« Not Evil Just Wrong: première critique francophone. Et positive. | Accueil | Automobile et Logement aux USA: les aides publiques anti-crise vont en fait l'aggraver »

mercredi 21 octobre 2009

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

ST

Encore une preuve s'il en est de la lente dérive du démantèlement de l'Etat de Droit qu'on veut nous faire passer pour du (neo)(ultra)libéralisme.

Et si par ce biais, c'était les tribunaux qui finalement permettaient via la chute des banques enfoncées jusqu'au cou dans ce système nauséabond, la liquidation de l'excès de dette (dans la douleur bien sur, et après un inutile et couteux bailout, certes) ? Et si toute cette affaire était enfin une porte de sortie pour liquider la crise ?

jb7756

Incredible !

Cet incroyable disfonctionnement est aussi symptomatique d’un système de management. On demande aux gens des performances, souvent exagérées, sur le court terme, parce que c’est plus facile à mesurer. Et l’entreprise n’est guère protectrice envers ses employés.
Les gens n’ont alors aucune loyauté envers leur employeurs. Leur but : s’enrichir le plus vite possible, y compris en trichant ou plutôt en bâclant le travail, avant de se faire virer.

vicken

Rien à voir avec ce brillant article mais cette fois c'est officiel: la sécu est en faillite,


Dans un communiqué, le député PS Gérard Bapt a salué "le courage politique et le sens de l'Etat dont la rapporteure Mme Montchamp a fait preuve en s'abstenant".

"La Sécurité sociale sera en banqueroute en 2011, son financement n'étant plus assuré. Les besoins de trésorerie de l'ACOSS atteignant 65 milliards d'euros en fin d'année 2010, il est probable que leur couverture par un programme d'émission de billets de trésorerie à un niveau record ne pourra être atteint, mettant l'ACOSS en situation de rupture de paiement", souligne-t-il.

Selon M. Bapt, "dans ce contexte, l'oukase élyséen sur l'augmentation de tout prélèvement peut mettre les finances sociales en situation de faillite dès 2010".

FreeDem

j'ai trouvé le lien qui m'a amené ici sur un forum que je vous recommande : LE SILENCE DES LOUPS (décryptage d'un monde interdit au moins de 16 dents)

http://www.pro-at.com/forums-bourse/topic.php?whichpage=1&TOPIC_ID=30072

Tout y est pour se réveiller et comprendre la propagande qui nous entretient dans l'illusion d'un monde démocratique régit par le droit.

La FED (organisme privé pour ceux qui l'ignorerait encore), Bilderberg, le CFR, ...toutes ces organisations opaques où sont prises depuis des décennies les vrais décisions stratégiques, que les états -consentants ou contraints- mettent ensuite en application.

Les Banksters sont au coeur d'un système pourri jusqu'à l'os, qui considèrent la population comme une simple force productive à maintenir sous contrôle.

Vous pensez que c'est exagéré ?
Vous avez tort.

Lisez le forum.
L'auteur à découvert les choses crescendo.
Vous pourrez faire de même.

Et sans vouloir vous stresser : IL Y A URGENCE !

ST

@FreeDem :

Je connais nombreuses de ces théories qu'on peut qualifier de théories du complot, non pas pour les discréditer, mais parce que c'est bien ce à quoi elles correspondent. Je ne nie pas l'intérêt de creuser telle ou telle hypothèse : toute vérité est faite pour être discutée et mise en doute, de la mort de Kennedy au 11 septembre.

Maintenant pour revenir à votre sujet, on peut critiquer la FED et son pouvoir sur la monnaie. On peut critiquer le CFR et la collusion des puissants qui présentent une face antagoniste en public. Etc etc ... De là à échafauder une théorie globale d'un système cohérent et organisé de mise en coupe réglée de l'ordre mondial, il y a un grand pas que je ne franchirai pas, et ce au moins pour une raison : cela n'est pas nécessaire pour avoir une position politique d'opposition aux différentes dérives qui sous-tendent ces théories.

Si vous voulez vous opposer au pouvoir des banques centrales sur la monnaie, il n'est point besoin d'une théorie du complot mondial des banksters : les économistes de l'école autrichienne dénoncent depuis plus d'un siècle, de Mises à Ruthbard en passant par Hayek, les fondements économiques et moraux de la manipulation de la monnaie par les banques centrales. La collusion secrète de banquiers internationalistes pour asservir le monde, qu'elle ait existé ou non, n'est pas nécessaire pour dénoncer les fondements de ce système économique, de même qu'il serait illusoire de penser qu'en l'absence d'une supposée collusion des banquiers, les dérives étatistes de nos sociétés n'auraient pas accouché du même système.

Pourquoi se battre contre un ennemi invisible, alors que vous avez un ennemi visible juste devant vous, dans la machine étatique à la croissance incontrollée, un ennemie bien réel et assumé ?

Ne perdez pas votre temps à combattre des chimères et autres sociétés secrètes dont l'emprise supposée sur le monde ne sera jamais prouvable, quand vous pouvez lutter contre l'extension continue et au grand jour de philosophies politiques qui contribuent plus que n'importe quoi d'autre à rogner jour après jour nos libertés.

L'ami du laissez-faire

Serait-on proche de l'éclatement de la bulle verte ?
http://www.liberaux.org/index.php?showtopic=42939&st=0#entry588624

FreeDem

@ ST :

votre message apparaît très sensé et bcp de lecteurs y souscriront doute.
...en tout cas ceux qui ignorent encore comment fonctionne réellement la gouvernance mondiale.
Et mon objectif est justement de contribuer à leur ouvrir les yeux, parce la mystification ne tient que par l'ignorance des foules.
Vous dites : « on peut critiquer la FED et son pouvoir sur la monnaie »
En disant cela, vous contribuez implicitement à mystifier les lecteurs, puisque vous éludez le fait que la création, l'existence et la nature même de la FED constituent un machiavélique affront à la Démocratie.

Son pouvoir sur la monnaie n'étant qu'une de ses prérogatives.


Quand, par qui, comment et avec quels objectifs elle a été crée ?
Qui la possède ?

Nous ne devrions pas, sur ces questions naviguer en pleines chimères, n'est-ce pas votre avis ?

Alors comment se fait-il que se soit le cas ?
Sur des faits historiques avérés (la réunion sur l'île de Jekyll par exemple) et sur ce qui devrait être public (l'identité nominale des actionnaires physiques de la FED), comment se fait-il qu'on se heurte à un mur de silence et de désinformation ?

Vous dites : « Ne perdez pas votre temps à combattre des chimères et autres sociétés secrètes dont l'emprise supposée sur le monde ne sera jamais prouvable »
En l'occurrence, concernant la Fed, cette emprise est « techniquement » parfaitement prouvable !
Où sont les journalistes ?
Pourquoi aucun media grand public n'évoque-t-il jamais ces faits ?
Où est la transparence et la liberté d'information ?

Ici, le non-dit révèle parfaitement les contours d'une « société secrète » qui a réussi à imposer le silence à tout le monde.
Il suffirait pourtant de pas grand chose pour faire tomber les masques...

Et il en est ainsi de bcp d'autres « mystères ».

Pourquoi devrions_nous détourner notre attention des vrais cercles de pouvoirs et de décision ?

Pourquoi devrions_nous nous contenter de débattre sur le terrain de jeu bien délimité qui nous est concédé ?
Pourquoi participer stupidement au combat parfaitement vain et stérile entre 2 entités (gauche / droite) qui sont placées devant nous dans le seul but de nous offrir des adversaires sur qui nous défouler, pendant que les vraies décisions se traitent dans l'ombre ???

Soulevez le coin du rideau et les coulisses vous apparaîtront naturellement.
Voyez par exemple le Blog international du Collectif « Indépendance des Chercheurs »
(ici : http://science21.blogs.courrierinternational.com/archive/2009/04/26/la-commission-trilaterale-et-les-services-publics-francais-i.html)

"(...)Le même silence règne, d'ailleurs, en ce qui concerne le rôle des réseaux et « think tanks » qui participent depuis des décennies à l'élaboration de la « politique unique » européenne et mondiale, et dans lesquels « droites », « gauches », « centres » et directions syndicales se trouvent directement impliqués."

Il me faudrait des pages pour développer l'argumentation.

C'est pourquoi je vous renvois à nouveau vers le forum : LE SILENCE DES LOUPS (décryptage d'un monde interdit au moins de 16 dents)
http://www.pro-at.com/forums-bourse/topic.php?whichpage=1&TOPIC_ID=30072
Tout y est pour se réveiller et comprendre la propagande qui nous entretient dans l'illusion d'un monde démocratique régit par le droit.
Je conclue avec 2 citations, parmi des centaines possibles, destinées à rappeler que la pression exercée par des « sociétés secrètes » a été pointée du doigt à maintes reprises et pas seulement par des « conspirationnistes ».

"Quelques-uns des hommes les plus importants des Etats-Unis, dans le domaine du commerce et de l'industrie, ont peur de quelque chose. Ils savent qu'il y a quelque part un pouvoir si organisé, si subtil, si vigilant, si intriqué, si complet, si envahissant, qu'il vaut mieux qu'ils n'en parlent qu'à voix basse quand ils en parlent pour le condamner." Woodrow Wilson, The New Freedom (1913)

« Si le peuple américain permet un jour aux banques privées de contrôler l’émission de la monnaie, d’abord par inflation, puis par déflation, les banques et les corporations qui croîtraient autour d’elles déposséderaient le peuple de toute propriété jusqu’à ce que leurs enfants se réveillent sans logis, sur le continent que leurs pères ont conquis. » (Thomas Jefferson)

(ps : visionnez -et entendez entre les lignes- cette video de Ron Paul (député républicain - Texas), membre du Congrès des États-Unis, qui s'adresse à ses collègues une n-ième fois pour dénoncer la politique de son pays.
ici : http://leweb2zero.tv/video/rikiai_764ae268e96b858)

Vincent Poncet

Je ne vois pas pourquoi il devrait y avoir un monopole de la reconnaissance des titres.
Aussi, il me semblait qu'aux US, la reconnaissance de propriété foncière passait par des "land-title insurer" qui de facto assure la fonction de cadastre, qui ainsi ne se trouve pas en monopole étatique comme chez nous (avec les conservateurs des hypothèques qui se gavent comme des ...).
http://en.wikipedia.org/wiki/Title_insurance_in_the_United_States

Peut-être que l'article indique en fait que les banques n'ont pas enregistrée leurs modifications d'hypothèques (liens) auprès de ces assureurs, et qu'en droit, l'Etat donne valeur uniquement à ces entreprises de "land-title insurance". Alors qu'en bon libéral, on pourrait arguer que si les parties en présence conviennent d'une modalité autre de registre, elles devraient pouvoir s'entendre et avoir force de contrat.
Je ne sais dans quelle mesure, le marché des registres fonciers et hypthèques associées est libre aux US.

vincent

@ Freedem : en tant que président de think tank, en relation avec au moins une dizaine d'autres présidents de think tanks, je puis vous certifier qu'aucun d'entre nous ne participe au moindre complot mondial.

Hélas, hélas, car je me sens l'âme d'un maitre du monde en puissance. Son altesse sirémissime Vincent Ier, MDM. ou MDR, c'est selon !

persiflage mis à part: il est évident que les hautes sphères de ce monde se rencontrent en des lieux informels, qu'ils échangent, et donc peuvent conclure des transactions peu transparentes et peu respectueuses de nos droits. Mais de la à évoquer un complot mondial, ce qui suppose que les centaines de gens soient tous d'accord sur l'objectif final et marchent d'un pas un seul, sous une coordination centrale (de qui ?) efficace, non, c'est un pas que les conspirationnistes de tout poil franchissent allègrement, mais pas moi.

vincent

@ Vincent Poncet

Exact. j'ignore d'ailleurs quel est le statut des county clerks. Mais il faut que le système d'enregistrement présente toutes les garanties pour servir de preuve devant un juge. Ce qui est reproché ici par les tribunaux, c'est que le système alternatif des banques a enregistré par dessous la jambe, le lien entre "Mers" et "claimant" n'étant pas correctement établi. voir mon post du 29/10, vers la fin.

FreeDem

@ vincent

Défendre mon point de vue ne m’est pas aisé, parce que je pars avec 2 gros handicaps par rapport à l’opinion que vous exprimez (et que je respecte)

Tout d’abord, sortant de la normalité des discours conventionnels et établis, on me classe (et vous me classez puisque vous n’hésitez pas à employer le terme ds votre texte) dans le registre des conspirationnistes.
Bouhhh !!! j’en ai froid dans le dos !
Donnez-moi vite un bûcher que je me fasse brûler vif !

Ensuite, sortant de la normalité des discours conventionnels et établis (bis), le lecteur n’a pas de référentiel pré-maché et pré-digéré vis-à-vis des points que je soulève (si ce n’est justement de les associer à du conspirationnisme !...ce qui leur hôte immédiatement beaucoup de crédibilité)
Il me faudrait donc, pour atteindre un niveau de crédibilité acceptable, détailler point par point mon argumentation, multiplier les références, les justificatifs, les justifications.
Il me faudrait démontrer que mes doutes, mes interrogations ne sorte pas d’un esprit tordu mais d’un esprit réfléchi.
Il me faudrait signifier, au risque de paraître condescendant ou péremptoire, que l’opposé du doute, du scepticisme s’apparente au grégarisme, voire à la naïveté, voire pire encore.
Et que le rejet spontané, si ce n’est épidermique, de la remise en cause des postulats historico-socio-politico-economiques ressemble davantage à un réflexe conditionné (par qui ?) ou à une crainte primaire (primale) de perte de repères, qu’à une analyse critique aboutie.

Notez simplement que je ne mets pas en doute votre sincérité et que je n’ai pas la volonté d’imposer un point de vue. J’incite simplement les gens à « s’étonner de » et à se renseigner par eux-mêmes pour se forger une opinion.
C’est pourquoi, dans mon message du 21/10, je recommandais ce forum que je trouve très pertinent (au moins concernant les messages postés par son animateur, messages dont beaucoup sont regroupés en page 1 puis disséminés ensuite parmi les centaines d’autres) :
LE SILENCE DES LOUPS (décryptage d'un monde interdit au moins de 16 dents)
http://www.pro-at.com/forums-bourse/topic.php?whichpage=1&TOPIC_ID=30072

Dernier point : dans mon message du 22/10 (merci de vous y reporter), je soulevais la question des interrogations que suscite la profonde opacité de la FED (et, de grâce, ne me faites pas l’affront d’y répondre sur la base des habituels éléments « officiels » qui ne sont là que pour donner le change au yeux du grand public).

Je disais notamment : « Sur des faits historiques avérés (la réunion sur l'île de Jekyll par exemple) et sur ce qui devrait être public (l'identité nominale des actionnaires physiques de la FED), comment se fait-il qu'on se heurte à un mur de silence et de désinformation ? »

Dans votre réponse, vous ne vous êtes pas exprimé sur ce point, Vincent ! Sans persiflage de ma part ;-)

La question reste posée : comment se fait-il qu'on se heurte à un mur de silence et de désinformation ?

Je conclue avec 2 nouvelles citations, de très vilains conspirationnistes à n’en pas douter :

Le 23 décembre 1913, le Congrès américain votait la loi de la Réserve Fédérale, qui enlevait au Congrès lui-même le pouvoir de créer l'argent, et remettait ce pouvoir à la «Federal Reserve Corporation». Un des rares membres du Congrès qui avait compris tout l'enjeu de cette loi, Charles A. Lindbergh (le père du célèbre aviateur), déclara:
«Cette loi établit le plus gigantesque trust sur terre. Lorsque le Président (Wilson) signera ce projet de loi, le gouvernement invisible du Pouvoir Monétaire sera légalisé... le pire crime législatif de tous les temps est perpétré par cette loi sur la banque et le numéraire.»

« Si vous voulez rester esclaves des banquiers et payer les coûts de votre propre esclavage, laisser les continuer à créer l’argent et contrôler le crédit de la nation »
(Sir Josiah Stamp, directeur de la Banque d'Angleterre de 1928 à 1941).

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Tout savoir sur le Foreclosure Gate

Ob'lib' 2.0

  • |  RSS | | http://www.wikio.fr

    Partager cette page | Mon profil Facebook | mon fil twitter

Mon fil Twitter

distinctions

  • Wikio - Top des blogs | Wikio - Top des blogs - Politique