« Réchauffement Climatique: le point au lendemain de Copenhague et du Climate Gate | Accueil | Urbanisme, permis de construire, corruption, magouilles... Et la pénurie de logement a de beaux jours devant elle ! »

mercredi 06 janvier 2010

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Robert

Vous êtes mal barré en continuant à prendre Jean Martin pour référence, ce pseudo scientifique plus prompt à faire dire aux scientifiques du GIEC des choses qu'il ne disent pas et à relayer des études qui ne sont pour le moins pas vraiment vérifiées dans les faits quand elles ne sont pas carrément fausses, vous perdez le peu de crédibilité (pour autant que vous en ayez) qu'on pourrait vous accorder.

Selon ce site dont la parole vaut bien celle de Martin ou la votre l'étude en question serait entachée de nombreux biais. Donc avant de vouer le GIEC aux génomies, une attitude honnête serait d'attendre une confirmation de ce qui est dit...Je rappelle que faire paraître une étude n'en fait pas pour autant une vérité, un exemple frappant la crosse de hockey (quoique les dernières études notamment celles des bisontins tendent à prouver que Mann avait finalement raison mais ceci demande à être confirmé encore plus).

http://webhimalaya.wordpress.com/2009/11/17/les-glaciers-himalayens-ne-fondraient-pas/

J'ai déja dit que *Martin* n'était pas le scientifique qu'il prétend être, je vais vous en donner une preuve supplémentaire. dans sa loghorrée sur l'article de Gehrard Gerlich et Ralf. D. Tscheuschner, le second principe de thermodynamique, il oublie une chose essentielle... LE SOLEIL car le soleil chauffe la terre qui envoie dans l'atmosphère ses IR qui sont absorbés par les GES qui à leur tour les renvoie dans l'atmosphère, donc en respectant le second principe de thermodynamique. Dans cette histoire il oublie totalement qu'il ne s'agit pas de réchauffement mais au contraire de refroidissement, en effet la terre chauffée à besoin de se libérer de cette chaleur donc elle rayonne et les GES freinent ce refroidissement, donc plus le taux de GES sera important plus le refroidissement sera freiné, c'est exactement comme le pull qu'on enlève quand on est au soleil.

Enfin une fois de plus monsieur Bénard, vous venez de confirmer toute la malhonnêteté dont vous êtes capable (serait-ce congénital?).

Pour le reste mélanger météorologie (vague de froid actuelle) et climatologie montre soit une incompétence notoire soit une preuve de malhonnêteté supplémentaire.

mica

"Vous êtes mal barré en continuant à prendre Jean Martin pour référence, ce pseudo scientifique" et vous vous etes qui??

"Selon ce site dont la parole vaut bien celle de Martin ou la votre l'étude en question serait entachée de nombreux biais. Donc avant de vouer le GIEC aux génomies, une attitude honnête serait d'attendre une confirmation de ce qui est dit...Je rappelle que faire paraître une étude n'en fait pas pour autant une vérité, un exemple frappant la crosse de hockey (quoique les dernières études notamment celles des bisontins tendent à prouver que Mann avait finalement raison mais ceci demande à être confirmé encore plus)."
en français please??? Mann aurait raison?? plus un seul scientifique n'y croit à cette manipulation, a part vous, vous nous faites bien rire... d'ailleurs je me suis laissé dire que vous vous seriez déjà fais éjecter de pas mal de site ou vous avez étalez votre non-science... pitié épargnez nous votre charabia!
"Pour le reste mélanger météorologie (vague de froid actuelle) et climatologie montre soit une incompétence notoire soit une preuve de malhonnêteté supplémentaire." savez vous que le MET office utilise les même équations pour leurs prévisions à 3 et 6 mois que pour prévoir le climat en 2100?? et ben vu les résultats de leurs dernières prévisions, il semble que leurs prévisions de 2100 ne valent plus vraiment grand chose!!
Pour votre explication du deuxième principe de thermo, tout va bien alors? la terre se refroidit seulement moins vite avec des GES, je conseil donc donc a tous le monde de faire tourner leur moteur juste pour nous réchauffer...

PS: pourquoi vous n'avez pas un avis sur l'étalement urbain?? la politique chinoise?? le rôle de la fed et de la dette?? ou vous n'êtes capable finalement que de troller des qu'on parle de réchauffement comme un reflexe pavlovien d'un membre du polit-bureau de greenpeace??

Robert

Mica @

"""pourquoi vous n'avez pas un avis sur l'étalement urbain?? la politique chinoise?? le rôle de la fed et de la dette??"""

Contrairement à d'autres, quand je n'ai pas suffisamment de compétences sur un sujet, je ferme ma gueule.

""" d'ailleurs je me suis laissé dire que vous vous seriez déjà fais éjecter de pas mal de site ou vous avez étalez votre non-science..."""

Pouvez étayer siouplait? Ou c'est juste une simple assertion sans aucun fondement comme je peux en lire souvent.

gordon

Robert@
On a déjà répondu à la grosse manipulation de la crosse de hockey.
Mais je viens de découvrir que notre cher robert bové avait suivi depuis noël une formation accélérée dans les mécaniques des fluides et la thermodynamique.
Jean martin était directeur de recherche au CNRS et de plus sont site ne fait que synthétiser les travaux de chercheurs de par le monde, donc selon vos propos tous les scientifiques qui n'adhère pas à la ligne du parti doivent être interdit de parution (belle mentalité).
Le problème est que vous mélangez tout, pourtant toutes ces données sont accessibles aux néophytes comme vous; il existe toujours des desaccords concernant la physique du phenomene "effet de serre" et son application a l'atmosphere terrestre, en particulier pour les differents parametres sur la chaleur, son transfert et les lois de la thermodynamique.
Quand la température des océans monte, le flux de chaleur émergent de la planète vers l’espace croît également, ce qui constitue une rétroaction négative. En gros siles températures montent, le climat se régule tout seul en envoyant plus de chaleur dans l’espace, ce qui tend à le refroidir.

laterjuju

"Jean martin était directeur de recherche au CNRS et de plus sont site ne fait que synthétiser les travaux de chercheurs de par le monde"

Vous avez dit synthèse ??

Dans sa chronique "CO2 et plancton", Jean Martin prend un article de science qui montre que le CO2 a un effet bénéfique sur le plancton... et en tire les conclusions que vous imaginez...

Ok... J'engage quiconque de bonne foi à faire une recherche rapide sur Google Scholar avec les mots clés "ocean calcification" ou "ocean acifidication"...

Y'a une pelletée de références qui montrent le contraire de celle citée par Martin (et ce n'est qu'un exemple... les autres chroniques souffrent de la même subjectivité...)

Une "synthèse!" Ah... j'en rigole encore...

vincent

@ Robert: que vous soyez en désaccord avec moi, passe encore. Que vous me traitiez de malhonnête, par deux fois, est extrêmement désagréable, mais j'en ai vu d'autres. Que vous vous permettiez de fines allusions "congénitales" dépasse les bornes. Je vous bannis de ces commentaires.

Ah au fait: M. Martin est libre des raisons qui le poussent à préférer l'anonymat (notez que je respecte le votre, bien que j'ai votre e-mail: vos raisons de rester anonyme sont il est vrai évidente tant votre vacuité intellectuelle est patente). Mais, ayant acheté et lu un de ses ouvrages, je puis vous certifier que scientifiquement, vous n'êtes pas digne de lui nouer ses lacets.

Au revoir monsieur.

mica

hé hop éjecté une fois de plus... quelle tache ce mec...

floyd

Enfin le troll, est éjecté. Cela fait longtemps que je l'aurais fait. Espérons qu'il ne revienne pas avec une autre adresse ip.

gordon

laterjuju@
Enfin vous avez compris ce qu'est la science:
Une somme de questions avec parfois des réponses, des suggestions avec des échanges même contradictoires, surtout pas consensuels.
Jean martin nous exprime son avis scientifique et technique comme le font certains qui ont un avis opposé et apportent des arguments intéressants à étudier.
Voilà l'énorme différence entre les libéraux et les radicaux versus écolos comme vous, nous n'opposons pas une fin de non recevoir à la théorie du réchauffement médiatique mais devant l'importance des enjeux, nous souhaitons que TOUS les avis soient pris en comptent et que nous prenions le temps de décider de notre avenir.

Mon scepticisme à l'intention de cette théorie est dû à 2 raisons:
1/ Des prévisions mathématiques parcellaires, NON personne ne peut prévoire l'avenir.
2/ Une quantification théorique de la pollution en CO2, là aussi la plus grande IMPOSTURE du 21° siècle, où l'on veut nous faire avaler (comme la préciser dans plusieurs posts Vincent) qu'il est possible de s'échanger nos poubelles, voyons vous réaliser l'abusrdité d'un tel discours, surtout quand on constate que certains en font un investissement spéculatif.

gordon

Robert s'était le che guevara du trollisme vert avec une dialectique extrémiste qui voyait dans la lutte contre le réchauffement climatique un moyen détourné d'éliminer le capitalisme honnis.
Mais force est de constater que ses commentaires s'enlisaient au fil du temps dans des contradictions de plus en plus incompréhensibles et audibles.
(... remarque finale certes humoristiquement défendable mais déplacée dans le contexte et donc censurée par le propriétaire du blog...)

laterjuju

@Gordon...

"Enfin vous avez compris ce qu'est la science"

C'est parce que discuter avec vous m'a permis d'accéder à des sphères de compréhension dont je n'aurais jamais soupçonné l'existence, Gordon... Quel sot aie je donc été d'enchainer DEA,thèse,post-docs, articles et conférences... alors qu'il suffisait de venir parler avec vous pour être touché par la grâce du scientifique...

"Jean Martin nous exprime son avis scientifique et technique"

Quand Jean Martin, physicien, nous sort 1 article remettant en cause l'impact de l'acidification des ocean sur la calcification des organismes alors qu'il y en 99 qui montrent le contraire... Quand il pretend en plus avoir une démarche scientifique basée sur l'analyse des thèses et antithèses... alors je dis :

1. Qu'il n'a pas du de toute façon comprendre grand chose à cette littérature...

2. Que tant d'hypocrisie reflète surement son anti-écologisme primaire...

Dans la mesure où sa chronique "CO2 et Plancton" ne pourrait tromper quiconque sait se servir de Google Scholar (et encore moins un biologiste sérieux...), je me dis aussi que cette hypocrisie opère en plus sur un fond de bêtise substantiel...

Finalement, c'est plutôt rassurant quant à son impact potentiel, qui doit probablement être proche du néant en dehors de sa propre paroisse...

laterjuju

@Gordon

En plus, la conclusion de l'article qu'il présente est, dans les faits, beaucoup plus prudente que son interprétation personnelle, péremptoire et infondée...

L'extrapolation de cette interprétation déformée à l'ensemble des organismes marins a encore moins de sens...

Cette chronique "CO2 et plancton" n'a rien de scientifique, c'est de la propagande grossière...

vincent

@ laterjuju: "1 article remettant en cause l'impact de l'acidification des ocean sur la calcification des organismes alors qu'il y en 99 qui montrent le contraire"

désolé de vous contredire, mais l'étude SPPI que je cite dans ce post contient à peu près 140 études qui vont dans le sens des sceptiques (et cite une dizaine de références réchauffistes, mais ce n'est pas leur boulot de recenser toute la science pro-catastrophiste...)
http://www.objectifliberte.fr/2009/12/le-co2-nest-pas-un-polluant.html


laterjuju

@Vincent,

140 ??! Waouuuuuu... Et c'est quoi le SPPI et leurs publications ? Ca a un rapport avec Disney et le Journal of Mickey ? Parce que bizarrement leur revue n'est pas dans mon ISI Web of Science...

C'est d'autant plus trompeur qu'il existe bien une revue Science and Public Policy (elle répertoriée parmi les revues scientifiques à Impact Factor) qui n'a rien à voir avec l'institut dont vous nous présentez les travaux...

La revue du SPPI n'a donc aucune valeur scientifique. Vu comment Jean Martin déforme les conclusions de l'article de Science, que dois je penser de la façon dont nous sont transcrit les 140 papiers analysés par le SPPI ?

"mais ce n'est pas leur boulot de recenser toute la science pro-catastrophiste..."

Justement si... la science est dans la confrontation des hypothèses alternatives, pas dans la sélection de 140 articles (waouuuuu) qui vont dans le sens de ce que vous pensez...

Après, si ça satisfait votre conception de la science... pourquoi pas... d'ailleurs, comme je disais à Gordon, c'est même franchement rassurant... ça limite votre impact...

Par contre pour me convaincre, va falloir revenir avec des références dignes de ce nom. Je vous le redit, faites donc une recherche bibliographique sous ISI ou google scholar à défaut... vous nous ferez un petit rapport, ça sera surement très drôle...

Allez chiche, je vous mets au défi de taper "océan CO2 calcification" sous un de ces deux moteurs et de nous coller l'ensemble des abstracts sur votre blog... que chacun puisse juger par lui même... Si y'en a trop, limitez votre recherche à 2008-2009, par exemple. Mais surtout, donnez nous les détails de votre protocole, que ce soit reproductible...

Mais allons donc... suis je bête... les gens avec un peu de plomb dans la tête auront déjà fait cette démarche et fuit votre blog depuis longtemps... Je lutte contre un moulin à vent...


Pour finir, je découvre dans votre article que vous prenez comme exemple les faunes hydrothermales et les papiers de Lymen & Junniper, 2006 - Tunnicliffe, 2009 pour argumenter que les organismes peuvent s'adapter aux conditions acides...

C'est avec beaucoup de joie que j'ai lu ce passage, étant justement spécialiste de l'évolution des faunes marines en général et hydroythermales en particulier...

Les sources hydrothermales sont des milieux extremes à bien des égards (absence de photosynthèse, pression, pH, composition chimique,...). Les organismes qui y vivent sont hautement adaptés à ce milieu et à ses variations (de pH ou autres). Les écosystemes hydrothermaux et leurs faunes ne sont donc absolument pas représentatifs du milieu marin et c'est vraiment le plus mauvais exemple que vous pouviez choisir.

Vous apprendrez par ailleurs, cher monsieur, que les organismes s'adaptent à de nouvelles conditions sur des dizaines de milliers d'année (et non pas à l'échelle temporelle de la production anthropique de CO2...) et que dans la course à l'adaptation, il y a de nombreux perdants...

Après avoir parcouru un peu votre blog, je suis maintenant persuadé que votre démarche reflète d'une idéologie politique et donc partisane... ce qui en soit n'est pas un reproche... Par contre, sélectionner la littérature scientifique qui abonde dans votre sens... ça c'est vraiment pas honnête (je vais finir par penser que c'est caractéristique de l'homme politique en général).

Je crois avoir perdu assez de temps sur ce blog...

Sans rancune...

PS: la prochaine fois que je croiserais Juniper en congrès, je lui raconterais comment ses articles ont été utilisés sur un petit blog français pour argumenter contre l'impact de l'acidification des oceans sur la calcification... Sûr que ça va lui en boucher un coin !

jean-michel bélouve

@ Monsieur Robert

Je soussigné, Jean-Michel Bélouve, alias Michel Bénard, certifie connaître la personne dont le pseudonyme est Jean-Martin, certifie que ce Monsieur, de par la valeur de ses diplômes, par les états de services de sa très brillante carrière scientifique, où il a exercé des activités de direction de recherches et de laboratoires, de par ses écrits et publications, est parfaitement qualifié pour tenir les propos qu'il publie dans www.pensee-unique.fr.

Les allégations contraires ne sont que des inférences gratuites et sans fondements.

Voila Monsieur Robert.

Il ne vous reste plus qu'à me traiter de menteur. mais là, voyez-vous, vous risquez d'être sommé, par voie de justice si nécessaire, à apporter des preuves de vos accusations contre Jean Martin. Et ne croyez pas que votre sobriquet de Robert vous protégera, car votre IP est forcément enregistré, et le responsable de ce blog sera cité comme témoin.

La balle est dans votre camp.

jean-michel bélouve

@ tous

La confidentialité des échanges internet, et l'utilisation de pseudonyme, ne sauraient cautionner l'irresponsabilité et la calomnie. La liberté ne peut se transformer en liberté de nuire.

jean-michel bélouve

J'apprends que Monsieur Robert a été éjecté des commentaires de ce blog, et qu'il ne pourra que lire, et non répondre, à mon apostrophe. Désolé, Monsieur Robert. Allez répandre votre venin ailleurs. je vous signale que je publie assez souvent sur Institut Turgot, Agoravox, le Cri du Contribuable et divers autres supports on line, de quoi déverser votre bile de trolleur vert.

gordon

laterjuju@
C'est parce que discuter avec vous m'a permis d'accéder à des sphères de compréhension dont je n'aurais jamais soupçonné l'existence, Gordon... Quel sot aie je donc été d'enchainer DEA,thèse,post-docs, articles et conférences... alors qu'il suffisait de venir parler avec vous pour être touché par la grâce du scientifique...

Je vous félicite pour votre DEA et je ne vous demande pas autant d'éloges dithyrambiques à mon encontre, même si cela montre (de la part d'un scientifique dont je ne connais pas le domaine de prédilection...)une certaine condescendance.

Maintenant vous affirmez qu'il suffit d'effectuer une recherche par l'intermédiaire de google scholar
pour obtenir une réponse évidente sur le sujet, hors en essayant de sonder les différents travaux et avis, on ne peut constater que la communauté scientifique reste diviser sur le sujet.
Je tiens à rappeler que le sujet n'est qu'une référence parmi d'autres du bien fondé de la théorie du global warming.

Puisqu'il semble que vous soyez compétent dans le domaine de la biologie marine, contrairement à moi, je vous invite à m'expliquer (dans une petite synthèse), le fondement de votre position afin d'en débattre même si je ne suis pas aussi qualifié que vous(j'ai fait math spé), je devrais arriver à comprendre avec des mots simples.

Pour ma part, ce que j'ai pu comprendre, c'est une étude récente à soumis des crustacés, algues, coraux, à des concentrations de CO2 allant jusqu'à 7 fois la norme actuelle.

jusqu'à 3 fois la concentration actuelle, aucun organisme n'a été affecté.

- au delà de 3 fois la concentration actuelle, 7 organismes sur 18 ont augmenté l'épaisseur de leur carapace/coquille, alors que l'acidification aurait du dissoudre celle-ci.

Au rythme moyen auquel les concentrations de CO2 augmentent (1,4 ppm/an), il faudrait + de 400 ans -pour parvenir à 1000 ppm, et on n'aura même pas atteint le triplement

Enfin, jusqu'à 7 fois la concentration, des effets néfastes se font jour, mais il faut pour cela monter à près de 2400 ppm (contre 340 ppm env. actuellement).

Mais je vous laisse la parole d'expert pour m'expliquer à partir de quelle expérience et surtout comment vous arriver à votre conclusion.

Warm

"Pour ma part, ce que j'ai pu comprendre, c'est une étude récente à soumis des crustacés, algues, coraux, à des concentrations de CO2 allant jusqu'à 7 fois la norme actuelle"

Je ne vois pas la référence à cette étude: source ?

Je suppose qu'il s'agit d'une étude de laboratoire: intéressante sans nulle doute pour comprendre la physiologie des organismes marins, mais je pense difficilement applicable à un écosystème entier.

Un exemple pour comprendre ce que je veux dire:

J'arrive à cultiver un palmier sur ma terrasse : j'en conclu qu'il résiste très bien au température hivernale. Mais pourquoi n'y a t'il pas de forêts de palmiers autour de chez moi ???

Quand bien même se palmier résite au froid, dans le milieu naturel il est en compétition avec des plantes bien plus adatpés qui poussent plus vite et qui ne laissent aucune chance à des organismes adaptés au chaud.

On peut penser au même phénomène avec l'acidification: la résistance mesurée artificiellement en laboratoire des organismes pris individuellement ne laissent absolument pas présager de l'effet sur un écosystème entier.

gordon

warm@
Je ne vois pas la référence à cette étude: source ?
Cette expérience a été réalisée par le Woods Hole Oceanics Institution qui normalement un supporter du global warming.
http://www.whoi.edu/page.do?pid=7545&tid=282&cid=63809&ct=162
je tiens à préciser que je n'ai fais que sonder selon la méthodologie de laterjuju étant donné que je n'ai pas d'avis tranché sur le sujet, comme je l'avais indiqué dans mes précédents commentaires.

Données ifremer:
Le pH varie entre 7,5 et 8,4 (supérieur à 8 pour les eaux de surface) :solution la plus basique.
rappel: l'échelle logarthymique est de 1 à 10.

Le pH dit "neutre" est de 7.

http://www.sciencemag.org (site payant)
Mais si on traduit: le pH moyen de la mer de Chine, reconstitué à partir des coraux, a varié de façon cyclique, entre 1750 et aujourd'hui, entre 8,17 et 7,90(avec 1 point bas atteint en 1990.

Selon cette étude, même si le point le plus bas correspond à la période 1988-90, aucune tendance confimée à l'acidification ne peut être observée, l'océan semble connaître des variations cycliques de son PH entre 7,9 et 8,2.

L'étude a portée sur des organismes vivants (y compris les coraux) les plus sensibles au risque d'acidification de l'eau, n'oublions pas que certains cas étudiés aurait une influence sur le reste de l'éco système marin si les résultats avaient été dans le sens de l'objectif initial.

Je suis surpris des déclarations péremptoires des réchauffistes sur le sujet de l'acidification des océans, comme si après l'échec retentissant de leurs puissants lobbying à COP15, ils avaient trouver, ce que j'appelerai un nouveau serpent de mer.

Une autre information m'a interpellé au cours de mes recherches tard dans la nuit, est que de nombreux programmes de recherches sur le sujet (exemple l'allemagne qui débloque 8,5 millions d'euros en septembre dernier), viennent seulement de débuter.
Donc comme peut on affirmer que les débats sont clos et puis remettre systématiquement en cause les sources (type SPPI fourni par Vincent) alors que je ne vois pas de sources plus probantes donner par notre doctoral laterjuju.

Je vous laisse juger des incertitudes d'un sujet aussi complexe.

mica

@ gordon: excellent résumé, mais quand on est de mauvaise foi on pourra trouver quelques choses à redire... toujours... et donc les discussions sont sans fin!! c'rest pour çà que j'ai abandonné à discuter par blog interposé, çà ne sert à rien... pas plus qu'avec des gens bornés...

gordon

Mica@

Merci pour votre soutien, mais cela ne m'effraie pas et je pense que Vincent et d'autres blogeurs ont compris le rôle majeur que va jouer sur les décisions politiques de demain, le net.
La presse classique ayant perdu son oligopole de l'information, une révolution sociale et économique est en marche.Les réchauffistes ont compris tout l'intérêt de ce nouveau média et se sont opposés avec véhémence à l'émergence d'une opposition et d'un débat d'idée car de nombreux lecteurs ne se sont pas encore positionnés et cherche à comprendre les enjeux et la part de vérité dans les discours des uns et des autres.

Cordialement

mica

tient plus de réponse de notre DEA???

seredenpid

Sur le recul des glaciers.

Que les glaciers reculent cela est avéré.

Qu'ils fondent, cela est-t'il vérifié ?

Le débit d'eau en aval des glaciers est une grandeur mesurable.

Si on me dit : le débit aval augmente tandis que le glacier recul , c'est de la fonte.

Si on me dit seulement que le glacier recule ou perd en épaisseur, il peut s'agir d'évapo-sublimation résultant de vents ou de sécheresse.

Dans le quel cas le réchauffement peut difficilement être invoqué.

Laterjuju

@Mica
Je savais que je vous manquais... mais que voulez vous, publier dans des vraies revues prends plus de temps que sur les blogs...

@Gordon
"Maintenant vous affirmez qu'il suffit d'effectuer une recherche par l'intermédiaire de google scholar pour obtenir une réponse évidente sur le sujet, hors en essayant de sonder les différents travaux et avis, on ne peut constater que la communauté scientifique reste diviser sur le sujet."

Pas tant de blabla Gordon... Alors votre recherche Google Scholar? Des ref ! Des ref !!

"je vous invite à m'expliquer"
Pfff il est tard malheureusement... Et je voudrais éviter de me répéter... J'espère que vous avez saisi pourquoi choisir les espèces hydrothermales (milieux extremes) est bien mal venu pour illustrer la tolérance des espèces marines en general aux variations de pH ??

Concernant l'article dont vous parlez le voilà

ainsi qu'un résumé pour les feignants...

Et là... on ne vois visiblement pas la même chose... Puisque moi je lis:
"What was really interesting was that some of the creatures, the coral, the hard clam and the lobster, for example, didn’t seem to care about CO2 until it was higher than about 1,000 ppm

C'est à dire que ces trois espèces font partie des "durs à cuire"... les autres ayant déjà montré des signes de faiblesses bien avant 1000ppm...

Au delà de 1000ppm, les langoustes continuent de calcifier... mais elles sont une des exceptions du jeu de données !!!

Vous pouvez vous référer aux figures de l'article qui sont plus qu'EXPLICITES (en abscisse la concentration en carbonate disponible et en ordonnée le taux de calcification... enfin moi je dis ça pour aider hein...)

Je vous prierai d'apprécier les conclusions de ce travail à leur juste valeur:
"It’s hard to predict the overall net effect on benthic marine ecosystems, he says. In the short term, I would guess that the net effect will be negative. In the long term, ecosystems could re-stabilize at a new steady state."

"In addition, Cohen adds, even though some organisms such as crabs and lobsters appear to benefit under elevated CO2 conditions, the energy they expend in shell building under these conditions might divert from other important processes such as reproduction or tissue building."

Et une petite nuance par rapport à votre propos Gordon: il faudra 200 ans (et non plus de400ans comme vous dites) pour arriver à ~900ppm de CO2... (voir le resumé sur le site de la WHOI)

Alors, qu'en pense le monsieur qui a fait prepa Math :-) ??? On apprend pas l'anglais en prepa ou c'est juste la mauvaise foi qui vous étouffe ?


Puisque je me laisse aller à la moquerie, deux mots concernant ma soit-disant "condescendance"...

Que la science puisse être déformée comme vous venez de le faire (et comme on l'observe souvent sur ce blog j'ai l'impression) dans l'objectif (purement ideologique) de défendre l'économie de marché en niant son impact environnemental, me met tout simplement hors de moi...

Surtout quant à son possible impact sur ceux qui pourraient ne pas avoir assez de background scientifique pour garder un esprit critique sur ce que vous racontez...

Voyez mes interventions et celles de Warm du bon côté: à nous deux, nous évitons que ce site devienne un ramassis de pseudo-science partisane...

Désolé donc d'être "condescendant" mais on est pas dans un jardin d'enfants... Et moi je ne me plains pas de la façon dont on me parle...


Vous qui adorez les références... je vous en laisse deux pour la route... pour que vous puissiez fêter dignement mon retour :-)... l'une dans Science ,et l'autre dans PNAS

Vous allez adorer !!! Celles ci, même si vous ne comprenez pas ou ne voulez pas comprendre ce qu'il y a dedans, je ne vois pas comment vous pourriez falsifier ne serait ce que leur titre ou leur resumé...

Bonne lecture...

Laterjuju

Tiens.... c'est bizarre... toutes mes balises html ont sauté...

Voilà donc le lien de l'article:
http://geology.geoscienceworld.org/cgi/reprint/37/12/1131?ijkey=O79jdQYUdBqN2&keytype=ref&siteid=gsgeology

Celui du resumé sur le site de la WHOI:
http://www.whoi.edu/page.do?pid=7545&tid=282&cid=63809&ct=162

La ref Science:
http://media.eurekalert.org/aaasnewsroom/2008/FIL_000000000120/HoeghGuldberg%20et%20al.%202007%20complete.pdf

Et la ref PNAS:
http://www.pnas.org/content/105/45/17442.full.pdf+html

Laterjuju

Au fait Gordon,

Vu votre "misinterpretation" des données de Ries, je serais très curieux de voir ce lien vers le papier dans Science qui traite du pH en mer de Chine...

Le lien que vous donnez ne renvoie qu'à la page d'accueil...

Warm

En vrac quelques papiers récents sur l'acidification des océans

http://go2.wordpress.com/?id=725X1342&site=agwobserver.wordpress.com&url=http%3A%2F%2Fwww.bu-eh.org%2Fuploads%2FMain%2Fdoney_ann_rev_proof.pdf

http://go2.wordpress.com/?id=725X1342&site=agwobserver.wordpress.com&url=http%3A%2F%2Fwww.pnas.org%2Fcontent%2F106%2F30%2F12235.full.pdf%2Bhtml


http://go2.wordpress.com/?id=725X1342&site=agwobserver.wordpress.com&url=http%3A%2F%2Fpondside.uchicago.edu%2Fecol-evol%2Ffaculty%2FPfister%2Fpdfs%2FWootton_Pfister_Forester%2520PNAS%25202008.pdf


http://go2.wordpress.com/?id=725X1342&site=agwobserver.wordpress.com&url=http%3A%2F%2Fwww.pnas.org%2Fcontent%2F105%2F48%2F18860.full.pdf%2Bhtml


http://go2.wordpress.com/?id=725X1342&site=agwobserver.wordpress.com&url=http%3A%2F%2Fquercus.igpp.ucla.edu%2Fpublication%2Fpdf_files%2Forr_nat_05.pdf

mica

@ Laterjuju : c'est bizarre j'arrive à faire les deux moi ;-) pas un cerveau multifonctionnel??

Later_juju

@Mica
Normal...vos commentaires sont aussi brefs que pauvrement référencés :-)

mica

moi au moins mes articles sont acceptés... qu'est ce que j'en ai à caler de se que je publie ici, on dirait que c'est un fait d'arme pour toi... chacun sa gloire hein ;-)

Later_juju

@Mica

Je ne suis pas très sûr que ces attaques répétées, gratuites, malpolies, mais surtout non argumentées serviront réellement votre "propos" vis à vis des gens qui pourraient venir ici chercher de l'info sur l'acidification des oceans...

Contrairement à vous, j'ai apporté ici des liens vers de l'info scientifique... et rectifié, en tant que biologiste, les interprétations erronées faites par Gordon de l'un de ces articles...

Je l'ai dit et le redis... JAMAIS vous ne trouverez un seul expert pour vous dire que l'acidification des oceans aura sur les organismes marins un effet globalement (cad à l'échelle des écosystemes) positif...

Qu'une perturbation environnementale (a fortiori le pH, un paramètre chimique des plus importants pour de nombreux organismes marins) puisse avoir un effet globalement positif... est un non sens du point de vue de l'écologie et du point de vue de l'évolution...

Pour finir... ne vous en faites donc pas pour mon indice de citation... il se porte fort bien...

mica

Faut assumer les attaques mon petit bonhomme ;-)
'indice de citation' ---> indice d'auto-satisfaction plutôt...

gordon

later_juju@
Je savais que je vous manquais... mais que voulez vous, publier dans des vraies revues prends plus de temps que sur les blogs...

Je m'excuse pour cette longue abscence mais des récents déplacements à l'étranger ne m'ont pas permis de répondre au grand donneur de leçon que vous semblez être.

Concernant vos publications scientifiques, pouvez vous nous faire parvenir les coordonnées que nous puissions en vérifier la véracité.

Je sais que vous officiez sur le courrier des lecteurs du quotidien libération, où nous pouvons lire vos magnifiques proses concernant votre CV:
29 ans doctorat en biologie, assisant de recherche à 1200 euros/mois avec le public espoir de devenir (titularisation) chercheur-fonctionnaire, euh sorry, enseignant-chercheur à 6 heures de cours par semaine qui cherche mais ne trouve pas souvent.
Vous ferez ainsi parti de nos grandes élites scientifique, que le monde nous envie.

gordon

later_juju@

Je me suis permis, même si c'est je suis un ignorant à vos yeux, de lire les articles que vous présentez par vos liens avec des textes et des études aux titres accrocheurs, du genre "L'acidification des océans menace les organismes marins" etc. etc., dont la substance se résume à quelques affirmations infondées, la description d'un ou deux problèmes et la présentation d'une relation causale hypothétique (usage permanent du conditionnel) entre ceux-ci et la supposée augmentation du CO2 atmosphérique d'origine anthropique (à l'exclusion bien entendu et curieusement de toute autre cause possible), suivi d'une description des catastrophes que "pourrait" apporter ce problème dans l'avenir. je prétend (je signe et persite)qu'on est déjà dans l'idéologie, dans le propagande, et que rien ne permet de dire que ces articles, textes et études ont une qualité scientifique. A part celle d'être des hypothèses de travail ; mais certainement pas des vérités établies (comme pour vous later_juju qui vivez dans le monde de oui-oui).

Vos liens concernant la stabilité du PH océanique, je tiens à souligner ceci (malgré mon ignorance de non scientifique): les océans sont des systèmes extrêmement dynamiques chimiquement, physiquement et mécaniquement. Ils interagissent massivement avec la croûte minérale terrestre, avec l'atmosphère et avec la biosphère. Les entrées et sorties de molécules et d'atomes sont d'origines multiples - par exemple les zones volcaniques sous-marines, qui ne se contentent pas d'émettre du CO et CO2, mais toute la gamme des produits qui, s'ils étaient émis pas l'homme, seraient une grave pollution ; on pourrait aussi signaler l'absorption par la biosphère du CO2 océanique, puisque, plus de 95% de la végétation planétaire se trouve dans les 100 premiers mètres de la couche océanique (selon les mêmes liens fournis par vos soins).

Le ph océanique "moyen" actuel est en vérité, d'après ce que je lis, légèrement basique, puisqu'il est d'environ 8,17. Si est avéré que cette valeur change, nous voici bien embêté : la qualité du ph océanique est l'exemple même d'une causalité multifactorielle inextricable. Alors que vous, pourtant biologiste marin mondialement reconnu,vous nous affirmez de manière péremptoire disposer des études validant définitivement votre théorie.
D'ailleurs la question d'un "ph moyen" océanique pose autant de problèmes que celle de la "température moyenne" atmosphérique dont se servent les nullards du GIEC. C'est une chimère inutile au pire, un cas virtuel pour les besoins d'une modélisation au mieux, mais il ne faut jamais en parler comme d'une réalité physique.
Alors, que des "scientifiques" (A mon avis ce sont les modélisateurs, et ceux qui expérimentent) réussissent à isoler UNE cause (à l'exclusion de toute autre) à l'acidification supposée des océans.

Pourtant, grâce au net, on peut faire une recherche intitulée "acidification des océans" et constater que, c'est acquis, c'est le CO2 d'origine anthropique qui cause cette "acidification moyenne".

Voilà pourquoi, je n'ai pas besoin de me lancer dans des démonstrations scientifiques poussées pour fonder mes affirmations: la méthodologie scientifique des réchauffistes et des acidifistes est plus que douteuse (elle se plie à un agenda malthusien), la propagande remplace la communication scientifique, et l'invective (comme vous nous le démontrez dans vos nombreux posts car comme Warm, vous avez beaucoup de temps libre).

Juste pour finir, une petite remarque à votre encontre, je trouve navrant votre comportement verbal au fil des posts, et je pense qu'un peu plus d'humilité vous rendrez plus crédible, au lieu d'afficher ce ton professoral méprisant.
Mais il est vrai que vous êtes déjà formatez au moule de notre enseignement supérieur, si performant et pourtant si déserter par les étudiants étrangers.

floyd

Pour ceux qui ne seraient pas encore au courant, le professeur Phil Jones, a fait une interview pour la BBC, et cela décape:
http://news.bbc.co.uk/2/hi/science/nature/8511670.stm

En autre, il reconnait qu'il n'y a pas de réchauffement significative depuis 1995. Le climategate aura vraiment été le 'tipping point' pour les sceptiques.

Warm

"En autre, il reconnait qu'il n'y a pas de réchauffement significative depuis 1995. Le climategate aura vraiment été le 'tipping point' pour les sceptiques."

Oui, ça décape:

"I'm 100% confident that the climate has warmed. As to the second question, I would go along with IPCC Chapter 9 - there's evidence that most of the warming since the 1950s is due to human activity."


Ensuite il ne dit pas que celà ne s'est pas réchauffé depuis 1995: il dit que la tendance 1995-2009 n'est pas significative, parce que pris sur une période trop courte.

Si on a une tendance d'acroissement linéaire auquel s'ajoute du bruit, il faut un temps minimum pour capter la tendance sans être influencer par le bruit, lire à ce sujet ceci:

http://forums.infoclimat.fr/index.php?showtopic=40167&st=240

mica

@ Gordon: "comme vous nous le démontrez dans vos nombreux posts car comme Warm, vous avez beaucoup de temps libre)" ben quand on voit son CV (merci ;-) lol) on comprend mieux...

laterjuju

@Mica et Gordon,

Comme c'est meugnon d'aller voir mes vieux post sur Libé...

Puisque cela vous intéresse visiblement, j'ai changé d'activité: je suis en post-doctorat au Japon désormais, où je gagne bien mieux ma vie qu'en France...

J'ai aussi abandonné l'idée de chercher la titularisation en France... Pas assez de moyens, aucune reconnaissance et des andouilles de votre type qui se permettent de nous dire ce sur quoi on doit chercher et ce sur quoi on ne doit pas ...

C'est tout le contraire à l'étranger: on est bien payé, on a de vrais moyens et y'a nettement moins de réac de votre sorte...

Quant à ce que vous pensez de la recherche française, vous êtes vraiment à côté de la plaque. Si les étrangers et les français eux mêmes fuient la France, c'est à cause du manque de moyen... rien à voir avec les compétence scientifique... D'ailleurs, vous apprendrez que les labos étrangers sont friands de Docteurs français, en raison de la grande qualité de notre formation, justement...

Vous me faites rire quand vous balayez d'un revers de la main les 10 références (et les 100 chercheurs qui sont derrière) que je vous donne sans avoir aucun background dans la specialité concernée...

En fait, ça me fait vraiment plaisir que vous en arriviez aux attaques personnelles... Ca confirme que vous avez déjà épuisé vos ressources en vrais arguments scientifiques...

Y'aura pas eu besoin de gratter très profond pour ça...


darevi

_COMMENC PAR CHANG LE MONDE AVANT D'Y FR SON TROU QD IL EST CHANG Y paillaSSc

_le climatospti6me con6te à volet sur de grands spas ça fait tourner les laides raffineries et fumer le kérozn

_pour ski est de la rechrche de + en + de populations mesurent ses retomb avec pour exemple d'ffet ; bankiz et banks fondent

vincent

Je laisse chacun juger du désastre intellectuel que révèle le message ci dessus ("darevi"), où le degré zéro de l'argumentation répond à l'absence du plus élémentaire respect de la langue française. Un "collector" !

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Ob'lib' 2.0

  • |  RSS | | http://www.wikio.fr

    Partager cette page | Mon profil Facebook | mon fil twitter

Mon fil Twitter

distinctions

  • Wikio - Top des blogs | Wikio - Top des blogs - Politique