« Eclatement de la bulle verte: pas de développement durable sans profits ! | Accueil | »

mercredi 23 juin 2010

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Evrard


Bien d'accord avec votre article.

Vous dites "la masse des crétins" qu'ils gouvernent, mais depuis bien longtemps, le peuple n'en n'a rien à faire de la liberté, le peuple ne veut qu'une chose: "du pain et des jeux".

Nous sommes qu'une infime minorité à rêver de liberté et ça dérange les dirigeants...

Franck

Bonjour,
Étant donné que le domaine m'intéresse, je me permets de laisser un commentaire.
Dans l'absolu, le concept de maison basse consommation ou passive me semble être un idéal à atteindre. D'une part en remettant au goût du jour des solutions de bon sens connues et appliquées depuis bien longtemps mais abandonnées durant le XXème siècle pré-crise pétrolière avec l'énergie bon marché (je pense notamment à l'orientation par rapport au soleil et au vent, à l'aide de la végétation pour se protéger du froid en hivers ou de la chaleur en été). D'autre part, en mettant en œuvre des solutions que la technologie actuelle permet (étanchéité à l'air, isolation).
Ensuite, concernant l'esthétique de ces maisons, il est vrai que les productions de certains architectes peuvent ne pas plaire à tout le monde -- les goûts et les couleurs... J'ai tout de même eu l'occasion de voir à plusieurs reprises des maisons traditionnelles rénovées en vue d'atteindre cet idéal de basse consommation.
Enfin, pour ce qui est de l'intervention des pouvoirs publics, que ce soit par la règlementation ou la subvention, nous sommes d'accord et je vous suis à 100%. Le meilleur moyen pour que ce type de construction se répande, c'est de laisser les acteurs agir et s'entendre -- les constructeurs pour montrer que leurs solutions sont viables, les clients pour avoir le droit d'échapper aux carcans habituels des permis de construire, POS, etc.

www.facebook.com/profile.php?id=1215266807

Je ne résiste pas à vous conter cette petite histoire vécue:
Après les chocs pétroliers des années 70,notre gouvernement ,bien inspiré(surtout paniqué à l'idée d'être coupé de ses sources d'énergie) avait décidé de miser à fond sur le nucléaire.Logiquement,comme la ressource en pétrole risquait de devenir problématique,le chauffage électrique était très favorisé,et diverses firmes étaient présentes sur le marché.Etant dans la branche, nous avions été choisis pour installer une villa neuve, répondant aux normes pour ce type de chauffage:30 cms d'isolation dans les toitures, 20 cms dans les murs, 15 cms dans les planchers, système d'aération à recyclage,double vitrages etc...
Pour notre malheur, le propriétaire était un gradé militaire en retraite ayant fait carrière au Congo.Le premier hiver fut particulièrement rigoureux eteut pour résultat un procès, que nous avons perdu, car jamais nous n'avons pu dépasser les 18 * alors qu'il faisait -15 dehors.Résultat, installation en urgence d'un chauffage au mazout.
Toutes ces "découvertes" sur la maison à faible consommation sont connues depuis 50 ans(j'ai personnellement acheté une villa constuite durant les années 43/44, qui avait des doubles murs isolés à la laine de verre, et des combles avec 25 cms d'isolation)
Sommes nous donc de tels crétins que nous ne sachions pas faire le calcul du return économique d'une bonne isolation.
Pour en finir avec cette solution miracle de la pompe à chaleur, sachez que d'expérience, si vous ne disposez pas d'une source chaude(étang, rivière) en période de grand froid, vous aurez intérêt à avoir un bon poele à bois , ou une grandmère tricoteuse,le rendement de ces installations chutant rapidement avec le refroidissement de la source.
Pour un bon moment encore, vive le mazout et le gaz

vincent

@ Franck, merci pour ces témoignages.


Si je ne me trompe, il y a aujourd'hui toutefois un certain écart entre les technos "BBC" et les technos "passives", non ? Notamment en terme d'aspect extérieur final. J'ai en tête un programme de bureaux d'environ 700m2 qui a vu son prix d'objectif prendre 25% (partie construction) simplement en passant de la norme HQE à la norme BBC. Si il avait dû être passif, là...

D'autre part, on pourrait imaginer d'autres voies de progrès, par exemple un stockage enfin performant de l'électricité, qui redonnerait tout son intérêt au solaire ou au petit éolien privé: du coup, des bâtiments "consommation correctement basse" suffiraient, avec un chauffage d'appoint uniquement pour les trrès gros coups de froid.

Mais bon, tout ceci n'est que pure spéculation. "La prévision est un art impossible, surtout lorsqu'elle concerne l'avenir". J'ai oublié l'auteur de cette excellente citation.

Tout ça pour dire que figer législativement la recherche vers une seule voie est une erreur terrible.

Ah au fait, en obligeant les fournisseurs d'électricité à racheter au double du prix de vente le kwh solaire (ou éolien), le gouvernement rend parfaitement inintéressant le développement de technologies de stockage domestique bon marché de l'électricité...

Olivier

" Mais bon, tout ceci n'est que pure spéculation. "La prévision est un art impossible, surtout lorsqu'elle concerne l'avenir". J'ai oublié l'auteur de cette excellente citation. "
Pierre Dac, semble-til

Seb

Les maisons passives, mais aussi "positives" (qui produisent plus qu'elles ne consomment) c'est le rêves de beaucoup! Mais quand on s'est serré la ceinture a cause du prix du foncier, ben.... il reste pas grand chose pour les technologies innovantes. En fait, on tendrait plutôt vers le low cost...

AUtre probleme, le permis de constuire. Aujourd'hui, si vous vous écartez un tant soit peu des canons officiels des architectes de la DDE... ben votre permis n'est pas accordé...

Il va falloir encore une usine a gaz pour que l'initiative dangereuse de l'UE passe...

Wladir

Et on oublie ou on ignore qu'il y a plusieurs sortes de consommateurs . Pour l'hiver , certains souhaitent avoir 22 degrés chez eux , d'autres se contentent de 20 degrés , d'autres de 15 degrés , quelques-uns vont et viennent avec 10 degrés . Pour ma part , je suis resté des journées entières avec à peine 4 ou 5 degrés dans ma pièce chauffée par l'ordinateur ! J'étais bien équipé en couvertures et en vêtements . Et je ne suis pas un jeune . J'aime le frais pas la chaleur .
Je ne vois pas pourquoi on m'imposerait des normes de chauffage coûteuses alors que je ne consomme presque rien !
Et je ne suis pas une exception . Je connaissais une dame âgée de plus de 70 ans qui avait ses 12 degrés et ne se plaignait pas .
Je connais des tas de gens qui ouvrent grandes leurs fenêtres pendant de longs moments même en hiver . Ce n'est pas une manière d'économiser e chauffage .
Bref , on veut aussi nous imposer un standard de besoin de chauffage .

Jean-Yves Mesnil

je suis bureau d'études indépendant et notamment pour les bâtiments passifs et positifs... les technologies sont parfaitement matures et performantes ! par contre, les normes françaises tentent systématiquement de ménager les différents lobbys et n'atteignent que la moitié de la performance...ainsi, le chauffage est toujours nécessaire et le bilan économique mitigé.

enfin, le "cubisme" n'est absolument pas obligatoire ! on peut très bien faire du passif avec un design traditionel :-)

cependant, je suis le premier à déplorer ce tropisme des architectes "bobos" pour le dépouillé carré :-) cette obsession fait perdre le plus souvent toute adhésion du public, voire des professionnels ...

je le répète, on peut faire du beau, sympa et tradi si on veut !

sophie

On peut faire passif, d'aspect traditionnele dans des pays hors UE et d'inspiration libérale: http://www.maison-passive-nice.fr/466-la-grande-distribution-suisse-propose-des-maisons-passives-cles-en-main.html

vincent

@ Sophie

Très intéressant. Connaissez vous le coût de construction ?

J'avais à une époque trouvé le site d'une société suisse qui proposait de prendre le plan d'une maison, de la découper en 70 à 80 éléments standards, de la préfabriquer à 90% en usine et de la monter sur chantier comme un légo, mais j'ai perdu le nom. Connaissez vous ?

LePapaDeBibou

Comment ça "les modèles actuels sont laids, condamnés à des ouvertures ridiculement faibles (et de préférence orientées au sud), et ne peuvent avoir un trop grand volume à chauffer" ?
C'était peuit-être le cas par le passé, mais ce n'est plus vrai de nos jours.

Pour notre part, nous avons décidé de sauter le pas, et de faire construire notre maison passive en région Lorraine. Nous venons de créer un blog qui permettra à tout un chacun de suivre l'évolution du projet, mais également de la consommation de la maison par la suite.
Notre blog: http://naissancedenotremaisonpassive.blogspot.com/

Pierre

Encore une directive débile.

Plutôt que du passif, il vaudrait mieux faire du bioclimatique, le surcoût est moindre (en fait, pas énorme) et le gain en confort est important (ces jours où on crève de chaud sont une bonne occasion de penser à l'inertie thermique, nulle dans le cas du parpaing...)

pompe à chaleur

les maison passives sont paut etre laides ou étriquées, mais leur utilisation va néanmoins se généraliser car on commence à prendre conscience du désastre écologique vers lequel on court.

L'avancée des technologies permettra d'ailleurs à l'avenir de meilleures performances pour ces "maisons vertes".

lolo

Franchement, comment on peut croire les infos de ce blog ?
Ce blog ne fait que critiquer des solutions qui peuvent s'avérer efficaces si elles sont développées... Déjà, les maisons passives ne sont pas "moches" ou alors, les goûts et les couleurs, ça se discute et quand on voit les maisons que l'on construit, faut voir si elles sont belles, elles aussi... En tout cas, la maison passive peut avoir des vertus énormes si le concept est développé et non pas critiqué et piétiné...
Je suis libéral mais ce blog, c'est le développement du libéralisme comme le communisme est le développement de l'égalité... c'est-à-dire poussé à l'extrême et complètement ridicule...
Bon j'arrête parce qu'on la même vision du monde là..

vincent

@ Lolo: "En tout cas, la maison passive peut avoir des vertus énormes si le concept est développé et non pas critiqué et piétiné" - mais je ne dis pas le contraire. Je dis juste que l'état ne doit pas FORCER son développement ou l'IMPOSER aux consommateurs.

Pour ce qui est de la beauté, comme vous dite, mais franchement, mettez côte à côte des modèles de maison traditionnels pas fait à l'économie, et des photos de maison passive cubistes comme la majorité des modèles actuels, et faites un sondage auprès de gens pas du métier... Je le sais, je l'ai fait.

Les gens ont en tête des stéréotypes forgés par des années de vie dans un environnement historique et culturel qui a donné une "certaine forme" à l'havitat tel qu'ils se le représentent. La minorité avant-gardiste qui se pâme devant les formes péri-industrielles des "constructions d'architectes" est... une minorité, et dans ses conditions, les produits qui leurs sont destinés sont des niche markets.

Pour s'imposer librement, la maison passive devra non seulement se rapprocher bien plus qu'aujourd'hui du look de la maison traditionnelle, mais le faire au même prix (ou quasiment) que la maison tradi. pas inaccessible, mais pas encore le cas, et donc pas prêt d'être mainstream.

Relisez lentement et calmement, vous verrez...

@ Pompe à Chaleur: je suis intimement persuadé qu'il y a un potentiel. Mais ma crainte est que l'état, comme d'habitude, en voulant mettre la charrue avant les boeufs, n'aille à l'encontre de l'objectif recherché.

jb7756

Le problème des maisons passives, ce n’est pas qu’elles soient moches ou pas. On peut en faire dans différents styles.

Ce qui me dérange le plus c’est leur complexité.

Il faut premièrement qu’elles soient étanches. Or au bout de 10 à 20 ans les joints seront fatigués et il commencera à y avoir des pertes thermiques significatives un peu partout (et le bois ça joue). Essayer de retrouver des pièces de rechanges après 10 ans est très difficile, donc il faudra envisager de changer les huisseries.

Deuxièmement la ventilation est complexe avec des échangeurs pour récupérer la chaleur de l’air vicié. Il faut donc prévoir des cycles d’entretient par des professionnels pour éviter que les échangeurs s’encrassent (ce qui peut contaminer l’air).

Troisièmement il faut que la conception soit adaptée au site. Dans la même commune une maison jamais ensoleillée en hiver doit être conçue différemment de celle recevant beaucoup de lumière. Si un voisin vient coller une haie devant vos fenêtres cela modifie l’équilibre général. Bref éviter des erreurs de conception me paraît bien difficile.

Pour résumer les maisons passives c’est complexes donc cher à l’achat et à l’entretient. Il faut faire un calcul de rentabilité en pensant à renouveler sa maison tous les 10 à 20 ans.

Personnellement je suis un peu près sûr que l’on accédera à des sources d’énergie alternatives bien plus performantes et qu’on pourra se passer de toutes ces complications. Un exemple : http://focusfusion.org/ mais il y en d’autres.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Tout savoir sur le Foreclosure Gate

Ob'lib' 2.0

  • |  RSS | | http://www.wikio.fr

    Partager cette page | Mon profil Facebook | mon fil twitter

Mon fil Twitter

distinctions

  • Wikio - Top des blogs | Wikio - Top des blogs - Politique