« Répression routière: réactions policières, pétitions, et préfet indigne | Accueil | Les véritables questions que pose l'affaire Strauss-Kahn pour la France »

mardi 17 mai 2011

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Nico

Au-delà de ce débat pour savoir qui a raison ou non sur les causes du réchauffement, les énergies vertes ont l'avantage de produire moins de polluant au final qui sont la cause de pas mal de maladie respiratoire et autres.

Qui plus, on sait très bien que les ressources pétrolières ne sont pas infinies.

Donc au final, les politiques énergétiques mises en place ne servent pas à rien.
Après le message est peut-être pas le bon ("au nom de la sacro-sainte lutte contre les émissions de CO2"), mais le résultat l'est peut-être.

floyd

Je suis peut-être très cynique, mais ces résultats ne changeront absolument rien, puisque on n'a jamais eu à faire à un débat scientifique, mais à la volonté de promouvoir une idéologie. Les faits importent peu, seul le but compte.
Seulement quand les pays occidentaux auront fait totalement faillite et que les caisses seront vides, nous verrons alors le lobby pro-réchauffiste s'écrouler.

Jean-Michel Bélouve

La preuve scientifique de la fausseté de toute la théorie scientifique du GIEC, je l'ai établie. Aucun scientifique du climat n'a pris en compte la force de gravitation que la Terre exerce sur l'atmosphère, et qui, AU NIVEAU DE LA SURFACE TERRESTRE, se traduit par un gradient positif d'énergie, et donc de température, par rapport à l'énergie moyenne d'origine solaire stockée dans l'atmosphère.

Je recherche la collaboration d'un scientifique honnête, c'est à dire non écolo, possédant suffisamment de compétences en thermodynamique, pour exécuter les calculs, parfaire mon raisonnement, et apporter sa caution d'expert au papier. Scientifique qui sait déjà tout s'abstenir.

vincent

@ Nico: Les arguments que vous donnez sont effectivement souvent cités un peu partout. Seul problème: ils sont trop superficiels.

"les énergies vertes ont l'avantage de produire moins de polluant au final"

J'ai déjà posté deux articles à ce sujet:
http://www.objectifliberte.fr/2010/06/pas-de-developpement-durable-sans-profit-capitaliste.html

http://www.objectifliberte.fr/2009/11/les-energies-renouvelables-en-question.html

En très rapide résumé: ce n'est pas parce que l'acte de production d'énergie lui meme n'occasionne pas de rejet que l'énergie n'est pas polluante ou consommatrice de ressources. Les panneaux, les éoliennes, il a fallu les produire, les déplacer, etc... Il en découle que le bilan environnemental des ER n'est peut être pas aussi favorable qu'on le dit.

"qui sont la cause de pas mal de maladie respiratoire et autres" : en angleterre ,la principale cause de maladie respiratoire cet hiver, c'est les gens qui n'ont pas pu se chauffer parce que les politiques "vertes" ont fait grimper le prix de l'électricité... Il faut toujours mettre en balance :

Les avantages de A vs les inconvénients de A vs les avantages de "Non-A" vs les inconvénients de "non-A".

"Donc au final, les politiques énergétiques mises en place ne servent pas à rien"

Il faut juger du bilan: utilité d'un côté, couts de l'autre, et penser à ce que l'on aurait pu faire de ces moyens s'ils n'avaient pas été affecté à des buts quelque peu foireux...

@ Floyd: en France, oui. Mais à force, de telles découvertes vont pousser nombre de pays à dire "merde" à ceux qui veulent "kyotoïder" le monde, poussant les derniers dinosaures à abdiquer. En angleterre, en australie, les gouvernants pourtant bien élus sont en train de perdre l'électorat parce que celui ci se rend compte que la plaisanterie carbo-phobique a assez duré. Donc même si le retournement ne commencera sans doute pas chez nous, je suis plutôt optimiste à moyen terme.

Scientifique

Il est regrettable que sur un sujet aussi important par ses conséquences sur le monde entier vous ne cherchiez toujours pas à faire de l'information "objective" et "honnête".

Vous écrivez régulièrement à propos du climat, entre autres, alors que vous n'êtes pas scientifique et que ce n'est pas votre spécialité. C'est bien de s'intéresser à un sujet mais le nombre de stupidités qui sont dîtes et redîtes sont lassantes et imposent de réagir.

Lorsque l'on n'a aucune spécialité sur un sujet, on évite de tirer des conclusions hâtives, sans prudence, sinon bien sûr à vouloir manipuler des lecteurs naïfs, peu au fait du sujet ou de faire du lobbying, c'est malheureusement manifestement votre objectif.

Vous diffusez largement vos communications, preuve complémentaire que vous ne cherchez pas à faire de l'information objective mais une certaine communication orientée et quelque peu binaire.

Vous évoquez les mêmes sujet que le Cato Institute, un temps financé par des producteurs d'énergies fossiles émettrices de CO2, le Molinari Institute et reprises bien entendu par les blogs "instituts" Hayek et Turgot, comme on peut aisément le vérifier par moteur de recherche.

Quand vous parlez de lobbying effréné, vous en faîtes.

On pourrait s'arrêter à chaque point erroné, ce qui serait très long, mais par exemple sur le seul CO2 et la croissance des végétaux, ce que vous écrivez est en grande partie faux car extrêmement incomplet. Le seul CO2 ne suffit pas, a des conséquences qui peuvent produire l'effet inverse ou d'autres, de multiples paramètres sont à prendre en compte selon les situations et régions etc. Il faudrait 2 pages minimum pour donner un simple aperçu de ce seul sujet qui a été étudié sous différents angles à différents endroits et votre théorie dans la réalité ne fonctionne pas du tout ainsi.

Votre raisonnement en effet de prétendre que l'on peut se permetttre de rejeter du CO2 en grandes quantités rapidement - en plus de consommer à tout va les énergies fossiles polluantes de quelque façon que ce soit, en sachant que les méthodes actuelles ont leurs limites - est absurde rien qu'appliqué au monde végétal.

Sur le changement de pH des océans les recherches avancent aussi et ne vont pas dans votre sens.

Vous ne pouvez pas tout connaître, c'est normal pour tout le monde, mais le pire c'est de toujours écrire sur des sujets que l'on ne connait pas. Recentrez-vous ou approfondissez mais de grâce arrêtez de diffuser des choses inexactes et de vouloir manipuler les gens avec des articles tronqués.

Il est regrettable qu'en citant les travaux de Svensmark, Shaviv et du Cern, vous ne citiez pas les contre-arguments, remarques, critiques et limites de ces travaux et tiriez vos propres conclusions hâtives, ce que ne se permettent même pas de faire ces derniers. Là encore pour ne pas faire long je ne peux retranscrire ici que quelques aspects mais çà vaut la peine de s'informer mieux et sur d'autres sources plus sérieuses, je le regrette, que votre blog non indépendant et orienté.

Ainsi vous oubliez :

"However, there are problems with the cosmic-ray hypothesis. One is that although there was a clear correlation between global temperatures and the intensity of cosmic rays reaching the Earth's surface (as measured by neutron counters) prior to 1970, that correlation has broken down over the last 40 years."

"Another problem is that a claimed correlation between cosmic rays and global low cloud cover – as revealed in satellite observations – that was put forward by Svensmark to support his theory has been questioned by a number of researchers, who have found that the correlation only holds over specific regions of time and space".

"Chris Folland, a climate researcher at the UK's Met Office, says it is not clear to what extent cosmic rays could really enhance cloud formation, given the vast numbers of naturally occurring particulates within the atmosphere that could act as cloud-condensing nuclei".

"He also says that even if there is a noticeable effect on cloudiness, this effect could be either positive or negative, arguing that cosmic rays might be expected to have a larger affect on higher-altitude clouds, which tend to warm the planet by preventing radiation from escaping into space".

"Low-level clouds generally cool the surface climate, but it’s not clear why they should be preferentially affected by cosmic rays," he adds, "given that there is some effect on overall cloudiness."

etc

(Geophysical Research Letters).


vincent

@ pseudo : scientifique

"Il est regrettable que sur un sujet aussi important par ses conséquences sur le monde entier vous ne cherchiez toujours pas à faire de l'information "objective" et "honnête".


Le GIEC non plus, ça équilibre...

"Vous écrivez régulièrement à propos du climat, entre autres, alors que vous n'êtes pas scientifique et que ce n'est pas votre spécialité. C'est bien de s'intéresser à un sujet mais le nombre de stupidités qui sont dîtes et redîtes sont lassantes et imposent de réagir.

Lorsque l'on n'a aucune spécialité sur un sujet, on évite de tirer des conclusions hâtives, sans prudence, sinon bien sûr à vouloir manipuler des lecteurs naïfs, peu au fait du sujet ou de faire du lobbying, c'est malheureusement manifestement votre objectif."

Ah, l'argument d'autorité, ici un peu subtil, mais tout de même... "zêtes pas scientifique, alors fermez là ou surtout ne prenez pas position"... Si j'étais réchauffiste, je suis sur que vous applaudiriez.

Mais même JL Borloo n'y connnait rien, mais lui, quand il écrit sur le sujet, ça donne grenelle, et ça nous coute des milliards. Alors je me sens délivrer de tout devoir de tiédeur sur ce sujet, j'espère que vous comprendrez mon point de vue ?

C'est sûr que c'est beaucoup plus facile de manipuler les foules quand on peut exciper d'un diplome, ou quand on est ministre.

Le travail de diffusion du savoir ne peut être que divisé: ceux qui cherchent, ceux qui vulgarisent, et ceux qui font le lien entre l'objet et ses implications sociétales. Laisser "la science aux scientifiques" est au contraire le plus sûr moyen de laisser des intérêts peu recommandables manipuler les foules, et subvertir les politiques...

Mon travail sur le climat ne vise pas à MANIPULER mais à EMPECHER la manipulation des foules par des affairistes et/ou idéologues qui se servent de la pseudoscience climatique pour tirer des avantages financiers et/ou politiques.

Pour ce qui est des sources scientifiques, voir liens dans le corps de l'article (900+ peer reviewed papers), ainsi que ma blog roll.

Le fait est qu'un mécanisme influençant la couverture nuageuse est identifié, et que ce mécanisme est purement et simplement ignoré par les modèles du GIEC.

Concernant l'acidification des océans ou la végétation, vos propres affirmations sont elles même contredites par d'autres études.

"études contre études", me direz vous, et vous ajouterez:

"alors pourquoi, bougre de saligaud, vous ne parlez que des études qui vont dans votre sens" ?

Parce que pour les autres, Huet et Foucard le font déjà très bien, et que les travaux que je cite sont tout aussi respectables.

"çà vaut la peine de s'informer mieux et sur d'autres sources plus sérieuses, je le regrette",

J'espère bien que les gens s'informeront vers des sources variées ! c'est un peu le but.


"que votre blog non indépendant et orienté."


"Orienté", sans doute, je défend mes idées contre des attaques régulières et pas toujours fair play, alors oui, je passe parfois en mode "combat"...

Par contre, "Non indépendant", on frôle le sous entendu diffamatoire. Vous avez raison de rester courageusement anonyme. ça vous permet de déverser ce genre de fiel impunément.

Je ne fais aucun lobbying. Je défend mes idées. Et accessoirement, je vous emmerde, vous et vos allusions insultantes sur la "nécessaire malhonnêteté de ceux qui pensent pas comme il faut".

Bonsoir chez vous.


Warm

Je vois qu'hélas, M. Bénard continue avec ses inepties et ces "thories du complot"...

Je reviens sur un point:

"Le fait est qu'un mécanisme influençant la couverture nuageuse est identifié, et que ce mécanisme est purement et simplement ignoré par les modèles du GIEC."

C'est faux...

http://www.ipcc.ch/publications_and_data/ar4/wg1/en/ch2s2-7-1-3.html

"When solar activity is high, the more complex magnetic configuration of the heliosphere reduces the flux of galactic cosmic rays in the Earth’s atmosphere. Various scenarios have been proposed whereby solar-induced galactic cosmic ray fluctuations might influence climate (as surveyed by Gray et al., 2005). Carslaw et al. (2002) suggested that since the plasma produced by cosmic ray ionization in the troposphere is part of an electric circuit that extends from the Earth’s surface to the ionosphere, cosmic rays may affect thunderstorm electrification. By altering the population of CCN and hence microphysical cloud properties (droplet number and concentration), cosmic rays may also induce processes analogous to the indirect effect of tropospheric aerosols. The presence of ions, such as produced by cosmic rays, is recognised as influencing several microphysical mechanisms (Harrison and Carslaw, 2003). Aerosols may nucleate preferentially on atmospheric cluster ions. In the case of low gas-phase sulphuric acid concentrations, ion-induced nucleation may dominate over binary sulphuric acid-water nucleation. In addition, increased ion nucleation and increased scavenging rates of aerosols in turbulent regions around clouds seem likely. Because of the difficulty in tracking the influence of one particular modification brought about by ions through the long chain of complex interacting processes, quantitative estimates of galactic cosmic-ray induced changes in aerosol and cloud formation have not been reached."


Le phénomène est parfaitement décrit dans l'AR4, et les travaux de Svensmark sont pris en compte...

Chapeau Plume

@Bélouve Je ne suis pas encore diplômé pour pouvoir me targuer de l'adjectif "scientifique" mais mes compétences d'étudiant en faculté polytechnique pourront peut-être aider. Je suis curieux d'en savoir un peu plus sur ce que vous avez développé. Pour me contacter; skype, facebook, mail,... Vincent sait déjà comment me contacter via ces moyens.

Cordialement,
Skit

Warm

M. Bénard... en relisant votre papier attentivement, il y a quelque chose qui m'échappe...

Vous semblez prétendre que la "théorie du CO2" est réfutée à cause de 2 expériences de laboratoire (CLOUDS et SKY) (je vous cite "Vers une confirmation expérimentale des thèses cosmiques").

Bref, pour vous, il suffit de mesurer de manière totalement artificielle certaines propriétés des rayonnements sur la formation des nuages pour en tirer des conclusions sur le fonctionnement global de l'atmosphère...

Mais ce genre d'expérience de laboratoire, elles ont été réalisée pour le CO2, et depuis très longtemps. Les propriétés radiatives du CO2 (et des autres GES) ont été mesurée sous toute les coutures depuis les années 60-70, et la littérature est riche de dizaines de références à ce sujet:

http://agwobserver.wordpress.com/2009/09/25/papers-on-laboratory-measurements-of-co2-absorption-properties/

http://agwobserver.wordpress.com/2010/04/27/papers-on-laboratory-measurements-of-other-ghgs/

De manière plus vulgarisée, voilà une expérience qui montre de manière indéniable que le CO2 absorbe le rayonnement thermique:

http://www.youtube.com/watch?v=kGaV3PiobYk


Bref, pour le CO2, on a aussi des preuves de laboratoire qui confirmenet que l'augmentation de sa concentration change les propriétés radiatives de l'atmosphère...

Pourquoi les expériences totalement déconnectées de la réalité atmosphérique tel que "CLOUD" et "SKY" vous semblent convaincantes ? Si elles semblent pour vous une preuve suffisante, alors les expériences de laboratoire sur les GES, qui sont largement plus abouties, devraient bien plus vous convaincre, non ?

vincent

@ Warm: Je vois que votre robot chercheur de liens tourne à plein régime.


Vous vous surpassez dans la mauvaise foi.

"Le fait est qu'un mécanisme influençant la couverture nuageuse est identifié, et que ce mécanisme est purement et simplement ignoré par les modèles du GIEC."


"Le phénomène est parfaitement décrit dans l'AR4, et les travaux de Svensmark sont pris en compte..."

Dans le rapport oui, dans les modèles, non (ou mal), et pour cause, ils disent eux mêmes que le phénomène est très mal connu. Je dis "modèles", vous répondez "rapport". Bien joué, mais ça s'est vu !

Notez bien que je ne leur reproche pas de ne pas modéliser un phénomène qu'ils ne connaisse pas mais de faire comme si ce phénomène n'avait qu'une importance secondaire avant même de le connaître. Bref, d'agir comme si ils minimisaient par avance tout facteur susceptible de diminuer le rôle qu'ils imputent au CO2

concernant votre deuxième remarque, je n'ai jamais contesté que le CO2 puisse absorber une partie du rayonnement thermique, ce serait absolument idiot. par contre, de nombreux chercheurs dont j'ai reporté les conclusions contestent l'importance relative que le GIEC donne à ce phénomène par rapport à d'autres, ainsi que l'interprétation des es mécanismes de rétroaction des autres éléments de l'atmosphère que fait le GIEC.

Vous pratiquez, non sans une certaine subtilité que j'admire, et qui me fait parfois défaut, avec mes gros sabots, l'art de prêter à vos adversaires de débat des propos qu'ils n'ont pas tenu pour prétendre ensuite les discréditer.

J'ai beau admirer la qualité d'exécution de la manoeuvre, ce n'en est pas moins de la dé(sin)formation.

J'admire un peu moins la rhétorique consistant à glisser négligemment que je ne serais qu'un "complotiste". Vous m'aviez habitué à mieux, je dois dire.

Justement, là encore, vous déformez mon propos de façon tout à fait spécieuse.

Je fais constamment référence à des "conjonctions d'intérêts divers", incontestables, qui se forment en toute circonstance et sur tout sujet. Un complot suppose une organisation, un dessein unique et partagé, un plan, un but. De tout cela, point, dans mon propos. Juste un constat sociologiquement assez compréhensible que quand une cause politique (ou plutot politisée) peut générer des revenus et/ou des avantages politiques, il est normal que des opportunistes s'engouffrent dedans. Ou est le "complot" dans tout cela ?

Warm

"Dans le rapport oui, dans les modèles, non (ou mal), et pour cause, ils disent eux mêmes que le phénomène est très mal connu. Je dis "modèles", vous répondez "rapport". Bien joué, mais ça s'est vu !"

Ni chipotez pas sur les mots... le message que vous essayez de faire passer, c'est bien que le GIEC ne prend pas en compte les rayons cosmiques (RC) dans son analyse et ses projections pour le XXIe siècle, ce qui est faux.

"Les modèles du GIEC", ça ne veut rien dire, il faut être plus précis si vous voulez parlez d'autres choses que de la portée générale du rapport.

1) De quel modèles parlez vous ?

2) Comment "ces modèles" intègrent l'effet des nuages et du soleil ?

3) Si on ajoute un effet "RC" potentiellement non pris en compte, est-ce que ça change radicalement la donne ?

4) Est-ce que les conclusions du GIEC sont basés uniquement sur les prévisions de "ces modèles" qu'il vous reste à définir ?

Mateo

@ Vincent

Warm utilise la technique dite de l'homme de paille, bien connue en rhétorique... Et bien connue des gauchistes, entre autres.

Sinon, je trouve que tu vas un peu vite en besogne. Ainsi que les "solaristes".

Le GIEC est exagérément alarmiste, par malhonnêteté peut-être (due à la conception "politique" du groupement), et n'attribue qu'une influence minime du soleil sur le climat, en niant l'évidence.

L'expérience prouve que les rayons cosmiques ont effectivement une incidence sur la formation des nuages. C'est une pièce de plus qui corrobore les observations précédentes de l'influence du soleil sur le climat, et un clou de plus dans le cercueil du GIEC.

Par contre, cela ne prouve pas que le CO2 n'a qu'une influence minime sur le climat.

Entre les partisans du GIEC qui affirment que le CO2 est quasi intégralement responsable de la hausse des températures au 20ème siècle, et les solaristes pour qui le soleil en est (quasiment) l'unique responsable, la vérité doit je pense se trouver entre les deux: le CO2 a certainement moins d'influence que ce que les premiers souhaiteraient, et plus que ce que les seconds souhaiteraient.

Mais cela ne m'étonnerait pas que le GIEC et ses partisans retournent leur veste devant l'amoncellement d'observations et d'expérimentations qui prouvent la fausseté de leur théorie et de leurs modèles actuels et enfin commencer à prendre un peu plus en compte l'influence du soleil. Bien sûr, ils n'avoueront jamais avoir eu tort et jamais ne s'excuseront. Voire pire: ils s'arrangeront pour "faire semblant" d'intégrer l'influence du soleil, en faisant en sorte que les prédictions de leurs modèles en soient à peine modifiées, tout en fanfaronnant: "Vous voyez, on est beaucoup plus ouverts que ces salauds de sceptiques tous vendus au grand kâpital de l'industrie pétrolière, on a pris en compte l'influence du soleil comme ils nous l'on dit et ça ne change quasiment rien au résultat!"

Warm

"Le GIEC est exagérément alarmiste, par malhonnêteté peut-être (due à la conception "politique" du groupement)"

Exagérément alarmiste ? Ce qu'il ne faut pas entendre !

L'effet prévisible le plus délétère du réchauffement global, c'est l'élévation du niveau de la mer.

Or dans l'AR4, il a été fait le choix totalement arbitraire de ne pas inclure dans les prévisions de hausse du niveau de la mer la fonte des calottes glacaires.

cf table SM3:

http://www.ipcc.ch/pdf/assessment-report/ar4/wg1/ar4-wg1-spm.pdf

Il y a plusieurs bizarreries autour de ces projections.

1) La limite extrême pour la prévisions de la température est de 6.4 (SPM p.13 "(likely range is 2.4°C to 6.4°C", scénario A1FI ). Or la température extrême utilisée pour calculer la hausse maximale de la mer n'est que de 5.4, puisque les projections les plus pessimistes utilisent le scénario A2, et pas le A1FI (ref, appendice 10: http://www.ipcc.ch/publications_and_data/ar4/wg1/en/ch10sappendix-10.html "Under SRES scenarios for which AOGCMs have been run (B1, A1B and A2)," . Il y a eu un choix délibéré de ne pas envisager le scénario le plus alarmiste.

2) Les projections s'arrêtent en 2095, et pas 2100, (m at 2090-2099 relative to 1980-1999, tableau SPM3), pourquoi ne pas avoir estimé 2095-2104 ? Encore un choix arbitraire qui réduit la hausse prévue !

3) Les modèles paramétrés à la sauce GIEC se montrent incapable de modéliser la hausse récente du niveau des mers:

http://www.skepticalscience.com/images/SLR_models_obs.gif

4) L'un des vice-présidents du GIEC a été obligé de retirer un article dont il était le co-auteur, article qui prévoyait une hausse très faible du niveau des mers:

http://www.nature.com/ngeo/journal/v3/n3/full/ngeo780.html

Voilà le vrai scandale de l'AR4... Mais M. Bénard préfère sûrement s'étendre sur une faute de typographie perdue dans la partie 2 de l'AR4 (Himalayagate), faute même pas reprise dans le résumé pour décideur...

Oui, le GIEC est politisé... Mais le fait que le CO2 réchauffe l'atmosphère et va continuer a le faire n'est pas reconnu que par le GIEC... l'écrasante majorité des associations scientifiques font le même constat:

http://www.ucsusa.org/ssi/climate-change/scientific-consensus-on.html

"The evidence is incontrovertible: Global warming is occurring. If no mitigating actions are taken, significant disruptions in the Earth’s physical and ecological systems, social systems, security and human health are likely to occur. We must reduce emissions of greenhouse gases beginning now." (November 2007)"

American Physical Society

Warm

"L'expérience prouve que les rayons cosmiques ont effectivement une incidence sur la formation des nuages. C'est une pièce de plus qui corrobore les observations précédentes de l'influence du soleil sur le climat, et un clou de plus dans le cercueil du GIEC."

C'est vous qui faites dans "l'homme de paille"

Personne ne nie l'influence solaire sur le climat... Par contre, actuellement, son effet est largement plus faible que celui des GES...

Warm

"Vous pratiquez, non sans une certaine subtilité que j'admire, et qui me fait parfois défaut, avec mes gros sabots, l'art de prêter à vos adversaires de débat des propos qu'ils n'ont pas tenu pour prétendre ensuite les discréditer."

Allons, allons, c'est vous qui n'avez pas le courage de vos opinions... vous dites clairement dans votre billet:

"baser une politique climatique et énergétique plus que dispendieuse sur la seule théorie carbo-centriste défendue par le GIEC, qui ne repose que sur des modèles mathématiques incapables de prendre en compte la formation des nuages (c'est l'académie des sciences qui le dit, pas moi...), et dont les fondations expérimentales sont pour le moins très insuffisantes ?"

Vous nous dites noir sur blanc que selon vous, les bases expérimentales de la théorie "carbocentriste" sont insuffisantes... Je vous ai mis une liste de près de 100ans de littérature sur les expériences de laboratoire concernant les propriétés des GES... Bien sûr, vous pouvez dire qu'on ne peut pas extrapoler ces résultats à toute l'atmosphère terrestre... mais dans ce cas on ne peut pas non plus le faire pour les résultats de CLOUD et SKY !

Et vous dites aussi:

"Mais d'ores et déjà, ils remettent lourdement en cause la "monomanie" carbocentrée du GIEC, qui a toujours rejeté sans réel examen la thèse solariste. "

alors que les effets solaires sont largement abordés dans le rapport, comme je vous l'ai montré... Là aussi, vous parlez des modèles ??

François

D'après " scientifique", Monsieur Bénard n'aurait pas le droit de parler du climat parce qu'il n'a pas la spécialité scientifique qui va avec...
Eh, "scientifique", que dites vous des hommes politiques, membres d'ONG, journalistes, publicitaires, fabricants de panneaux solaires et d'éoliennes, écologistes de tous poils qui nous gavent à longueur de temps des théories dans le vent sur le climat sans en avoir un début d'ombre de compétence scientifique? Allez, au boulot, eux aussi n'ont apparemment pas la compétence pour parler...Rappelez moi les diplômes de Nicolas Hulot, Cécile Duflot ou Al Gore par exemple?

Didier

Heu... les amis... arrêtez de vous exciter... il existe 1 site qui reprend multitude d'articles peer-review.... et vous aurez de suite compris que je parle de celui de la pensée unique.... celui qui prend la peine de lire y succombe forcément.... car rédigé par un scientifique reconnu... je ne vais pas rentrer dans les détails, il suffit de le lire.... c'est LE site de référence francophone... alors Monsieur Bénard, vous qui en êtes adepte, n'arrêtez surtout pas vos article excellentissimes... quant aux autres écolos pseudo ou scientifiques incompétents, svp, lisez et lisez encore... soyez objectifs , c'est tout ce que je demande.... mais sachez qu'avant de découvrir le site, je croyais aussi à la théorie réchauffiste... et depuis quelques années, je vois que les observations me donnent raison....

Didier

et j'ajouterai une dernière chose... il suffit de regarder la video sur "Le Secret des Nuages" pour se rendre compte aussi du mépris des scientifiques pro-réchauffistes vis-à-vis des scientifiques objectifs ...

http://www.dailymotion.com/video/xcteyl_1-5-le-secret-des-nuages_news

elle est aussi sur skyfall en une seule partie mais je n'y pas accès d'où je vous écris.... j'ai trouvé ce lien par moteur de recherche.....elle est plus très plaisante à regarder... et qu'on ne vienne pas me dire que le GIEC tient compte de cette influence des particules cosmiques sur la formation des nuages dans leur modèle !!!

Merci

Warm


@Didier

Vous nous parlez de scientifique objectif en nous montrant une interview de Friis-Christensen ? Et en plus il nous parle de son article "bidouillé" de 1991 sur la longueur du cycle solaire ?? Allons donc, un peux de sérieux... Le figure centrale de son article contient une erreur énorme, si ce n'est pas du bidouillage destiné à biaiser les résultats...

Ce trucage a été mis à jour par Laut dans sa publication de 2003:

http://stephenschneider.stanford.edu/Publications/PDF_Papers/Laut2003.pdf

Voir fig 3

Voilà en lien l'explication du trucage:

http://www.skepticalscience.com/images/Solar_Cycle_Length_Laut.gif

Il n'y a plus aucune corrélation entre la longueur des cycles solaires et la température, c'est même le co-auteur de l'article de Friis-C qui le confirme dès 1999:

http://www.dmi.dk/dmi/sr99-9.pdf

"since around 1990 the type of Solar forcing that is described by the solar cycle length model no longer dominates the long-term variation of the Northern hemisphere land air temperature".

Confirmé dans les études suivantes:

http://www.nature.com/nature/journal/v360/n6402/abs/360328a0.html

"even with optimized solar forcing, most of the recent warming trend is explained by greenhouse forcing".

http://www.agu.org/pubs/crossref/2005.../2005GL023621.shtml

"A further comparison with the monthly sunspot number, cosmic galactic rays and 10.7 cm absolute radio flux since 1950 gives no indication of a systematic trend in the level of solar activity that can explain the most recent global warming".

Et pour ceux qui veulent vraiment s'informer, voilà la littérature au sujet des RC:

http://agwobserver.wordpress.com/2009/08/31/papers-on-the-non-significant-role-of-cosmic-rays-in-climate/

Le papier le plus récent sur le sujet:

http://www.sciencedirect.com/science?_ob=ArticleURL&_udi=B6VHB-52BWW4J-1&_user=10&_coverDate=03/10/2011&_rdoc=1&_fmt=high&_orig=gateway&_origin=gateway&_sort=d&_docanchor=&view=c&_acct=C000050221&_version=1&_urlVersion=0&_userid=10&md5=1cc8c101b33bbd6ec3425f16b658b472&searchtype=a

"It is concluded that for the troposphere there is only a very small overall value for the fraction of cloud attributable to cosmic rays (CR); if there is linearity between CR change and cloud change, the value is probably 1% for clouds below , but less overall. The apparently higher value for low cloud is an artifact.

The contribution of CR to ‘climate change’ is quite negligible."


didier

Ok... et donc, votre dernier article, qui date du 09/06/10 est le plus récent sur le sujet.... alors que l'article ci-dessus dit que les prochains résultats, démontrant une probable forte corrélation entre RC et ennuagement tomberont dans 3 mois....

Bien.... quant à Friis-Christensen qui a trafiqué ses travaux, ça date des années 90, avec démenti fin des années 90... et Svensmark dit dans la video qu'il a analysé les travaux de Friis en 2005.... et remarqué une extraordinaire corrélation.....

Soit, il y a du mensonge qque part.....

Ensuite, lorsque vous dites>>>

"A further comparison with the monthly sunspot number, cosmic galactic rays and 10.7 cm absolute radio flux since 1950 gives no indication of a systematic trend in the level of solar activity that can explain the most recent global warming".


C'est bien avant le Climategate... faut se mettre à jour... sachez que la sciences évolue.... et le Climategate a quand même démontré pas mal de bidouillages comme vous dites dans le traçage des courbes de températures .... les responsables anglais ont démontré (échanges de mails etc) qu'ils avaient fait fort....

Alors, si les RC ne peuvent expliquer "le fantastique réchauffement de ces dernières années, en sachant que les températures n'augmentent plus depuis 12 ans !), une chose est certaine, c'est que ce ne sont pas les GAS non plus !

Bien à vous .

Warm

"Ok... et donc, votre dernier article, qui date du 09/06/10 est le plus récent sur le sujet.... alors que l'article ci-dessus dit que les prochains résultats, démontrant une probable forte corrélation entre RC et ennuagement tomberont dans 3 mois...."

Absolument pas, les expérience CLOUDS et SKY sont des expériences de laboratoire qui éventuelement montreront que des rayons "cosmiques" artificiels peuvent dans un environnement totalement artificiel produire des goutlettes d'eau (pour résumer)...


"Bien.... quant à Friis-Christensen qui a trafiqué ses travaux, ça date des années 90, avec démenti fin des années 90... et Svensmark dit dans la video qu'il a analysé les travaux de Friis en 2005.... et remarqué une extraordinaire corrélation....."

Super... et c'est dans quel article scientifique publié ?

"Soit, il y a du mensonge qque part....."

C'est vous qui le dites

"C'est bien avant le Climategate... faut se mettre à jour... sachez que la sciences évolue.... et le Climategate a quand même démontré pas mal de bidouillages comme vous dites dans le traçage des courbes de températures .... les responsables anglais ont démontré (échanges de mails etc) qu'ils avaient fait fort...."

N'importe quoi... La mesure des températures terrestres s'avère très fiable. Lisez par exemple le témoignage du Dr Muller devant le congrès... c'est pourtant un climato-sceptique pur souche:

http://berkeleyearth.org/Resources/Muller_Testimony_31_March_2011

"Based on the preliminary work we have done, I believe that the systematic biases that are
the cause for most concern can be adequately handled by data analysis techniques. The
world temperature data has sufficient integrity to be used to determine global temperature
trends."

"Alors, si les RC ne peuvent expliquer "le fantastique réchauffement de ces dernières années, en sachant que les températures n'augmentent plus depuis 12 ans !), une chose est certaine, c'est que ce ne sont pas les GAS non plus !"

C'est faux:

http://www.skepticalscience.com/graphics/Various_Temp.png

Didier

c'est vrai :

http://www.woodfortrees.org/plot/hadcrut3vgl/from:1900/offset:-0.15/plot/gistemp/from:1900/offset:-0.24/plot/uah/from:1900/plot/rss/from:1900


j'aime bien cette courbe car elle démontre que le réchauffement connu de 1975 à 2000 n'est pas plus rapide que celui connu entre 1910 et 1940....

http://www.pensee-unique.fr/bonnetdane.html#ole


Beaucoup de mauvaise fois que de nier le Climategate.... que de nier les analyses de températures faite à East Anglia par un Jones qui ne veut transmettre ces données à personnes...

Et concernant les rayons cosmiques....

http://www.pensee-unique.fr/theses.html#cosmo

En tout cas, je vois que la mauvaise foi est toujours de rigueur chez les réchauffistes...

Didier

au point où votre comportement en devient risible....

http://www.youtube.com/watch?v=fAlMomLvu_4

Car comparé aux prévisions des carbocentristes de voilà 10 ans encore.... j'aime bien les courbes superposées avec celle de la concentration en CO2...

Ha mais oui, cette stabilisation n'est qu'une accalmie dans un processus de hausse enclenché et dramatiquement rapide...les catastrophes climatiques ne seront que toujours plus fréquentes au fil des années...et puis, même si momentanément, il n'y a pas lieu de parler de réchauffement, c'est le mot DEREGLEMENT qui vient à la bouche !

Dixit Super Van Yper Incompétent...

La preuve encore ici>>>>

http://www.pensee-unique.fr/calamites.html#cata


mais c'est toute la page qui est intéressante !

http://www.pensee-unique.fr/calamites.html

Didier

et pour en revenir aux données de Phil Jones, je conseille la partie 2 de cette vidéo>>>

http://www.dailymotion.com/video/xbhbn3_c-dans-l-air-climat-a-t-on-rechauff_tech

didier

et concernant l'influence des rayons cosmiques sur l'ennuagement en vue d'être démontrée, dire que "ce ne sont que des expériences de laboratoires"... heu.... c'est un peu fort..... dire que cela n'expliquerait rien du tout... heu.... même les réchauffistes à mon avis commenceraient à se poser des questions....

Mais c'est vrai... dites moi, votre théorie d'Arrhénius.... cette théorie de l'effet de serre qui régit notre climat... a-t-elle été vérifiée en laboratoire ? Comparez notre système climatique à une serre... ha ha ha .....

Ceci dit, pour en revenir aux RC...

http://www.drroyspencer.com/2011/05/indirect-solar-forcing-of-climate-by-galactic-cosmic-rays-an-observational-estimate/

http://wattsupwiththat.com/2011/05/14/update-on-the-cern-cloud-experiment/

Et concernant le fameux "effet de serre"....

http://www.pensee-unique.fr/paroles.html#lindzenII

mais surtout toute cette page >>>>

http://www.pensee-unique.fr/effetdeserre.html


sans oublier notre fameux HOTSPOT que l'on cherche toujours......mise à jour du 24 octobre 2010 de cette page >>>

http://www.pensee-unique.fr/theses.html

Warm

Didier sort sa panoplie du parfait petit sceptique... Je lui montre la moyenne de DIX mesures globales de température et il n'en montre que 4 (sans par ailleurs en sortir la moyenne).. dont 3 ne sont justement pas des mesures globales.

Ensuit il nous sort le classique "le réchauffement connu de 1975 à 2000 n'est pas plus rapide que celui connu entre 1910 et 1940...."
Juste qu'on est 0.5 degré plus haut qu'en 1940..

"Beaucoup de mauvaise fois que de nier le Climategate.... que de nier les analyses de températures faite à East Anglia par un Jones qui ne veut transmettre ces données à personnes..."

N'importe quoi... Je vous rappelle qu'il y a eu pas une, mais SEPT comissions qui se sont penchées sur le cas du climatgate, aucune n'a pu confirméer les graves accusations portée contre les scientifique:

http://www.skepticalscience.com/The-question-that-skeptics-dont-want-to-ask-about-Climategate.html

Oui oui, je sais, c'est une opérations de blanchissage généralisée, un grand complot pour mettre au pouvoir les grands méchants Verts, et on va tous mourir dans des des camps de ré-éducation écolos :-) :-)

Plus particulièrement, concernant vos allégations sur le CRU et la mesure des températures, des groupes indépendants ont recréé la même courbe de température !

http://www.skepticalscience.com/CRU-tampered-temperature-data.htm


"Et concernant les rayons cosmiques....

http://www.pensee-unique.fr/theses.html#cosmo"

Mais oui, venez avec info pré-machées par Duran... Pourquoi ne mettez vous pas en lien directement les articles scientifiques dont il est question, avec si possible une copie complète ??

Ce que vous nous montrez, ce sont ces courbes de corrélation longueur du cycle solaire / RC qui justement, ne sont plus du tout correllée depuis le début des années 90 (cf mes références plus haut...) Mais en arrêtant les courbes en 2000, ça ne se voit pas trop :)

Warm

et concernant l'influence des rayons cosmiques sur l'ennuagement en vue d'être démontrée, dire que "ce ne sont que des expériences de laboratoires"... heu.... c'est un peu fort..... dire que cela n'expliquerait rien du tout... heu.... même les réchauffistes à mon avis commenceraient à se poser des questions...."

Vous pensez que l'expérience CLOUDS recrèe en laboratoire un nuage grandeur nature ? Ils ont des grand locaux au CERN, mait tout de même !! :-). En fait la "chambre" de l'expérience CLOUDS fait 8m^3.

Pour ceux qui veulent un poit de vue alternatif sur l'expérience CLOUDS, voilà le point de vue d'un reviewer sur un article déjà publié:

http://www.atmos-chem-phys-discuss.net/9/C6917/2009/acpd-9-C6917-2009.pdf

"Mais c'est vrai... dites moi, votre théorie d'Arrhénius.... cette théorie de l'effet de serre qui régit notre climat... a-t-elle été vérifiée en laboratoire ? Comparez notre système climatique à une serre... ha ha ha ....."

On analyse en laboratoire les propriétés radiatives des GES, j'ai donné des dizaines de référence ci-dessus. Si vous pensez que l'on peut extrapoler à l'atmosphère entière ce qui se passe dans une petite chambre de 8m^3, vous ne devrez pas avoir de problème pour trouver ce genre d'expérience tout à fait concluant:

http://www.youtube.com/watch?v=kGaV3PiobYk

Didier

pas assez persuasif vous êtes Warm... je me fie plus aux dires de... Lindzen en l'occurrence....et notamment au niveau de la sensibilité climatique sur-estimée de 2 à 4 fois au moins....

Bien à vous !

pauv'paysan

Warm
Moi je suis qu'un pauv'paysan et je pose des questions simples.
Depuis 1998 (depuis 1995 selon certains auteurs) on n'observe plus d'augmentation de température.
Cependant depuis 1998 les émissions de gaz à effet de serre ont considérablement augmenté.
Dès lors, deux conclusions possibles :
1) Ou bien la quantité de chaleur excédentaire provoquée par les émissions de gaz à effet de serre n'a pas d'effet notable sur les températures
2) Ou bien elle en a un. Mais dans ce cas où est passée cette quantité de chaleur excédentaire et pourquoi a-t-elle subitement cessé d'agir sur les températures ?

Warm

@Didier

Les dires de Lindzen ?

Il accumule bourdes sur bourdes depuis des années...

Je souligne tout d'abord une chose: Lindzen croit en l'existence de l'effet de serre radiatif, et est persuadé qu'ajouter du CO2 dans l'atmosphère réchauffe la planète. Il l'a confirmé à plusieurs reprise, encore tout récemment à la radio australienne:

http://www.2gb.com/index2.php?option=com_newsmanager&task=view&id=8613

"If we doubled CO2, it's well accepted that you should get about 1 degree warming if nothing else happened".

Bref, si vous suivez Lindzen, vous devez admettre que les modèles radiatifs-convectifs de l'atmosphère sont corrects, et que l'effet du CO2 est incontestable !

En ce qui concerne la sensibilité du climat, il n'a malheureusement jamais apporté de preuves définitives pour soutenir ses hypothèses de rétroactions négatives. J'aimerais bien savoir qu'est ce qui à vos yeux est si convaincant...

En 2001, Lindzen lance l'idée de "l'iris adaptatif"

http://eaps.mit.edu/faculty/lindzen/adinfriris.pdf

La communauté scientifique a examiné son hypothèse, et rien n'en est sorti:

http://www.atmos.washington.edu/~dennis/IRIS_BAMS.pdf

http://journals.ametsoc.org/doi/pdf/10.1175/1520-0477%282002%29083%3C0597%3ACODTEH%3E2.3.CO%3B2

http://journals.ametsoc.org/doi/abs/10.1175/1520-0442%282002%29015%3C0003%3ATIHANO%3E2.0.CO%3B2

http://www.atmos-chem-phys.net/2/31/2002/acp-2-31-2002.pdf

http://journals.ametsoc.org/doi/abs/10.1175/1520-0442%282004%29017%3C1239%3AEOTDTM%3E2.0.CO%3B2

http://rain.atmos.colostate.edu/research/pubs/rapp2005.pdf

Comme vous le voyez, l'hypothèse de Lindzen a fait couler beaucoup d'encre... Et l'hypothèse est définitivement entéréee, même Lindzen n'en parle plus !!!

Warm

... suite...

Plus récement, il y a eu le "buzz" de Lindzen & Choi:

http://www.leif.org/EOS/2009GL039628-pip.pdf

Mais là c'est plus grave, l'article contient de grossières erreurs, (erreurs admises par Lindzen lui même, du reste):

http://www.atmosp.physics.utoronto.ca/~jclub/journalclub_files/trenberth2010.pdf

http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0022407310001226

http://www.agu.org/pubs/crossref/2010/2010GL042911.shtml


Bref, un gros pétard mouillé... Lindzen a promis une version corrigée, on l'attend toujours, 2 ans après !

Donc, dites moi pourquoi trouvez-vous Lindzen si convaincant, à part qu'il vous conforte dans votre vision biaisée du problème ??

Warm

@pauv'paysan

"Moi je suis qu'un pauv'paysan et je pose des questions simples.
Depuis 1998 (depuis 1995 selon certains auteurs) on n'observe plus d'augmentation de température."

Je l'ai déjà dit plus haut, c'est faux !

Je peux vous le montrer autrement:

Retournons en l'an 2000, Voilà à quoi ressemblait l'évolution des températures récentes jusqu'à cette date. La tendance est en bleu. En rouge ce qu'on pouvait prévoir si la température continuait à augmenter au même rythme:

http://tamino.files.wordpress.com/2011/01/giss2010a.jpg

Que c'est-il passé réellement ? Vous supposez une stagnation depuis 1998, donc les données devrait être sous le trait rouge du graphique ci-dessus...

Eh bien non:

http://tamino.files.wordpress.com/2011/01/giss2011.jpg

CQFD !

Warm

@pauv'paysan

J'ajouterais qu'il n'y a pas que la température de surface qui donne des sur l'évolution du climat récent.

Par exemple, il y a l'élévation du niveau de la mer. Les données publiées les plus complètes et les plus récentes viennent d'être publiés par Church & White (mai 2011), qui sont les plus grand spécialistes de la question:

http://www.springerlink.com/content/h2575k28311g5146/fulltext.pdf


Leur méthode combine avantageusement les données satellitaires (satellite TOPEX puis JASON) avec les marégraphes... Ils sont compilés les données jusqu'à fin 2009:

http://img191.imageshack.us/img191/909/churche.jpg

Aucun doute là dessus, le niveau de la mer fin 2009 est bien plus élevé qu'en 1998... Etant donné que la mer monte quand les glaciers terrestres (y.c les calottes glaciaires) fondent et quand elle se réchauffe (dilatation thermique), c'est une preuve indirect que la planète continue à accumuler de la chaleur...

pauv'paysan

Ecoutez, Warm, on va arrêter là. Je ne discute pas avec quelqu'un qui nie l'évidence.
Vous me faites penser à ces communistes de la grande époque : on leur amenait 50, 100 ex-prisonniers du Goulag et ils continuaient mordicus à soutenir qu'il n'y avait pas de camps de concentration en URSS.
Vous niez que les températures aient cessé de croître depuis 1998. Je vous signale que le Dr Phil Jones, Directeur du CRU et l'un des grands pontes du GIEC, déclarait le 14 février 2010 lors d'une interview à la BBC que les températures avaient cessé d'augmenter depuis 1995 . Le même Phil Jones ajoutait qu'il n'y avait "pas de différence statistiquement significative" entre la période de réchauffement que nous venons de connaître et celles de 1910-1940 et 1860-1880. Et il donnait les chiffres suivants :
1860-1880 : + 0,163°C
1910-1940 : + 0,150°C
1975-98 : + 0,166°C
1975-2009 : + 0,161°C
(http://news.bbc.co.uk/hi/sci/tech/8511670.stm)
Un débat avec vous n'aurait de sens que si vous faisiez preuve d'un minimum d'honnêteté intellectuelle. Ce n'est pas le cas. Vous êtes exactement comme vos compères, qui n'ont cessé de mentir, de tricher, de magouiller, de fricoter, de manipuler les données et de falsifier les résultats depuis trente ans.
Je vous salue bien.

Warm

@Pauv'payan

C'est vous qui êtes dans le déni

Je vous rappelle que l'écrasante majorité des associations de scientifiques confirme la réalité du réchauffement global induit par l'homme:

"Observations throughout the world make it clear that climate change is occurring, and rigorous scientific research demonstrates that the greenhouse gases emitted by human activities are the primary driver."

"Les observations à travers le monde indique clairement que le changement climatique est en train de se produire, et que la recherche scientifique rigoureuse démontre que les gaz à effet de serre émit par les activité humaines en sont le moteur principal"

http://www.ucsusa.org/assets/documents/ssi/climate-change-statement-from.pdf

Document signé par 18 associations, dont l' American Meteorological Society, l'American Geophysical Union, l'American Statistical Association, l'University Corporation for Atmospheric Research, etc...

La liste est infinie...L'American Physical Society, l'US National Academy of Sciences... etc.. En m'accusant de nier l'évidence, ce sont donc ces dizaines de milliers de scientifiques que vous accusez... Pourquoi auriez-vous raison et pas eux, étant donné qu'en plus vous n'apportez AUCUNE preuve, et aucun argument qui tient la route...

"Vous niez que les températures aient cessé de croître depuis 1998. "

Je vous ai apporté la preuve, vous n'avez aucun argument à m'opposer, donc j'ai raison. Point final...

http://tamino.files.wordpress.com/2011/01/giss2011.jpg

Trader

sont passés où mes commentaires???

Didier

Cher Warm (Arcticman), vos chercheurs ne valent pas plus que ceux-ci>>>

http://www.pensee-unique.fr/paroles.html

Sans parler de la Pétition de l'Oregon ou de l'Appel d'Heidelberg..

Quant à la hausse des températures depuis un siècle et afin de constater qu'elle ne grimpent plus depuis 12 ans, je préfère cette courbe....

http://www.woodfortrees.org/plot/hadcrut3vgl/from:1900/offset:-0.15/plot/gistemp/from:1900/offset:-0.24/plot/uah/from:1900/plot/rss/from:1900

Pour ce qui est de Lindzen, en effet, il admet un rôle du CO2, très largement sur-estimé avec preuve que le Hot-Spot, preuve de l'existence d'un effet de serre reconnue par le GIEC, n'existe pas !

Quand aux mesures du satellite ERBE qui constate aux augmentation du flux de chaleur sortant lorsque la température de surface augmente, elles difficilement contestables....

Vous avez donc tort sur de très nombreux points, point final .

didier

et concernant votre fantasmagorique "buzz" de Lindzen et Choi, je confirmez bien que l'étude réalisée sur les mesures satellitaires ERBE sont bien correctes et non erronées comme vous le laissez entendre ; en effet, le flux d'énergie sortant augmente bien lorsque la température en surface de la Terre augmente (rétroaction NEGATIVE) !

Voici le film>>>

Lindzen et Choi 2009 : article sur ERBE, montre que le flux IR sortant augmente quand T augmente.= Rétroaction négative.
Peu après : papier de Trenberth (celui de la chaleur perdue) qui signale des erreurs (notamment sur l'utilisation des données satellites)

Suivent de nombreuses conférences de Lindzen qui signale qu'après correction des erreurs signalées par Trenberth, les résultats restent inchangés...

Récemment, en 2011, Lindzen et Choi sortent un nouveau papier confirmant les conclusions du papier de 2009 :
Le voici :

http://www.masterresource.org/wp-content/uploads/2011/06/Lindzen-Choi-PNASSubmission.pdf

accepté et à paraître dans Asian Pacific Journal of Atmospheric Sciences 2011

Conclusions inchangées depuis l'article de 2009.

Lindzen a raconté en détails ses démêlées (honteuses) avec l'éditeur du PNAS (le journal de l'académie des sciences où il a été élu à l'age de 37 ans !!!) auquel il avait d'abord soumis son article :


ici : http://www.masterresource.org/2011/06/lindzen-choi-special-treatment/*

Cessez de faire de la désinformation Mr Warm, c'est malsain et surtout, malhonnête !

Bien à vous !

Jean François V.

« « Le 22 juillet 2011 » », la France présente son plan d’adaptation au changement climatique : http://images.developpement-durable.gouv.fr/2011/07/22/la-france-presente-son-plan-d%E2%80%99adaptation-au-changement-climatique/

Fruit d’une concertation avec l’ensemble des représentants de la société civile, ce plan constitue un ensemble de plus de 80 actions détaillées, déclinées en près de 230 mesures pour la période 2011-2015. Aux 171 millions € directement dédiés aux nouvelles mesures s’ajoutent 391 M€ au titre des Investissements d’Avenir qui participeront de près ou de loin à l’adaptation, notamment dans les domaines de la biodiversité, de la santé, ou de l’agriculture. Par ailleurs, plusieurs mesures déjà financées dans le cadre du plan sécheresse et du plan submersion rapide (500 M€ sur 2011-2016) participent également de son financement.
Une première en Europe : la France présente son plan d’adaptation au changement climatique : http://www.developpement-durable.gouv.fr/Une-premiere-en-Europe-la-France.html

Une fois de plus, preuve est faite de l’incompétence incommensurable de nos dirigeants politiques, 1 650 milliards d’euros de dette, mais ils sont dans la négation, dans le déni et continus à promouvoir « l'une des plus ruineuses escroqueries économiques jamais perpétrées ».

C’est pourquoi nos dirigeants devront répondre de leurs choix, de leurs orientations, de leurs décisions politiques devant un tribunal populaire.

Il nous faut rappeler à nos politiques le code pénal : Livre IV : Section 5 : De la fourniture de fausses informations - Article 411-10 :
Le fait de fournir, en vue de servir les intérêts d'une puissance étrangère, d'une entreprise ou organisation étrangère ou sous contrôle étranger, aux autorités civiles ou militaires de la France des informations fausses de nature à les induire en erreur et à porter atteinte aux intérêts fondamentaux de la nation est puni de sept ans d'emprisonnement et de 100 000 euros d'amende.

Livre IV : des crimes et délits contre la nation, l'état et la paix publique : http://droit-finances.commentcamarche.net/legifrance/92544-des-crimes-et-delits-contre-la-nation-l-etat-et-la-paix-publique

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Tout savoir sur le Foreclosure Gate

Ob'lib' 2.0

  • |  RSS | | http://www.wikio.fr

    Partager cette page | Mon profil Facebook | mon fil twitter

Mon fil Twitter

distinctions

  • Wikio - Top des blogs | Wikio - Top des blogs - Politique