« Objectif Liberté cité par Mish Shedlock | Accueil | Gouvernement contre #Geonpi : une négociation mal engagée »

vendredi 05 octobre 2012

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

jean-michel bélouve

Ce qui m'apparait le plus flagrant dans cette affaire, c'est la combinaison de dogmatisme et d'inexpérience (pour ne pas dire incompétence), du tandem Hollande-Ayrault. Ne savent-ils pas que la France fait partie de l'espace Schengen qui garantit la libre circulation des personnes et des biens, et que tout citoyen est libre de s'installer où il veut, et d'y transférer ses capitaux ? Dans un tel contexte, le choix d'une résidence qui permet d'alléger la fiscalité à laquelle on est assujetti est parfaitement légitime. Le discours de la gauche sur le "patriotisme économique" est tout à fait inconvenant, et même condamnable du fait qu'il ignore les engagements européens de la France. Mais surtout, l'Etat français donne à toute l'Europe l'image d'un pays ennemi de l'entreprise, susceptible de dissuader bien des investisseurs de venir y entreprendre. L'idéologie socialiste archaïque de nos dirigeants politiques accélère la chute de notre économie, et menace d'abord les travailleurs et les citoyens des classes moyennes et modestes qu'ils prétendent protéger.

ST

Est ce que quelqu'un sait si et pourquoi cette mesure ne toucherait pas tout autant les commerçant (on ne parle que des startups) ? Et si cette mesure touche aussi le commerçant qui revend son commerce, soit parce qu'il a bien réussi et veut racheter plus grand ou mieux placé (cas classique des boulangers par exemple), soit parce qu'il part en retraite, pourquoi ne les entend t-on pas plus ?

En outre, on parle partout d'aménagement techniques (genre usine à gaz) pour ne pas taxer tel ou tel, mais sauf erreur, rien d'annoncé par rapport aux hausses de charge des auto-entrepreneurs, hausses qui semblent être les prémisses d'une remise en question lente du principe de ce régime.

jean-michel bélouve

jean-michel bélouve

@ ST
Les nouvelles mesures ne s'appliquent pas aux cessions de fonds de commerce. l'assiette demeure donc égale à prix de vente - (prix d'achat-amortissements), et est incluse au revenu imposable pour les plus-values jusqu'à cinq ans, et est taxée à hauteur de 29,5 % au delà de cinq ans. Pour les sociétés, la plus-value s'ajoute au bénéfice imposable à l'IS.

Pour les auto-entrepreneurs, la majoration d'impôt et charges sera d'environ 3 points, ce qui aboutit à une augmentation d'imposition de 23% pour les ventes de marchandises, et de 14% pour les prestations de service, ce qui fait des auto-entrepreneurs une catégorie sociale modeste particulièrement matraquée. L'incitation à dissimuler une partie des recettes n'en sera que plus forte!

vincent

@JMB: Très intéressant.

pouriez vous faire un petit papier didactique sur les conséquences des augmentations de charges pour les auto-entrepreneurs ? Ainsi que sur les pièges fiscaux bien cachés dans les petites lignes de ce statut ?

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Tout savoir sur le Foreclosure Gate

Ob'lib' 2.0

  • |  RSS | | http://www.wikio.fr

    Partager cette page | Mon profil Facebook | mon fil twitter

Mon fil Twitter

distinctions

  • Wikio - Top des blogs | Wikio - Top des blogs - Politique

blogroll