« Silvère Tajan : Le règne de la dette ou la vraie défaite du capitalisme | Accueil | Scoop : Le ministère du logement annonce une loi de libération foncière ! »

jeudi 07 mai 2009

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

bibi33

Pour avoir une activité de publication plus soutenue il faut que vous recrutiez d'autres auteurs de qualité.

Le post de ST était très bien et il devrait en écrire d'autres.

Une méthode efficace aussi serait de rajouter un peu de sexe et de violence dans vos pots.

Franck Boizard

Tiens, une question : un fort taux de propriétaires est-il préjudiciable à l'économie ? (propriétaire = travailleur géographiquement peu mobile)

ST

@Frank Boizard : sous le controle de vincent, je ne crois pas que la mobilité géographique soit corrélée au taux de propriétaire, mais plutot à la fluidité du marché immobilier. En France par exemple, les locataires enracinés dans leur logement (notamment HLM mais c'est aussi vrai dans le locatif privé) ont beaucoup à perdre à changer de domicile. Plus que les propriétaires d'ailleurs, qui revendent leur bien pour en racheter un autre.

Aux Etats Unis, sauf erreur, le taux de propriétaires est plus élevé qu'en France ET la mobilité géographique est supérieure.

Si corrélation il y a, elle est entre la fluidité (liberté) du marché immobilier (location comme vente), et la mobilité, indépendamment du fait d'être propriétaire ou locataire.

liberal

La liberté est à droite, c'est clair, la gauche ne prône que l'égalitarisme et l'assistanat!!!!!!!!!!!!

sur quelle planète vivez-vous ?

SARKOZY est un libéral-social c'est à dire pragmatique. Ce n'est évidemment pas un gauchiste libertaire (heureusement!!)comme vous. Il faut des règles pour que la liberté existe vraiment !

Il faut également un minimum d'humanité pour que la société puisse tenir!
Alors si vous trouvez que la jungle que vous préconisez encore c'est mieux, je pense que vous êtes complètement en dehors du raisonnable.

Vous n'êtes pas seul sur terre, des régulations doivent exister pour éviter le marasme économique que nous vivons. MAIS des idéologues anarcho-libertaires comme vous continuent à les refuser!!!

VIVE SARKOZY ET L'UMP !!

Mateo

Sarkozy est un dirigiste, un interventionniste, un étatiste, un constructiviste, un protectionniste… L'exact opposé d'un libéral, donc. Ce n'est qu'un conservateur de plus, doué en communication.

Mais avez-vous la moindre petite idée de ce que les mots "libéral" et "libéralisme" veulent dire? J'en doute.

Lisez, renseignez-vous sur ce qu'est le libéralisme et constatez par vous même si le terme "libéral" s'applique à Sarko:
http://www.objectifliberte.fr/2003/05/libralisme-dfin.html
http://www.dantou.fr/liberalisme.htm
http://fr.wikipedia.org/wiki/Libéralisme

liberal

C'est vous qui avez une fausse définition du terme libéral !! Vous êtes un anarchiste complètement irresponsable !

vincent

@ "libéral" :

Au lieu d'éructer (on devine une certaine fulmination incontrôlée derrière vos interventions), si vous donniez votre définition ? Qu'au moins il y ait débat ?

ST

@liberal : oui, une définition serait pour le moins utile. Sachant que la majorité des gens que vous verrez ici se définissent comme des libéraux (c'est vous qui les traitez d'anarcho-libertaires, et tant qu'on est dans la sémantique, certains d'entre eux ne renieraient pas les termes d'anarcho-capitaliste, mais préfèrerons l'appellation de libertarien à celle de libertaire, si vous voyez la nuance). Donc je disais, ils se définissent comme des libéraux, appellation que vous leur refusez d'autorité. En revanche, Nicolas Sarkozy ne s'est jamais défini comme un libéral, et les gens qui se disent libéraux ne le reconnaissent pas comme l'un d'entre eux .... Avouez que c'est quand même embetant.

Je suppose que ce qui vous gene aux encornures, c'est que vous vous définissez vous meme comme libéral, vous êtes pro sarkozy, mais constatez que les principales voix liberales sont très critiques de Sarkozy. Alors de deux choses l'une : soit vous n'etes pas libéral, mais vraiment Sarkozyste. Et il va bien falloir abandonner ce terme vous concernant. Soit vous avez vraiment un fond liberal, croyez neanmoins en Sarkozy, et dans ce cas il va falloir essayer de comprendre l'argumentation de ceux qui partagent votre courant de pensée politique et qui sont tres majoritairement critiques de Sarkozy et l'UMP, critiques très largement argumentées notamment dans ce blog. Et ne croyez pas que vous soyez unique dans votre cas : la plupart d'entre nous ne sont pas venu au liberalisme par la voie la plus directe, mais par des cheminements de pensée et d'idées plus ou moins complexes et long, et seul l'approfondissement de notions qui nous paraissaient étranges ou contre nature au premier abord nous a permis de percevoir dans l'ensemble de la pensée libérale comme un tout cohérent. Et encore, nous apprenons tous les jours, et ce blog est justement là pour ca.

jb7756

Sarkozy est il libéral pur ? Est il socialiste pur ? Non dans les deux cas. Il est peut être plus libéral que socialiste mais il gouverne la France, un pays ou le libéralisme « à l’anglo-saxonne » n’est pas très populaire. En tous cas il est interventionniste.

De toutes façons il n’y aucun pays au monde qui aient été durablement purement socialiste ou purement libéral. En URSS même le mérite était quand récompensé et les dirigeants avaient un traitement de faveur.

L’avantage du libéralisme c’est qu’il met en compétition les hommes et les organisations. Et les mauvais choix sont éliminés par la faillite ce qui garanti un fonctionnement optimal. C’est du darwinisme social.
En URSS les mauvaises structures et les mauvais comportements ont fini par pulluler comme des cancers entraînant la chute de tout l’ensemble.

Avant l’époque moderne l’occident était d’ailleurs plutôt « socialiste ». La place de chacun était déterminé par la naissance. Et cela à fonctionné avec une certaine stabilité pendant des siècles.
Aujourd’hui ce n’est plus possible, le progrès technique est trop rapide. Dans les années 1940, en France, les agriculteurs c’était 40% de la population active, aujourd’hui moins de 5%. Tous cela en produisant bien plus. Pareil pour les mineurs, les « prolétaires », etc…

Vouloir le libéralisme pour le libéralisme c’est pas une option réaliste. Il faut être libéral parce que c’est mieux, là ou c’est mieux.

Liberal & Sarkozyste

Vous n'êtes pas libéraux car vous êtes avec Bayrou et le PS tendance DSK-Lamy primo. Pour moi on ne peut pas être libéraux et se compromettre avec les arriérés provinciaux du Modem et les socialo-marxistes. Puis à propos de la came, des pédés et des putes, vous n'êtes pas libéraux, vous êtes libertariens ou anarcap je ne sais pas trop mais extrémistes à coup sur.

Pour moi, les libéraux en France, c'était le PR puis DL, c'est Copé qui est minarchiste, de Villiers parfois. C'est vrai qu'avec çà on n'a pas un grand parti et un grand leader ( en attendant que Copé ne sorte de la meute).

Mateo

On savait qu'il était sarkozyste, on apprend maintenant qu'il est homophobe… On en tient un bon là!

Mais c'est vrai, tu as raison, nous sommes d'immenses fans des socialo-marxistes! C'est bien connu, les libéraux vouent un culte immodéré à Staline, Lenine, Chavez, Jaurès, Blum, Miterrand, Jospin, Aubry, Royal etc.. Nous envions profondément le système Cubain… mais évidemment pas autant que le régime nord-coréen, qui reste le modèle à suivre pour tout libéral qui se respect.

Nous adorons Bayrou également, même si malheureusement il ne lutte pas encore assez vigoureusement contre la kâpitalisme sauvage et contre le grand patronat exploiteur d'ouvrier. Mais bon, ça reste tout de même un modèle de par sa défense sans concession de l'ultra-néo-méga-hyper-giga-libéralisme.

De Villiers, ce grand libéral également (mais qui curieusement ne perd pas une occasion de dénoncer l'ultra-néo-méga-hyper-giga-libéralisme), est pour nous un exemple. Grâce à lui, les Sarrasins resteront en Sarrasie, et les Vendéens en Vendée. Chacun chez soi et les vaches seront bien gardées!

Et puis il y a Copé le minarchiste (mais looooooooooooooool). Lui, en plus d'être l'idole des libéraux est l'image réincarnée de Rothbard pour les libertariens et les anarcap! Un véritable dieu!


Mais au fait, puisque nous libéraux ne savons pas ce qu'est le libéralisme, puisque l'article de Wikipedia, avatar bien connu de l'anarcho-capitalisme, en donne une définition totalement erronée selon toi, c'est quoi alors le "libéralisme"?
Tiens, grâce à ta connaissance pointu du libéralisme, on pourra corriger l'article de Wikipedia, qui raconte vraiment n'importe quoi. Et on pourra mettre à jour tous les sites sur le libéralisme, puisqu'ils en donnent tous une définition totalement erronée.

Toi qui est un grand libéral, tu dois certainement connaître LE forum français sur le libéralisme, liberaux.org. Pourquoi n'irais-tu pas donner ta définition du libéralisme sur ce forum? Mais je ne pense pas que tu en aies le cran…

J'attends avec impatience d'apprendre par tes mots ce qu'est le libéralisme!

Mateo

Ah au fait, je ne suis pas anarcho-capitaliste (puisque je me doute que c'est ce que tu entendais par "anarchiste", mais comme tu n'as pas la moindre connaissance du libéralisme…).
Je ne suis pas non plus libertarien minarchiste.

Je suis libéral-social. Au niveau économique, j'adhère plutôt à l'école autrichienne, bien que sur certains points, j'adhère plutôt à l'école de Chicago, c'est mon côté utilitariste (mais opposé au monétarisme).

Au niveau politique et sociétal, libéral classique, plutôt jusnaturaliste.

Évidemment, toi qui est un grand connaisseur du libéralisme, je n'ai pas besoin de t'expliquer la signification de tous ces termes, n'est-ce pas?


Allez, vite dépêche toi de nous enseigner ce qu'est le libéralisme, nous en mourrons tous d'impatience tellement notre manque de connaissances sur la signification de ce terme est flagrant!

Liberal & Sarkozyste


""""""""On savait qu'il était sarkozyste, on apprend maintenant qu'il est homophobe… On en tient un bon là!""""""

il n'y a rien d'homophobe, ce terme est même aujourd'hui utilisé par la communauté homosexuel ( donc à moins de poussés le vis jusque mettre des homosexuel en prison pour cela ...). Ceux réclamant le mariage homosexuel ou l'adoption ne sont pas une entière représentation de toute l'homosexualité, tout comme la gaypride ( marche des fiertés, qui avec votre libéralisme serait sans doute interdit puisque privatisation excessive de tout ce qui existe).

""""""""""Mais au fait, puisque nous libéraux ne savons pas ce qu'est le libéralisme,"""""""""

Vous êtes des anarcho-libertaire ou je en sais quoi mais certainement pas des libéraux. Le libéralisme suppose des régulations de la part de l'état pour maintenir le système en place et corrigé les dysfonctionnement de votre soit disant auto-régulation.

Mateo

Je viens de te dire que j'étais libéral-social et que je n'étais pas anarcap ou libertarien. Oui parce-que les "anarcho-libertaires" ce sont les anarchistes d'extrême gauche, pour ta gouverne, en opposition farouche avec les principes libéraux.

Mais bon, je suis bête, tu connais mieux que moi mes idées, tu sais mieux que moi ce que je pense…

Sinon, on attend toujours ta définition du libéralisme. Instruis-nous! Alors, c'est quoi le libéralisme?

Mr_Zlu

Est-ce un troll ?

Non, parce qu'à moins d'être particulièrement obtus et incapable de marcher et mâcher un chewing-gun en même temps, tous les articles récents de ce blog démontrent par A plus B, corrélé avec l'âge du Capitaine que nos problèmes actuels viennent de l'absence d'une véritable auto-régulation.

Et si véritable auto-régulation il y a et qu'on la sent passer quand elle arrive, c'est généralement en réaction à une mesure arbitraire imposée antérieurement.

Exemple de Greenspan et sa politique monétaire laxiste : effectivement, il a laissé faire le marché mais il a VOLONTAIREMENT IMPOSE un taux directeur bas. Dans un système véritablement libéral, les divers taux d'intérêt se seraient automatiquement ajustés aux données du marché, sans "l'aide" d'une banque centrale inutile.

Et pour garantir un système libéral, c'est là que l'état intervient en définissant des règles qui permettent notamment la transparence sur les informations nécessaires ou en maintenant le droit à la concurrence. Les lubies du style "tiens, ce serait bien de favoriser la croissance avec le crédit à pas cher parce qu'un mec en costume en a démontré les bien-faits" n'ont aucune raison d'être. Le libéralisme n'est pas la loi de la jungle comme on voudrait nous le faire croire !

Et que viennent faire le MoDem ou un quelconque parti politique ayant pignon sur rue ici ? d'où a-t-on vu qu'on s'y reconnaissait en eux ? et comment peut-on associer Sarkozy et libéralisme ? j'y vois plutôt un démagogue conservateur, mais ce n'est que mon humble, personnel, libre et non-invasif avis.

M'enfin, j'ai sûrement dû arroser un violon et hérité d'un épithète composé reflétant mon opinion politique (pétanquo-trotskyste ? anarcho-bouquiniste ? profito-capitalo-plagiste ?).

vincent

@ "Libéral et sarkozyste" : dommage que vous soyez anonyme, tiens, vous nous faites bien marrer. J'ai un diner mardi prochain, vous voudriez pas venir ;-) ?

Petit rappel : les libéraux (hors anar-cap) sont pour un état fort sur quelques points clés, c'est à dire faire respecter la liberté et le droit de propriété des gens honnêtes contre les prédateurs de toute sorte.

Cela suppose un appareil judiciaire qui aurait assez peu de loi à faire respecter mais qui les ferait respecter d'une main aussi ferme que possible.

pas vraiment la définition de "la jungle", non ?

Ensuite, certains, dont moi même, admettent qu'un filet social minimal doive être fourni aux plus malchanceux, mais qu'il ne faut rien faire qui puisse installer durablement les gens dans une logique d'assistanat confortable.

Quand à Nicolas Ier, nous fumes pour la plupart enclins à voter pour lui, par défaut en 2007: "plutôt sarkozyste que royalistes", dirons nous. Mais depuis, je cherche vainement plus de 10% de traces de libéralisme dans les mesures, euh, disons plutot les mesurettes, qu'il a promulguées.

Etre "libéral et timidement sarkozyste" pouvait se concevoir en 2007. En 2009, cela relève du grand écart intellectuel.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Ob'lib' 2.0

  • |  RSS | | http://www.wikio.fr

    Partager cette page | Mon profil Facebook | mon fil twitter

Mon fil Twitter

distinctions

  • Wikio - Top des blogs | Wikio - Top des blogs - Politique