« Prix Liberaux.org récompensant le libéral de l'année 2009 : And The Winner Is... | Accueil | Le CO2, c'est la vie ! »

samedi 19 décembre 2009

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Warm

L'un des messages, c'est de dire qu'il y a, du côté du GIEC, un propagande organisée.

Le sous-entendu serait, bien entendu, que les "gentils" sceptiques seraient des "chevaliers blancs" solitaires, indépendant, et impartial.

Ce n'est pas si simple.

Lisez par exemple, l'édifiant parcours du lobyiste Fred Singer:


http://contreinfo.info/article.php3?id_article=2927


Le plus inquiétant dans l'histoire, c'est qu'alors que Singer joue un rôle tout à fait marginal dans la production scientifique à propos du climat, les 2 "leader" climato-sceptique Français, Courtillot et Allègre, parle de Singer comme un climatologue éminent: visiblement c'est ce nom là qui leur vient à l'esprit lorsqu'ils parlent à bâton rompu, n'hésitant par à sortir des énormités (Singer prix Nobel ?):

http://contreinfo.info/article.php3?id_article=2926

Pourtant, en tant que scientifiques, il pourraient parler de Svensmark et de ses travaux sur les rayons cosmiques, ou de Lindzen et de l'effet Iris. Mais non, c'est le lobyiste Singer qu'ils préfèrent mettre en avant.

Celà laisse songeur quand à l'indépendance (au moins d'esprit) de la mouvence sceptique française.

Blanc Cassis

ContreInfo est le site de la gauche bobo américaine

vincent

@ warm :

Argh, mais alors, tous les sceptiques sont manipulés par une mouvance mooniste vendue aux lobbies pétroliers ? Nous sommes démasqués ? les 31 000 scientifiques de du petition project ? tous des adorateurs de saint-fred singer ?

pardonnez ma franche moquerie, mais vous vous rendez compte du ridicule achevé dans lequel vous vous vautrez ?


L'article de contre-info est un modèle d'inférences gratuites et de désinformation, qui pue la haine du capitalisme et de l'entreprenariat à chaque ligne.

Singer fut un des artisans de la mise en oeuvre des premiers réseaux d'observation satellitaires pour le climat: cela en fait donc quelqu'un qui doit pouvoir analyser quelques écrits scientifiques dans le domaine. (voir fred singer wikipedia); Et oui, il a recherché des collaborations avec d'autres sceptiques plutôt qu'avec Al Gore. C'est donc un dangereux conspirationniste.

Il a été consultant pour un certain nombre de firmes que les écolos bobos n'aiment pas: pour contre info, cela fait de lui un malhonnête. Car l'écolo bobo a le coeur pur, et le vilain capitaliste est un monstre, c'est bien connu.

quant à vos allégations concernant courtillot, elles sont risibles. Regardez les conférences de courtillot postées ici même et revenez me dire à quel moment Courtillot lance une déclaration d'amour à Fred Singer ;-)

Si les adorateurs de gaïa en sont réduits à ce genre d'attaque...


Evrard

@ Warm: franchement Fred Singer ou Robert Tartempion on s'en fout. Chacun est capable à partir des données officielles du GIEC de faire ses propres calculs et se rendre compte des mensonges proférés par cet organisme.

Quand à cette histoire de lobby pétrolier ou autre qui financent les sceptiques, il faut arrêter. Les sceptiques ne roulent pas sur l'or, par contre les Al Gore, Hulot, Yann Arthus Bertrand et tout ceux qui sont étés envoyés à nos frais à Copenhague, j'aimerais bien connaitre leur compte en banque.

Robert

""""L'article de contre-info est un modèle d'inférences gratuites et de désinformation, qui pue la haine du capitalisme et de l'entreprenariat à chaque ligne.""""

Parce que les votres Monsieur Bénard, sont objectifs, non partisans et honnêtes? Permettez moi à mon tour de me gausser. Le site Contre-info vaut bien votre blog.

vincent

Et pourtant mon p'tit Robert (après une soirée trop arrosée, je me permets quelques familiarités), vous revenez quand même ! gaussez vous, gaussez vous, si je ne puis convaincre 100% de mes lecteurs, au moins, que je vous permette de rire un bon coup, c'est toujours cela de gagné.

hips ! (côte du ventoux de chez Chasson, vigneron à Roussillon, 84 - chaudement recommandé - euh, non, je ne suis pas vendu au lobby viticole !).

re-hips !

mica

dit vincent tu as vu 'ce soir ou jamais'?? j'imagine que non... mais bon un certain Gaspaed Koenig a essayer de parler libéralisme en face de quelques excité dont une anglaise (je croit...) et Kahn (tjrs aussi insupportable...)
alors est il vrai que Hayek à supporté la dictature en Argentine (raccourci vite fais bien fait par Khan) et aurait 'perdu' la bataille contre Keynes (je savais qu'il y a eu une geurre entre eux...)
J'imagine que ce sont des arguments au ras des paquerettes, mais y aurait il quelques parts un article ou des références la dessus??
merci

Mateo

Au début, Hayek pensait que personne ne serait assez bête pour écouter les élucubrations de Keynes. C'était sans compter sur les politiciens qui ont trouvé dans les écrits de Keynes une justification inespérée de leur existence.
La plus grosse erreur de sa vie…

Warm

"Argh, mais alors, tous les sceptiques sont manipulés par une mouvance mooniste vendue aux lobbies pétroliers ? Nous sommes démasqués ? les 31 000 scientifiques de du petition project ? tous des adorateurs de saint-fred singer ? "

Quelle pétition ? Vous voulez parlez de la pétition de l'Oregon, celle justement co-organisée par Singer, qui induisait les gens en erreur en leur faisant croire qu'elle émanait de l'académie des sciences ? La NAS a du du reste sortir un communiqué à cause de ça:

http://ces.iisc.ernet.in/hpg/envis/doc97html/globalssi422.html

"L'article de contre-info est un modèle d'inférences gratuites et de désinformation, qui pue la haine du capitalisme et de l'entreprenariat à chaque ligne. "

Et votre blog, il sent quoi à chaque ligne ? Sinon quoi de faux sur le fond ??

"Singer fut un des artisans de la mise en oeuvre des premiers réseaux d'observation satellitaires pour le climat: cela en fait donc quelqu'un qui doit pouvoir analyser quelques écrits scientifiques dans le domaine. "

Et qu'a t'il publié de récent dans le domaine ? (j'entends, à part de la propagande...)

"Il a été consultant pour un certain nombre de firmes que les écolos bobos n'aiment pas: "

Pour les cigarettiers, les vendeurs de pesticides, etc...


"Regardez les conférences de courtillot postées ici même et revenez me dire à quel moment Courtillot lance une déclaration d'amour à Fred Singer ;-)"

J'ai mis en lien ce qu'il a dit exactement.

ST

@mica :

Que Hayek ait perdu la bataille contre Keynes est une évidence. Nous ne serions pas là où nous en sommes si en effet les libéraux n'avaient pas été dominé dans leur influence politique par les Keynésiens et les socialistes depuis au moins 50 ans.

Pour le support à la dictature de Pinochet, c'est également exact. Hayek s'est rendu plusieurs fois au Chili, s'est déclaré très agréablement surpris des résultats de la libéralisation économique sous le régime de Pinochet, et a même tenu une réunion annuelle de la société du mont pélerin au Chili, déclarant qu'il préférait une dictature dans la forme qui appliquait des politiques libérales (économiquement s'entend), qu'une démocratie qui mettait en place des politiques inverses.

Hayek n'était pas un grand admirateur de la démocratie. Il avait été le témoins des dérives anti libérales de quasiment tous les régimes démocratiques qu'il avait rencontré. Il placait les liberté économiques (les libertés d'action) au dessus des libertés politiques (les libertés de parole en quelque sorte), car au fond, il pensait que tous les discours politiques pouvaient se résumer à la défense des intérêts d'un groupe particulier, et donc proner la limitation des libertés d'action d'un autre groupe. Quelque part pour Hayek, la machine politique tend invariablement à limiter les libertés. Aussi se concentre t-il moins sur le mode de fonctionnement des institutions que sur le résultats des politiques dont elles finissent par accoucher.

J'ai la faiblesse de croire pour ma part que des institutions limitant strictement le pouvoir de l'Etat peuvent tendre vers des politiques libérales dans un contexte démocratique, même si j'admet que les faits ne parlent pas forcément en ma faveur (les Etats Unis dont le système politique est fondé exactement sur ce principe et qui n'ont pas su empêcher la dérive anti-libérale et l'accroissement inexorable du pouvoir de l'Etat en est un exemple).

Pour en finir avec Pinochet, rappelons qu'il n'a pas pris le pouvoir par un coup d'état stricto sensu, mais à la suite d'une déclaration de la cour suprème du pays indiquant que le président Allende violait la constitution, et d'un vote du parlement à un très large majorité demandant aux forces armées de renverser le gouvernement dans sa tentative d'accaparer les pleins pouvoirs. C'est dans ce contexte que Pinochet qui venait d'être nommé à la tête de l'armée par Allende lui même, pris le pouvoir. Rappelons également qu'il respecta toutes les étapes du rétablissement progressif de la démocratie qu'il avait fixé dès le départ. Ca ne dédouane pas la junte des exactions qu'elle a pu commettre, mais force est de constater que rares sont les dictateurs qui mettent en place et respectent les conditions de leur remplacement progressif par un système démocratique. Pinochet a été un dictateur, certes, mais il n'a pas supprimé la démocratie au Chili, c'est Allende qui l'a fait. En revanche il l'a progressivement rétablit.

Rappelons pour la forme que le Chili a le plus gros PIB par habitant du continent sud américain, et de loin le taux de population en dessous du seuil de pauvreté le plus faible, une inflation limitée, et une dette publique quasi nulle.

Entendons nous bien, loin de moi l'idée d'encenser la dictature de Pinochet. Mais trouver ce seul argument pour dénoncer Hayek ... quand on voit qu'il ait encore des députés français pour soutenir Castro ou Chavez ...

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Ob'lib' 2.0

  • |  RSS | | http://www.wikio.fr

    Partager cette page | Mon profil Facebook | mon fil twitter

Mon fil Twitter

distinctions

  • Wikio - Top des blogs | Wikio - Top des blogs - Politique