« Pôles de compétitivité: encore un gaspillage d'argent public | Accueil | Réglementation foncière, crise du logement: problèmes et solutions »

jeudi 24 janvier 2008

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

michel

Bien vu. J'ajoute que c'est l'entrepreneur lui même qui détermine l'effort publicitaire à consentir pour promouvoir ses produits, et que cela fait partie de sa liberté. S'il se trompe, c'est lui qui en subit les conséquences. Vouloir limiter la liberté des entrepreneurs dans ce domaine ressortirait d'un étatisme moralisateur qui n'aurait rien de démocratique.

Pierre

Au contraire, je trouve cette mesure excellente !

Fumer tue, donc on taxe les cigarettes à fond (il faut bien que les fumeurs paient leur sécu...).

Comme regarder la télé rend con, il est donc parfaitement logique que le gouvernement fasse ce qu'il peut pour décourager les gens de le faire ; je propose de passer la redevance à 300 euros par mois (pour la location du poste qui sera fourni par le gouvernement, et fabriqué en lorraine dans une ancienne aciérie reconvertie en coopérative syndicale nationalisée), le poste de télévision restant bien sûr la propriété du gouvernement et n'autorisera que la lecture de contenu bien-pensant.

Ensuite, pour renflouer les caisses de l'état, on pourrait envisager de mettre une taxe sur la vérité non-officielle (à chaque fois qu'un journaliste fait son travail), une taxe sur l'indépendance d'esprit, une taxe sur voter pour quelqu'un d'autre que moi, une taxe sur les taxes (ah non c'est déjà fait), une taxe sur le manque à gagner (pour les pêcheurs), une taxe sur les blogs libéraux, sur l'expatriation dans des pays libres (ségo avait eu l'idée), une taxe sur les autres, une taxe sur l'absence de taxe, etc.

Franchement, il reste tellement de choses à taxer ! Soyons fiers de notre esprit français dirigiste à deux balles ! Etre masochiste, c'est être patriotique ! Je propose un grand élan de démocratie participative sur le thème "que voulez-vous taxer aujourdhui ?"

Non vraiment, je suis heureux d'avoir un président de droite trotskyste, vivement le grand soir.

Val

Pour conclure et comme l'écrivait Jean-François Revel dans son journal de l'année 2000 paru au Seuil en 2001 et à propos de 99 Francs : "je préfère voir de la plublicité que l'armée allemande dans le métro pendant l'Occupation."

vincent

@ Pierre : Je crois que vous vouliez poster sur une autre note relative à la pub sur les télés publiques. Qu'importe.

vous avez un véritable génie taxatif ! avez vous pensé à envoyer un CV à notre président ?

La taxe sur l'expatriation a existé, dans une certaine mesure, quoiqu'elle vient d'être condamnée par Bruxelles: c'était "l'exit tax", tout candidat à l'expatriation devait déclarer au fisc l'ensemble de ses plus values POTENTIELLES et payer la taxe sur les plus values dessus. pas mal, non ?

On pourrait donc créer des taxes non sur des revenus ou des patrimoines réels mais potentiels: "ah vous, avec votre dimplôme, vous pourriez gagner 4000 euros par mois dans 20 ans: zou, impôt maxi."

Un ministre de Louis XV lui avait proposé, dit on:
"Et si on imposait une taxe sur l'intelligence ?"
Réponse du monarque:
"Vous en seriez naturellement dispensé".

Aujourd'hui, on taxe plutôt le produit de l'intelligence, de l'effort... Louis XV est parti, ses ministres sont restés !

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Ob'lib' 2.0

  • |  RSS | | http://www.wikio.fr

    Partager cette page | Mon profil Facebook | mon fil twitter

Mon fil Twitter

distinctions

  • Wikio - Top des blogs | Wikio - Top des blogs - Politique