« Explosion des déménagements de jeunes entreprises vers Londres | Accueil | Objectif Liberté cité par Mish Shedlock »

lundi 01 octobre 2012

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Pierre Chappaz

Ton analyse est remarquable Vincent, je ne saurai pas faire aussi bien dans le "fondamental", mon propre billet que je termine ce matin sera bien plus modeste ... mais quel plaisir d'échanger des idées en dehors des sentiers battus!

jean-michel bélouve

Au delà des considérations éthiques et économiques qui plaident en faveur du libéralisme, il est judicieux de constater que toute intervention de l'Etat ou d'une autorité publique dans l'économie conduit immanquablement à des connivences entre gens d'affaires et décideurs politiques, et produit des effets pervers et des spoliations. Le pragmatisme commande qu'il soit interdit, par la Constitution, ou par traité international, à l'Etat et aux collectivités publiques de s'immiscer d'une manière quelconque dans le fonctionnement de l'économie. Cela passe par la fin des subventions et avantages fiscaux en faveur de certaines entreprises ou transactions commerciales, et l'instauration de règles absolues d'égalité devant la loi et l'impôt. Ainsi, tout lobbying deviendrait inopérant, et le champ de la corruption serait considérablement réduit. De plus, les structures et les effectifs des administrations seraient considérablement diminués. Bien entendu, on ne peut attendre ce type de réforme des politiciens en place, trop attachés à la connivence, et c'est donc là un message qu'il faut diffuser largement dans l'opinion, afin d'aboutir, un jour, à un changement de paradigme.

jean-michel bélouve

J'ajoute à mon précédent message qu'il ne s'agit pas, évidemment, de dénier à l'Etat son rôle dans la production et l'application d'un droit efficace, qui garantisse l'ordre public, assure des règles de bonnes pratiques et d'honnêteté en matière économique. Je renvoie à l'excellent "Droit, Législation et Liberté" de Friedrich Hayek, qui développe une vision très pertinente de ce que doit être le droit, et de ce qu'il ne doit pas être.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Tout savoir sur le Foreclosure Gate

Ob'lib' 2.0

  • |  RSS | | http://www.wikio.fr

    Partager cette page | Mon profil Facebook | mon fil twitter

Mon fil Twitter

distinctions

  • Wikio - Top des blogs | Wikio - Top des blogs - Politique

blogroll