« Les gaz de schistes: pas une menace, mais une opportunité pour l'environnement | Accueil | Esprit d'entreprise: "Hollande m'a tuer" »

jeudi 27 septembre 2012

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

jesuisunhommelibre

Je suis très surpris que le caractère totalement dictatorial d'une mesure visant à imposer à un élu local (donc au plus près du citoyen) des obligations intervenant dans la gestion de sa commune, ne soit pas plus dénoncé et soumis au conseil constitutionnel.

vincent

Malheureusement, ce n'est pas la première fois. En fait, les élus locaux ont de moins en moins de marge de manoeuvre là ou ils devraient en avoir, mais peuvent par contre sans garde fou dépenser l'argent public dans des chimères plus ruineuses les unes que les autres. Bref, un maire socialiste peut faire ce qu'il veut, mais un maire ne peut pas être libéral. Cf ce vieil article intitulé "des maires libéraux, est-ce possible" ?

http://www.objectifliberte.fr/2008/01/maire-liberal.html

Et donc non, ce n'est pas inconstitutionnel avec notre constitution de M...

Robert Marchenoir

Désolé si je me répète, je ne crois pas avoir évoqué cette question ici.

Si j'ai bien compris, la nouvelle loi impose que 25 % des logements, de tous les logements, soient des logements sociaux.

De plus, il me semble qu'un seuil de 10 % a été instauré dans les plus petites communes, qui échappaient à tout quota auparavant (ce qui est encore plus délirant).

Mais je n'ai vu personne faire remarquer que, à l'inverse, cette loi interdit à plus de 75 % des Français d'être propriétaires de leur logement.

Alors je sais qu'on est assez loin de ce chiffre de 75 %, mais le scandale est encore plus grand quand on regarde les choses de cette manière.

Est-ce que cela n'est pas contraire à la constitution ? Est-ce que ce n'est pas un déni inadmissible du droit de propriété que d'instaurer, théoriquement, a priori et de façon arbitraire, une interdiction de fait à plus d'un certain nombre de Français de devenir propriétaires ?

En somme, cette loi instaure le communisme à 25 % en matière de logement.

Or, le logement, cela a des incidences sur d'innombrables aspects de la vie en société : l'emploi, l'éducation, l'immigration...

Les répercussions sur le prix de l'immobilier sont encore plus claires quand on adopte ce point de vue. Si la loi instaure un quota plafond de propriétaires, eh bien la concurrence pour acheter un ticket de rationnement sera encore plus rude.

Je trouve que les libéraux auraient intérêt à utiliser cet argument.

jp

pourquoi pas 80%, les HLM logent beaucoup de monde, pas spécialement les plus défavorisés. Ce sont les premiers bailleurs du pays. Ce qui est fou est la démarche "toujours plus" à laquelle adhère maintenant l'ex écolo Cécile Duflot ! du béton, du béton ,toujours plus de béton
Elle aurait pu faire une loi "toujours mieux", c'est à dire un texte imposant un parc public (car il est bel et bien public même dans les mains faussement privées) une exemplarité énergétique. Faire porter l'effort sur la montée en qualité des immeubles ancien. Un objectif : "parc HLM passif", qui produit autant d'énergie qu'il consomme
mais non l'écolo est devenue bétonneuse
une ambition 1er bailleur national + sans trace carbone aurait été un vrai défit utile et stimulant
Le discours de C Duflot au congrès HLM la semaine passée est édifiant, sans ambition, l'objectif est de rajouter une couche aux banlieues, de petits immeubles avec des petits appartements pour personnes seules

veloso

je ne sei quoi dire , une chouse se sur sa fe 7 ans que je atend por le logement social persone sei quoi ferre , tous dise la meme chouse me enfin de conpt persone fe rien .
ma openiao personnel .

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Tout savoir sur le Foreclosure Gate

Ob'lib' 2.0

  • |  RSS | | http://www.wikio.fr

    Partager cette page | Mon profil Facebook | mon fil twitter

Mon fil Twitter

distinctions

  • Wikio - Top des blogs | Wikio - Top des blogs - Politique

blogroll