« Climat: vers le discrédit scientifique total des politiques anti-CO2 | Accueil | Crise des dettes souveraines: comment préparer le système bancaire aux chocs à venir ? »

jeudi 19 mai 2011

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

 ST


> Certes, l'affaire de la tentative d'aggression sur
> Tristane Banon en 2002 n'est pas nouvelle,(...).
> L'intéressée s'en était ouverte en 2008, de façon
> plutôt décontractée (!)

Elle s'est expliquée depuis sur cette apparente décontraction (elle n'avait pas prévu de parler de ça, c'est Ardisson qui l'a lancé sur le sujet, le contexte du diner festif, principe de l'émission ne permettait pas d'en parler avec gravité, aussi elle en parlé avec une apparente décontraction, qui masque mal les années de psychanalyse qui ont suivi les faits et leur enterrement). Pour ceux que ca intéresse, son témoignage sur cette question ici : http://www.dailymotion.com/video/xir6wk_tristane-banon-dsk-et-agoravox-retour-sur-une-omerta-mediatique-interview-exclusive-realisee-par-ago_news

> Donc, si je comprend bien, le Parti Socialiste
> aurait (conditionnel de rigueur) "négocié" le
> silence de victimes de viols de Dominique
> Strauss Kahn.

Je dirais plutôt, le clan DSK au sein du PS aurait étouffé ces affaires, le reste du PS aurait fermé les yeux et les oreilles. Cette "virulence" des partisans de DSK a vouloir à tout prix le sortir des mauvais coup et le propulser dans la course à la présidentielle est d'ailleurs plus qu'étonnante. Pour les autres candidats, on devine une envie personnelle immense qui attire dans son sillage des supporters. Dans le cas DSK on presque l'impression que c'est l'inverse.

Pour en revenir sur le fonctionnement en quasi caste des élites politiques, journalistiques et pour partie intellectuelle française, je trouve en effet que cette affaire est extrêmement révélatrice. On va retrouver les mêmes protagonistes que les défenseurs de Polanski par exemple, et dès qu'on cherche un peu on découvre des relations personnelles entre les gens fort peu compatibles avec l'expression d'un avis neutre et analytique sur la question. Quand BHL multiplie esclandre médiatiques et tribunes assassines sur la justice américaine (lui qu'on sait être un accusateur moins précautionneux quand ça l'arrange), est-ce en tant que philosophe essayiste ou en tant qu'ami intime du couple DSK-Sinclair ? Quand l'avocat Jean Veil invite à la prudence sur Europe1, est ce en tant que juriste ou en tant qu'habitué du ryad de DSK à Marrakech ? Quand Jean François Kahn minimise à la télévision qu'il doit moins s'agir d'un viol que d'un "troussage de domestique" (décidément on est pas du même monde ...), serait-il normal qu'il précise que son épouse était témoins d'Anne Sinclair à son mariage avec DSK ? Quand DSK roule en porsche dans Paris, encore faut-il savoir qu'il s'agit de la voiture de fonction du conseiller spécial de Lagardère ...

La liste est interminable, et encore, combien de relations intimes tues et dissimulées parmi ceux qui s'expriment sur toutes les ondes ??

Sinon, sur l'action de DSK au sein du FMI, un très bon article de Guy Sorman sur Atlantico : http://www.atlantico.fr/decryptage/dominique-strauss-kahn-fmi-bilan-modeste-vieilles-recettes-crise-dette-bureaucratie-plethorique-99910.html

Jean-Michel Thibaux

Strauss-Kahn peut rebondir. Voyez ce que le passé nous révèle. Childéric Ier naquit en 440 à Westphalie et mourut le 2- décembre 481 dans la bonne ville de Tournai. D'après les témoignages et les écrits de l'époque, il était le plus bel homme de l'Occident et le plus grand coureur de femmes de la nation franque. Ces innombrables liaisons amoureuses et ses pulsions sexuelles lui valurent d'être chassé du trône par la ligue des maris trompés et des pères déshonorés. Obligé de fuir en Germanie, il fut recueilli par son ami le roi de Thuringe dont il séduisit la femme Basine. Cet outrage ne lui coûta pas sa tête ni son honneur. au contraire. Par un caprice du destin ou l'un de ces retournements dont l'histoire a le secret, il fut rappelé par les Francs à Tournai où il reprit le pouvoir. Basine l'ayant accompagné, il l'épousa au grand scandale des seigneurs qui réclamèrent en vain le respect des droits sacrés du mariage et des lois inviolables de l'amitié. Childéric ne renia pas Basine malgré les violentes oppositions, et de cette union sacrilège naquit le futur Clovis Ier qui bouleversa toute notre histoire par ses conquêtes et sa conversion au christianisme. Dominique Strauss-Kahn n'a peut-être plus la force d'entrer dans la course au pouvoir et j'y vois un bienfait pour lui et sa famille. Qu'il laisse donc s'entredéchirer ces hommes et ces femmes politiques qui , derrière les voiles pudiques de la Démocratie, vampirisent nos sociétés. Ces profiteurs, ces affairistes, ces prévaricateurs, ces menteurs élévés au lait de l'hypocrisie seront bientôt balayés, j'en ai la profonde conviction. A vous de jouer internautes!

 ST

@Jean-Michel Thibaux

> Dominique Strauss-Kahn n'a peut-être plus la force
> d'entrer dans la course au pouvoir et j'y vois un
> bienfait pour lui et sa famille.

Redescendez sur terre : si DSK ne peut entrer dans la course au pouvoir, c'est parce qu'il est incarcéré dans une prison outre atlantique. Cet immense "bienfait pour lui et sa famille" peuvent le conduire au pénitentier de Sing Sing pour nettement plus qu'un mandat de président de la république française.

> A vous de jouer internautes!

Troll ?

JB7756

Je n’ai pas été surpris plus que cela de l’arrestation de DSK. J’avais déjà entendu les propos d’Ardisson et de certains humoristes au sujet des travers du personnage. A mon avis elle résulte plus de mauvaises habitudes que de pulsions totalement incontrôlées.

C’est pour ça que le terne Hollande me paraissait mieux placé que DSK : un pervers à l’Elysée, hum…

J’avoue que l’image donnée par beaucoup d’éléphants du PS qui défendent l’un des leur avec mauvaise foi (je n’y crois pas !) ou avec mansuétude (c’est pas si grave) est assez consternante.
Et hop encore quelques points pour Le Pen. Et après on se moque des italiens. A coté les orgies de Berlu c’est la classe.

J’adore cette ambiance années 30 : politiciens pourris et incompétents, crise économique généralisée, poussées populistes, révoltes populaires (ça commence chez les PIGS). Bon il manque encore pour que la fête soit complète l’équivalent des fascistes et des communistes.

@ Jean-Michel Thibaux
On est plus au temps de rois barbares (quand même !)

Robert Marchenoir

Tristane Banon a envisagé la possibilité qu'elle puisse être assassinée, si elle portait plainte pour la tentative de viol dont elle a été victime.

A la réflexion, elle a pensé qu'elle était "seulement" susceptible de se faire casser la figure par des hommes de main.

Sa mère lui a "seulement" fait comprendre que sa carrière risquait d'être étouffée dans l'oeuf avant même d'avoir commencé, qu'elle risquait de devenir une paria à vie.

Libération n'envoyait jamais une journaliste interviewer DSK sans la faire accompagner par un homme. (Autrement dit, DSK a réussi à instaurer la loi islamique autour de lui.)

Les hôtesses de l'air du vol favori de DSK étaient habituées à son harcèlement sexuel. Une fois, il s'est pris une claque en retour. Les faits à l'origine de cette réplique "allaient nettement plus loin qu'une simple main aux fesses", selon le membre d'équipage qui a fourni l'information.

Aurélie Filipetti s'est fait peloter par DSK.

L'atmosphère de menace qui est très claire à travers les deux vidéos de Tristane Banon n'est pas le seul fait de DSK, ou le seul fait du PS. Elle est caractéristique de l'ensemble du monde politique français.

Et, plus, généralement, de l'ensemble de la société française, dès qu'on touche à un certain niveau de pouvoir (qui est assez bas).

Personne n'a oublié les morts violentes inexpliquées d'un certain nombre d'hommes politiques en France.

La France est un pays profondément corrompu.

Cette affaire est énorme, gigantesque. Elle constitue un tournant historique pour la France.

Les dignitaires du parti Degauche, politiciens et médiarques confondus, se sont précipités à la télévision pour réclamer le bénéfice de l'inégalité en faveur de DSK.

Eux qui prônent l'égalitarisme de façon enragée du matin au soir, ils ont explicitement récusé l'égalité de traitement que la justice américaine réserve aux faibles et aux puissants, au motif que DSK, "ce n'est pas n'importe qui".

DSK est Degauche, c'est un membre du sérail, c'est un chef de la mafia. Les lois de l'égalité, et les lois tout court, ne s'appliquent donc pas à lui.

C'est ce qu'ont dit explicitement BHL, Moscovici, et d'autres que j'oublie à l'instant.

Eux qui donnent des leçons de féminisme, d'anti-racisme, de sanpapiérisme, d'islamophilie et de haine des riches à la terre entière, ils s'indignent qu'on manque de respect, en le photographiant, à l'un des hommes les plus puissants du monde, un milliardaire accusé de tentative de viol sur une femme de ménage noire, ex-immigrée clandestine et musulmane.

La classe journalistique n'a pas été en reste, même si une partie d'entre elle commence à battre sa coulpe, à avouer qu'elle savait, et qu'il aurait fallu parler.

Enorme, je vous dis.

Les chefs Degauche ont montré à tous l'étendue de leur mensonge. Ils ont révélé eux-même toute l'hypocrisie de leur discours habituel, de même que DSK s'est piégé tout seul en croyant à son impunité.

Les Français n'oublieront pas.

denis d'aubouison

elle a un bouquin a vendre, l'occasion de "reveiller" l'affaire est trop belle, alors elle se met a baver avec tous les crapauds, je n'aime pas DSK mais je DETESTE ceux/celles qui tire sur le pianiste
aller aller virez moi tout ca et VITE

Le Champ Libre

Bravo pour cet excellent et essentiel article Vincent.

Oui, le scandale DSK en révèle bien d'autres.

Un scandale Sarkozy/UMP notamment.

Oui, Sarkozy/UMP devait être parfaitement au courant, connaissait sans doute parfaitement le point faible de DSK ce qui en faisait pour lui un adversaire idéal en 2012 (facile à neutraliser).

Il l'a donc mis au FMI pour lui donner un avantage par rapport à ses concurrents PS (stature internationale, etc...).

Et il comptait le neutraliser tranquillement lors de la campagne de 2012 (ses chiens de garde s'en étaient d'ailleurs sottement vantés.).

Mais sa bombe lui a pété à la gueule.

Il suffit de voir le profil bas qu'il adopte sur cette affaire, le fait qu'il a essayé de se dédouaner immédiatement dans le Figaro ( http://www.lefigaro.fr/politique/2011/05/16/01002-20110516ARTFIG00711-sarkozy-entend-toujours-se-tenir-a-l-ecart-de-l-affaire-dsk.php ) le fait qu'il essaie de nous détourner du sujet DSK avec son futur gamin (encore de la com politique pathétique).

Le scandale ne fait que commencer, je suis 100% d'accord avec toi.

Marine Lepen (dont je ne partage pas les idées, toi non plus) n'a pas dit autre chose aujourd'hui :

http://fr.news.yahoo.com/le-pen-fustige-les-calculs-des-politiques-sur-094803038.html

Robert Marchenoir

Ah oui, Jean Daniel, aussi, la grande conscience morale de la gauche.

Lui aussi a dit que l'égalité c'était bien, sauf quand ça risquait de gêner le grand, l'immense DSK, celui qui, gagnant les présidentielles, laissait espérer pour la confrérie Degauche une cascade de postes de pouvoir, de confortables revenus aux dépens de l'Etat, de prébendes, de rentes, de subventions, de retraites dorées, et j'en passe :

"L’égalité ? Tous les acteurs élus de cette cérémonie – car ils sont tous élus, la juge comme les policiers – savaient que Strauss-Kahn n’était pas un homme comme les autres."

C'est du Jean Daniel, ça, Mesdames et Messieurs. Le phare de l'égalité, du socialisme, de l'anti-racisme, du féminisme, de tout ce qui se porte en sautoir en société de nos jours...

Voilà : la gauche, c'est une race supérieure. Nous sommes égalitaires, mais ça ne vaut pas pour nous, bien sûr ! Nous ne sommes pas des hommes comme les autres ! Faites ce que je dis, pas ce que je fais...

Xavier DRIANCOURT

Concernant les déclarations de Bernard DEBRE on peut se demander en effet quelles sont ses sources d'information. Il se peut qu'un élément du puzzle soit le twitter qui fut le 1er à apporter l'information en France.

http://www.facebook.com/l.php?u=http%3A%2F%2Fjonathanpinet.over-blog.com%2Farticle-en-finir-avec-une-rumeur-grotesque-73981252.html&h=38881

Les sources d'accusations se multiplient contre DSK un peu partout dans le monde.

Australie : http://www.facebook.com/l.php?u=http%3A%2F%2Fwww.scoop.it%2Ft%2Fdsk-scandal%2Fp%2F138709728%2Fune-journaliste-australienne-accuse-a-son-tour-dsk&h=38881

USA (OK, avec un témoin un peu ... "épicé"): http://www.telegraph.co.uk/finance/dominique-strauss-kahn/8522586/Dominique-Strauss-Kahn-IMF-head-hired-prostitutes-from-Manhattan-madam.html

Mexique http://www.eluniversal.com.mx/notas/765941.html

Bastien

Je te rejoins sur ton analyse Vincent. Depuis le début je suis autrement plus choqué par les réactions médiatiques et publiques (Ségolène : "Je pense d'abord à l'homme...") et leurs implications que par l'affaire en elle même.

Qu'un homme cède à ses démons, ça s'est vu et se verra encore. Que ça arrive à un homme haut placé n'est pas plus étonnant que ça.

Rocou

La presse est complaisante car les journalistes ont peur.

Le Champ Libre

Un extrait très intéressant d'une interview vidéo par Agoravox de Tristane Banon réalisé en 2008 (la prise son est épouvantable, mais bravo néanmoins à Agoravox et Tristane Banon pour ce témoignage) :

"c’est un travers qu’il a, qui est connu de tous depuis très longtemps.

Donc, c’est quelqu’un qu’on met à un très haut poste, qui a un talon d’Achille qui est en fait un talon de Priape, qui est énorme.

Est-ce qu’on prend le risque de mettre à des postes aussi importants, des gens qui sont atteignables, sur lesquels on peut faire pression dès lors que tout le monde... quand tout le monde connait votre talon d’Achille vous devenez très atteignable. Donc on peut vous manipuler. Donc on peut faire pression sur vous.

Donc, c’est aussi le problème qu’il faut se poser en les maintenant à des postes aussi importants."

http://www.agoravox.tv/tribune-libre/article/transcription-de-l-interview-de-30270

Alors pourquoi Sarkozy qui était au courant du "point faible" de DSK l'a t-il fait nommer au FMI ?

Pour le favoriser par rapport aux autres candidats PS potentiels en sachant qu'il n'aurait pas de mal à le neutraliser au final avec son "point faible" lors de la campagne de 2012 ?

Le Champ Libre

Un autre article intéressant ou l'on apprend que selon Christophe Barbier (Express), Nicolas Sarkozy a TOUT fait pour que DSK se retrouve au FMI.

L'extrait en question :

DSK a-t-il été aidé par l'UMP pour remporter son élection législative ?

La version de Christophe Barbier, directeur de l'Express, est différente. Dans sa stratégie d'ouverture, Nicolas Sarkozy avait prévu d'utiliser Dominique Strauss-Kahn. Il y avait le Fonds Monétaire International, mais aussi d'autres postes internationaux envisageables. Si la nomination de DSK au FMI est bien une idée du premier ministre luxembourgeois, elle avait déjà été envisagée par Nicolas Sarkozy comme une hypothèse parmi d'autres.
Selon Christophe Barbier, pour éviter de faire échouer la nomination de DSK à la tête d'une importante organisation internationale, l'Elysée a favorisé l'élection de DSK lors des législatives à Sarcelles au mois de juin. En effet, en cas de défaite, la candidature DSK au FMI ou ailleurs n'aurait plus été crédible. Par conséquent, ce sont des membres du cabinet de Nicolas Sarkozy qui auraient eux-mêmes contacté le Canard Enchaîné pour discréditer la candidate UMP, Sylvie Noachovitch. Quelques mois auparavant, celle-ci avait tenu des propos douteux sur les noirs. La polémique qui a suivi a plombé la campagne de la candidate UMP alors que DSK était en position délicate au deuxième tour de l'élection. Ce coup de bluff de Nicolas Sarkozy paraît improbable. Pourtant, Christophe Barbier est formel. Et selon lui, faire échouer la candidate UMP ne posait pas de problème étant donné que la majorité à l'Assemblée nationale était assurée.

http://www.politique.net/2007100201-les-coulisses-de-la-nomination-de-dsk-au-fmi.htm

Le Champ Libre

Sinon, j'ai demandé à Christophe Barbier sur son profil Facebook, s'il confirmait ce qui était dit dans cet article.

A suivre donc.

Le Champ Libre

J'ai même posé directement les questions suivantes à Christophe Barbier dans un commentaire d'un éditorial :


Vous dites dans cet éditorial que la "droite" ne peut plus recevoir de leçons de morales de la "gauche".

Que Nicolas Sarkozy, L'UMP ne puissent pas recevoir de leçons de morale du PS, c'est certain.

Mais que Nicolas Sarkozy, l'UMP ne puissent pas recevoir des leçons de morale des français et des habitants du monde entier en revanche...

Car enfin, si "tout le monde" savait au sujet de DSK (toute la classe politico médiatique du moins), Nicolas Sarkozy était nécessairement au courant lui aussi.

Comment a t-il pu alors faire nommer DSK au FMI ? (Et si l'on en croit l'article suivant : http://www.politique.net/2007100201-les-coulisses-de-la-nomination-de-dsk-au-fmi.htm , vous dites que Nicolas Sarkozy a TOUT fait pour faire nommer DSK au FMI)

Cette faveur avait-elle pour objectif de faire de DSK le candidat naturel du PS (ce qu'il aurait été sans ce scandale) et de pouvoir ensuite facilement l'éliminer grace à son "point faible" ?

Bref, Nicolas Sarkozy et l'UMP n'ont-ils pas joué avec le feu, fait preuve d'un répugnant machiavélisme qui a fait deux victimes :

1 - Une pauvre femme américaine qui n'avait rien demandé (La victime présumée de DSK)
2 - La France

Je crois qu'on peut très sérieusement se poser la question, non ?

Petit Tonnerre

En ce qui concerne les histoires de haches et de couteaux à Sarcelles. Il me semble avoir lu quelque part qu'il a agressé sexuellement des "beurettes" dans sa ville de Sarcelles, je ne pourrait dire à quelles occasions exactement (dans un ascenseur pour l'une d'entre elle apparemment). En réaction les familles de ces demoiselles sont arrivées devant l'antenne locale du parti socialiste avec hache et couteaux.

Vincent

Excellent billet, comme souvent. On commence à comprendre que les agissements de DSK sont connus de toute la sphère médiatico-politique et ce depuis des années.

Si d'aventure on s'aperçoit qu'il existait des complicités pour "étouffer" des affaires de viol, les complices devraient être poursuivis avec la plus grande sévérité. Mais là, il ne faut pas rêver.

eheime

Si on fait le bilan sur 30 ans

On a eu Mitterand qui était un délinquant fait homme d'Etat (ecoutes telephonique, factures, mensonge sur sa santé, je n'aborde meme pas son passé douteux)

Chirac, peut etre le moins coupable, mais neanmoins inquiété par la justice. Il s'est entouré de repris de justice tels que Alain Juppé

Sarko qui place son fils à l'Epad avant de revenir en arriere sous l'indignation des élus, bien que celui ci n'ait aucune compétence pour le poste.
Une equipe, sans forcement etre gravement coupable, qui ne se rend plus bien compte de la limite entre les missiosn d'Etat et les avantages personnels (vacances aux frais de dictateurs)

Un parti socialiste qui , depuis des années, couvre les exactions d'un de ses membres

Une caste journalistique qui tait l'affaire

Tous ces evenements ne sont pas des "erreurs de jeunesse" mais des evenements qui se sont produits dans le cadre de l'exercice des fonctions d'Etat

Je crois qu'il est de ne notre devoir, en tant que citoyens, d'ouvrir les yeux et de nous reveiller

Blanc Cassis

Indépendamment du DSK, présumé prédateur sexuel, je remarque qu'il avait obtenu dans son contrat du FMI, un parachute doré et une pension à vie qui est considéré, de la part du PS, comme inadmissible pour des patrons du privé.
Tout le monde parle de la bande des 4 communicants. j'aimerais savoir comment il les finance et comment ils auraient obtenu un contrat du FMI dont on ne connaît pas obtenu le montant, si cela est vrai.
Dommage que Ramzi Khiroun ne roulait pas en Porsche Cayenne quand la fameuse photo a été prise.
On présente DSK comme un brillantissime économiste qui a sauvé la planète de la faillite : A ma connaissance, la Grèce, le Portugal et l'Irlande sont toujours sur une pente savonneuse, la Tunisie de Ben Ali qui l'a décoré, avait des comptes falsifiés sans parler d'autres pays soutenus par le FMI, dont les aides continuen à être détournées, etc...

dennis

De toute façon, coupable ou innocent, je vous prédit qu'on n'en saura jamais rien car DSK n'ira jamais au procès. Il y aura un arrangement avec clause de confidentialité ; DSK versera 3 ou 4 millions de dollars à la pauvre femme de chambre. Il ne sera donc pas condamné. Ce qui lui permettra de rentrer en France comme une fleur dans un an et de recommencer sa vie politique comme si de rien n'était. Les français n'ayant aucune mémoire, ils le rééliront à un poste quelconque de député ou sénateur. Il est même tout à fait probable qu'il dégotte un poste de ministre à l'occasion d'un remaniement dans 3 ou 4 ans si la gauche passe .
Et il pourra recommencer à harceler les femmes car les journalistes ne feront pas mieux leur travail que maintenant. N'est-ce pas M. JMA??

vincent

@Dennis : il semblerait qu'une fois la machine lancée, le proc G de NYC puisse poursuivre même si la victime retire sa plainte. Donc il n'est pas certain que DSK puisse acheter sa tranquillité. Voir notamment le blog de maitre eolas sur ces questions de procédures judiciaires qui dépassent de loin ma compétence.

Robert Marchenoir

A l'appui de cette thèse, le fait que Polanski soit toujours poursuivi par la justice américaine, bien que sa victime ait reçu une compensation financière et demandé que l'action s'arrête (certes, cela se passe dans un Etat différent).

Le pénal est distinct du civil.

 ST

@robert Marchenoir

Le cas Polanski est très différent : il avait plaidé coupable. Il ne peut et ne pouvait plus y avoir de procès. Tout le reste est de la procédure lié à la définition et l’exécution de la peine. Il est poursuivi par un mandat d'arrêt international non pour viol, mais pour s'être soustrait à la justice de son pays et avoir fuit à l'étranger. La question de sa culpabilité ne se pose plus et ne peut plus se poser en droit car on ne peut jamais être jugé deux fois pour les mêmes faits. Sur les faits en question, il a plaidé coupable (dans le cadre d'un plea bargain, de chefs d'accusation moindre que ceux initialement retenus contre lui). Plus précisément il a plaidé coupable de "unlawful sexual intercourse with a minor" ce qui en soit était une bargain TRES favorable à l'accusé étant donné la gravité des faits.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Ob'lib' 2.0

  • |  RSS | | http://www.wikio.fr

    Partager cette page | Mon profil Facebook | mon fil twitter

Mon fil Twitter

distinctions

  • Wikio - Top des blogs | Wikio - Top des blogs - Politique