« Spirale de la dette: peut-on croire les prévisions du gouvernement ? | Accueil | Trop d'impôt tue l'impôt ? Si seulement ! »

lundi 26 novembre 2012

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Robert Marchenoir

Précisons tout de même qu'on trouve de nombreux témoignages de gens qui ont emménagé à l'époque dans ces grands ensembles, et qui considéraient cela comme un privilège. Pour la première fois, ils disposaient d'appartements spacieux, modernes, lumineux, dotés de tout le confort. Ils en parlent encore aujourd'hui avec émotion et nostalgie.

Cela n'est pas un plaidoyer pour le logement "social" (c'est-à-dire socialiste). Mais il faut bien dire qu'une bonne part des maux attribués aujourd'hui au "bétonnage" et aux "barres" sont tout simplement dus à la population immigrée qui les occupe désormais, qui s'emploie à les salir, à les détruire et à y faire régner l'insécurité voire la terreur.

La preuve étant que les HLM récents qui sont exempts des erreurs architecturales de l'époque, qui ont abandonné le gigantisme, qui seraient des logements de haut de gamme s'ils étaient sur le marché libre, sont gangrenés par les mêmes problèmes que les autres.

Notons aussi que le tristement célèbre quartier de la Villeneuve, à Grenoble, était un rêve d'urbaniste vertueux : petits immeubles, appartements quasiment luxueux pour certains, débauche de commerces et "d'équipements collectifs", "mixité sociale" très poussée dès l'origine...

C'est devenu aujourd'hui une zone de non-droit aussi pourrie et dangereuse que les autres.

Le crime est causé par les criminels, pas par l'architecture. Les désordres sociaux sont créés par les asociaux.

laurent

@ Robert Marchenoir.
Le vice que vous décrivez était inscrit dans les gènes de l'intervention étatiques. N'oublions pas que ces logements "sociaux" ont été construit pour héberger les immigrés et que la gestion de ces grands ensemble locatif à été catastrophiques avec encore aujourd'hui des déficits abyssaux, des loyer impayés en grand nombres et du fait de la politiques restrictive du logement par l'état une raréfaction de l'offre qui fait que tous les pauvres se concentres dans ces logements.
Non l'état est entièrement responsable de cette situation parce qu'il là créée de toute pièces et l'a entretenu au fil du temps envers et contre tout, par idéologie crasse, par refus d’admettre avoir eu tord et parce que finalement cette situation est très profitable pour une nuée d'homme politique et de fonctionnaires qui sont comme les mouches sur la merde.

Robert Marchenoir

"N'oublions pas que ces logements "sociaux" ont été construit pour héberger les immigrés."

Précisément, je ne crois pas que ce soit le cas. De nombreux Français ont habité ces logements quand ils sont sortis de terre pour la première fois, dans les années 1960 à 1970.

Quant aux logements sociaux de Paris intra-muros construits dans les années 1930 par le secteur privé, ils était destinés aux ouvriers français.

Par ailleurs, si l'Etat n'avait pas ouvert les frontières, les HLM seraient "seulement" affectés des vices de l'étatisme. Ils ne souffriraient pas, de surcroît, des vices de l'immigration.

Régency

La desserte des villes nouvelles constitue aussi un choix financier.
Ce jeudi 13/12 le ministre des transports vient d'être informé par un rapport qu'il faudra prévoir une augmentation de 45% pour le métro Grand-Paris, par rapport aux estimations remises à Sarkozy.

Vont-ils se foutre de nous pendant encore longtemps ?

teach argentina

I’ll bookmark your blog and check again here regularly.

culturealternative.fr

Bonjour,

La vidéo n'est plus en ligne. Auriez-vous le titre pour que j'essaie de la retrouver ?

Merci d'avance

vincent

Hélas, je n'ai pas pris la précaution de le noter.Je vais tt de même essayer de la retrouver de mon côté.

vincent

J'ai eu un flash en voyant l'URL de la note: "le temps de l'urbanisme"

et une version se trouve ici:

http://www.youtube.com/watch?v=egVDY9R69Iw

je vais tacher de la sauvegarder et de l'uploader sur mon propre profil

vincent

Ca y'est, c'est corrigé. Merci à Culture Alternative pour votre vigilance.

traduction anglais

Ne dit-on pas que l'Histoire est un éternel recommencement ?! Il en va de même apparemment pour la politique, domaine dans lequel chaque nouveau dirigeant doit faire ses propres erreurs sans prendre la peine d'apprendre de celles de ses prédécesseurs. Après tout, celui qui paye les pots cassés, n'est "que le peuple" !

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Tout savoir sur le Foreclosure Gate

Ob'lib' 2.0

  • |  RSS | | http://www.wikio.fr

    Partager cette page | Mon profil Facebook | mon fil twitter

Mon fil Twitter

distinctions

  • Wikio - Top des blogs | Wikio - Top des blogs - Politique

blogroll