parait qu'on peut faire de la très bonne barbaque comme ça, et surtout, avec un bilan calorique très supérieur à celui des vaches: plus besoin de faire pousser 7 calories de maïs pour produire une seule calorie de viande.

Ce qui serait très bien pour des millions de pauvres qui actuellement, ne mangent pas assez de viande, et souffrent donc de carence en 8 protéines essentielles que le corps ne sait pas synthétiser à partir des acides aminés végétaux.

Les alarmistes voient venir des problèmes dans 50 ans mais imaginent que nous n'aurons que les technologies d'aujourd'hui pour les résoudre. c'est évidemment une bêtise, même si c'est une erreur de raisonnement classique. Tenez, à la fin du XIXème siècle, le problème environnemental numéro un dans les villes, c'était l'abondance de crottin de cheval, qui empestait l'atmosphère et faisait peser un danger prophylactique important sur les populations. Inutile de dire que l'apparition de l'automobile a relégué ce problème au rang de curiosité historique.

la même chose se produira avec les problèmes que nous pressentons pour plus tard. A condition, bien sur, qu'on ne détourne pas des milliards sur de faux problèmes et qu'on interdise pas aux pays capable de développer les solutions de demain de le faire en castrant leur économie.

bonne nuit à vous (mais pas de folies, hein ? CO2 ! )

Geoffrey

@Michel: On est d'accord. C'est plus ou moins ce que j'ai fait: je ne suis plus allé au cours suivant en expliquant à mes potes pourquoi, et j'ai éhontément triché au partiel.

@Vincent: La salle assez "suiveuse", sans doute car il a amené son discours de manière plutôt soft. Par contre le mec a son "Club Développement Durable" au sens de l'école, avec quelques étudiants qui prennent sa parole pour de l'or.

L'école nous inflige ce genre de cours pour développer notre côté "manager socialement responsable". Perso j'adhère pas du tout. En quoi un manager devrait être plus écolo/altruiste/désintéressé qu'un autre? Je ne m'appelle pas James Taggart :D


vincent

@ Geoffrey:

sur la vacuité du concept de "responsabilité sociale" de l'entreprise (et de son manager), je n'ai encore rien lu de meilleur que ceci, écrit par J. Norberg en 2003

http://www.johannorberg.net/?page=articles&articleid=67

seul problème: l'article semble avoir été tronqué. Donc là, il n'y a que le début.

je m'enquiert de la censure sur le net suédois et je repasse par ici.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Tout savoir sur le Foreclosure Gate

Ob'lib' 2.0

  • |  RSS | | http://www.wikio.fr

    Partager cette page | Mon profil Facebook | mon fil twitter

Mon fil Twitter

distinctions

  • Wikio - Top des blogs | Wikio - Top des blogs - Politique